Jump to content

dnas2003

Membre PJHC
  • Content Count

    22
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

dnas2003 last won the day on December 13 2015

dnas2003 had the most liked content!

Community Reputation

11 Excellent

1 Follower

About dnas2003

  • Rank
    Membre

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Bordeaux
  • Age:
    56

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. dnas2003

    Ecran 2.35

    En effet, pour les formats les moins larges (1.78 et 1.85) j'enlevais la lentille du chemin optique (c'est la raison pour laquelle j'avais fabriqué un slider DIY). Pour les formats entre 2.35/2.40, (les films dans ces formats sont relativement rares en fait) pas de solution : là aussi j'enlève la lentille car je n'ai pas investi dans un scaler. ;-Didier
  2. dnas2003

    Ecran 2.35

    Bonsoir. A vrai dire je n'ai pas essayé ma lentille Prismasonic avec ce projecteur car son placement est délicat et je ne voulais pas m'embêter juste pour tester. Sur la question de perte de résolution j'avais effectivement une crainte de perte de piqué qui soit discernable en zoomant, mais j'ai vite été rassuré du contraire dès les premiers essais : aucune frustration de ce côté surtout en super résolution 4k. En plus, l'Epson dispose de 10 mémoires de zoom, ce qui permet de gérer plus de formats différents qu'avec un lentille (16/9 1.78:1, 1.85:1, 2:1, 2.20:1, 2.35:1, 2.40:1...). Je trouve cette méthode plus pratique et plus polyvalente, c'est pour ça que je ne me sers plus de la lentille. ;-Didier
  3. dnas2003

