S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Après vous avoir présenté en avant-première un test du modèle de présérie du X55, nous vous proposons aujourd’hui le premier banc d’essai francophone du nouveau modèle d’entrée de gamme de JVC, le D-ILA X35. Successeur du X30 de l’année dernière, positionné au même tarif, il n’apporte pas de réelles innovations mais vient plutôt corriger des défauts qui avaient été relevés par les utilisateurs sur le modèle précédent (bruit vidéo présent à l’image, lampe perdant rapidement de la luminosité et ghosting en mode 3D).

 

Le constructeur met en avant les avantages suivants : la qualité de la 3D à été améliorée par  un nouveau dispositif de suppression de l’effet de diaphonie avec également l’ apparition de nouvelles lunettes travaillant en radio-fréquence et non plus en infrarouge. La lampe est un nouveau modèle prévue pour une durée de vie de 4000 heures en mode économique et 3000 heures en mode haut, 5 blocs de mémoires de zoom sont maintenant disponibles au lieu de 3 et le système d’interpolation d’images a été amélioré.
Nous allons vérifier toutes ces assertions en soumettant ce nouveau projecteur à toute notre batterie de tests.

Le X35 est d’ores et déjà disponible chez les revendeurs pour un prix public conseillé de 2999 euros (mais on peut le trouver facilement dans les 2400 euros avec deux paires de lunettes).

Conditions de test et matériel de mesure

  • Logiciel de calibration : Chromapure Pro
  • Sonde : Eye One Pro
  • Luxmètre : Volcraft 1108
  • Écran : 2.20 mètres de base
  • Sources : Lecteur Blu-Ray OPPO 93
  • Blu-Ray 2D : Casino Royal, Batman Dark Knight, Mires et extraits vidéos Burosh et AV 709
  • Blu-Ray 3D : Prometheus, Raiponce

 

Caractéristiques techniques (données constructeur)

  • Résolution 1920×1080
  • Compatible 3D 1080p, Framepacking, Side-by-Side et Top-&-Bottom
  • 3D : 1080/24p, 720/60p
  • Conversion 2D/3D
  • Advanced Clear Motion Drive 240 Hz (aide à la fluidité).
  • Bloc optique entièrement motorisé
  • Luminosité 1300 lumens
  • Contraste 50 000:1
  • Mémoire de zoom motorisée
  • Alignement des matrices
  • Lunettes 3D PK-AG3 compatibles 3D RF en option
  • Émetteur 3D RF en option
  • Télécommande rétro éclairée
  • Meilleur affichage des sous-titres en 