    Ecran 2.35

    Bonjour, je suis passé moi aussi par tous ces questionnements (prise de tête, hein ? ). Voilà mon opinion sur l'utilisation d'une lentille pour projeter à hauteur constante : le coût : ÉNORME ? C'est relatif. Une lentille peut être associée à quasiment n'importe quel projecteur, même un modèle entrée de gamme dans les 1000 €. Le coût total du système de projection (avec lentille) doit être comparé avec le coût d'un projecteur avec mémoire de zoom et/ou avec un scaler Radiance dans l'équation : et là, c'est pas donné non plus, on est dans un budget vite supérieur en fait. Et je parle en connaissance de cause avec mon achat récent d'un Epson EH-LS10000... choisi notamment pour ses mémoires de zoom ! De plus il ne faut pas négliger le marché de l'occasion s'agissant des lentilles anamorphiques, c'est ce que j'avais fait pour la mienne achetée à un forumeur Espagnol ! D'ailleurs pour information je la revend, il faut juste que je trouve le temps de passer l'annonce... En attendant MP si intéressé. l'immersion : l'expérience d'un écran au format 2.35:1 est sans égal pour une immersion totale dans le film. Le mieux est un écran acoustiquement transparent pour placer les enceintes avant derrière l'écran et améliorer encore la sensation d'immersion et le rendu cinéma. les bandes noires latérales : je confirme aussi qu'il ne faut pas trop se prendre la tête avec ces bandes noires verticales (à gauche et à droite de l'image) présentes pour les films avec un rapport d'aspect inférieur à 2.35:1 : elles sont beaucoup moins perceptibles que des bandes noires horizontales en haut et en bas d'une image et surtout d'un meilleur niveau de noir. Pour tout dire j'avais un projet de masques verticaux pour les faire disparaître complètement, mais les premières projections sur mon écran 2.40:1 m'ont vite dissuadé de le faire, tellement la "gêne" occasionnée était négligeable ! Mes 2 centimes, comme disent nos amis d'outre-Atlantique ! ;-Didier
  4. Bonsoir, Je confirme que sur ma configuration cela fonctionne : OPPO BDP-103D version "standard" sortie HDMI 1 directe sur Epson câble HDMI 1.3 Supra 12 m résolution image sur "4Kx2K AUTO" le signal reçu par le projecteur est : 4Kx2K lorsque l'espace couleur sélectionné sur la sortie HDMI 1 de l'OPPO est YCbCr 4:2:2 3840x2160 lorsque l'espace couleur sélectionné sur la sortie HDMI 1 de l'OPPO est RGB Voici deux photos pour illustrer la synchro signal du LS-10000 depuis l'OPPO en résolution 4K. J'en profite d'ailleurs pour signaler que le mode 3D est disponible sur l'Epson dans cette configuration, chose qui me semblait interdite auparavant : peut-être un effet du passage au firmware v130 ? Dans ce cas le projecteur affiche un signal 1080p. Bonne soirée. ;-Didier
  5. Bonjour Yann, bien vu : c'est évidemment l'APN et sa balance des blancs en mode AUTO qui m'ont eu. Cela étant, les dérives vers le vert (pour l'image du haut) et vers le rouge (pour l'image du bas) sont très discrètes sur mon écran iMac et il faut vraiment y prêter attention pour les remarquer : ces dérives sont inexistantes dans la réalité, aussi bien pour le LS10000 que pour le plasma. Pour mémoire, ce projecteur a été calibré par Cédric, le calibrage faisant partie d'un pack intelligemment proposé par une excellente boutique HC du... bassin d'Arcachon et dont le gérant refuse de communiquer son âge ! Et qui est toujours le bienvenu chez moi pour constater de visu les dérives de balance de blanc, entre autres ! Allez, une autre pour me rattraper, j'espère sans dérive cette fois : concentrez-vous sur le contraste... ;-Didier Becky (Alexis Bledel)
  6. Bonjour à tous. Je continue ma série de screenshots pour tenter de donner une idée de l'énorme contraste du LS10000. Cette fois les images sont tirées du film Sin City de Franck Miller et Robert Rodriguez (2005). En post-production le traitement du film s'est attaché à restituer les hauts contrastes de la BD de Franck Miller, en conservant seulement quelques couleurs partielles : idéal pour se concentrer sur le rapport de contraste ! Le film est projeté dans son format d'origine pour la version cinéma (1.85:1) : en haut : image du LS10000 sur 239 cm x 129 cm, en mode de consommation ECO en bas : image du Panasonic plasma GT30 sur 93 cm x 50 cm (écran 42") les niveaux de noir et de blanc sont calibrés sur les deux appareils. Note. Ces screenshots ne donnent qu'un aperçu des résultats obtenus avec le LS10000 : je rejoins vddan pour confirmer que l'image est encore meilleure en réalité. Enjoy! ;-Didier The Man (Josh Hartnett) and the Lady in Red (aka The Customer, Marley Shelton) The Man (Josh Hartnett) The Customer (Marley Shelton)
  7. Bonjour à tous. Voici une première série de screens pour tenter d'illustrer le niveau de contraste énorme du LS10000, en comparaison directe avec un écran plasma Panasonic TX-P42GT30E. L'avantage revient toujours au plasma, surtout dans le niveau de blanc, ce que les photos ont du mal à restituer. Mais sans comparaison directe l'écart entre les deux appareils ne se discerne plus aussi facilement. Les screens qui suivent proviennent du film Skyfall de Sam Mendes (2012), diffusé dans son format d'origine 2,40:1 : en haut : image du LS10000 sur 310 cm x 129 cm en bas : image du GT30 sur 93 cm x 39 cm (écran 42") les niveaux de noir et de blanc sont calibrés sur les deux appareils. Bon fin de weekend à tous. ;-Didier
  8. Voici une série de screenshots tirés du film Baraka de Ron Fricke (1992), capté en 70 mm et dont le transfert sur blu-ray à partir d'un master 8K est une référence de qualité. L'effet du réglage super-résolution s'observe bien sur la zone des tatouages et du collier, sans oublier l'arrière plan situé dans le flou de mise au point de l'objectif. Je teste deux configurations : dans la première série, c'est le LS10000 qui se charge de l'upscaling 4K, dans la deuxième, l'upscaling 4K est réalisé à la source par le lecteur OPPP BDP-103D, sur deux niveaux. Réglage super-résolution sur Off : on retrouve l'impression de (trop de) douceur évoquée dans le test de Grégory. Réglage super-résolution sur 3 : un de mes niveaux préférés en HD 1080p car la netteté se renforce sensiblement sans trop altérer l'image d'origine. Réglage super-résolution sur 4K-1 : étonnamment, l'image reprend de la douceur et manque de piqué. Réglage super-résolution sur 4K-3 : plein de détails, mais l'image devient trop dure à mon goût, notamment dans l'arrière plan commence à souffrir. Photographes amateurs de joli bokeh, passez votre chemin. Là c'est l'OPPO qui se charge de l'upscaling 4K : le Darbee en HD 40 %, on obtient à mon goût un bon compromis entre netteté et préservation du signal d'origine. Darbee en HD 70 % : l'image est encore plus détaillée sans trop massacrer l'arrière plan, c'est du joli travail et sur ce point le traitement Darbee est nettement supérieur à l'algorithme de pseudo 4K du LS10000. Ma préférence : upscaling 4K réalisé à la source par l'OPPO BPP-103D, niveau Darbee sur 40 %. Et voici pourquoi. S'agissant du réglage de netteté, j'ai observé un petit phénomène que je ne peux pas reproduire ici avec un simple screenshot : dans le générique de début de Star Wars episode 3 "Revenge of the Siths", le champ d'étoiles est criblé d'étoiles qui scintillent. Je n'avais jamais observé ce scintillement auparavant : merci au rapport de contraste du LS10000 ! Mais : en super-résolution 4K, plus d'étoiles qui scintillent... en upscaling 4K depuis l'OPPO, le scintillement est préservé. CQFD. Et les étoiles qui scintillent dans Star Wars, ça compte, non ? Que la Force soit avec vous ! ;-Didier
  9. Bonjour, <disclaimer=on>Il est difficile en effet de comparer et et encore moins de partager les réglages car ils dépendent bien sûr des conditions de projection...</disclaimer> Néanmoins, pour information, Cédric Louis a calibré mon exemplaire en laissant le contraste dynamique sur Off et l'iris sur 0, pour ne citer que ces deux réglages... sur les 3 heures qu'il a passé chez moi pour calibrer le projecteur aux petits oignons ! Je posterai bientôt mon retour d'expérience sur le réglage de super-résolution et sur le contraste subjectif en comparaison directe avec mon écran plasma, screenshots à l'appui. A bientôt donc. ;-Didier
  10. Bonsoir, en sortie de carton (comme on dit), j'ai choisi le mode de couleur "Naturel", le plus équilibré à mes yeux sur les films de cinéma. Dans mon cas le mode de lampe "Eco" suffit pour les programmes en 16:9. J'active le mode "Medium" pour les films en scope afin de compenser la perte de lumière due à l'utilisation du zoom. J'ai aussi beaucoup joué avec le réglage "Super-résolution", mais là c'est une affaire de goût... Concernant la MAJ du firmware, venant du v121 je n'ai vu aucune différence... :-Didier
  11. Bonsoir, je n'ai jamais réussi à trouver un lien de téléchargement pour la version française du manuel : même le site de support Epson ne donne que la version anglaise en téléchargement. J'ai une version française venant du CD-ROM fourni avec le vidéo-projecteur, mais je ne sais pas si je peux mettre en ligne ce fichier comme ça et référencer le lien ici... Sinon on peut procéder par MP. ;-Didier
  12. Bonjour à tous, aujourd'hui je poste sur deux aspects inhabituels quand on évoque l'Epson EH- LS10000 : son volume et son poids ! Le carton du LS10000 est très volumineux et frise les 25 kg : quand je suis allé le récupérer chez Yann, j'ai cru qu'il n'allait pas rentré dans ma voiture ! d'ailleurs sur le carton, Epson recommande deux personnes pour manipuler le produit... Une fois déballé le LS10000 en impose par sa taille et son poids : 550 mm x 530 mm x 225 mm 18 kg Le placement au plafond de ce projecteur ne s'improvise pas, non seulement pour sécuriser la fixation mais aussi pour garantir une distance de projection compatible avec la largeur d'écran et le domaine de zoom de l'objectif. Pour le support plafond j'ai opté pour une monture universelle Chief RPMEU fixée sur un tube allonge CMS006 et une platine CMS115. Le support Chief est garanti par le constructeur jusqu'à 22 kg : la platine CMS115 est fixée aux traverses dans les combles (hors de question de faire confiance à du BA13 pour supporter 18 kg !) le tube allonge CMS006 est vissé à la platine et "traverse" le plafond en BA13, la partie haute du support RMPEU est vissée au tube allonge, la partie basse du support, composée de quatre "bras" adaptables et d'une plaque de fixation, est montée sur le projecteur, opération qui est faite au sol, l'arrimage des deux parties du support entre elles est très bien conçue, mais vu le poids du projecteur, à mon avis il vaut mieux être deux pour réaliser cette étape en toute sérénité, une fois les deux parties solidarisées entre elles, un levier de verrouillage et une serrure prévues sur le support Chief bloquent et sécurisent l'ensemble, trois vis de réglages sont disponibles sur la monture Chief pour régler finement l'inclinaison, la rotation et l'élévation du projecteur : c'est extrêmement précieux pour aligner au millimètre l'image sur l'écran quand on utilise les mémoires de zoom du LS10000. Depuis plus d'un mois maintenant, mon LS10000 est toujours au plafond (vous imaginez, une machine de ce prix qui s'éclate au sol ?) Les réglages du support n'ont pas bougé d'un poil et je profite enfin des fantastiques images délivrées par ce projecteur et de ses mémoires de zoom sans plus y faire attention ! A bientôt. ;-Didier
  13. Je l'ignorais : tant mieux si c'est normal... Et quelle est la fonction de cette hyper ventilation lors de la mise à jour du firmware ? Est-ce comme ça sur tous les vidéo-projecteurs ? :-Didier
×
×
  • Create New...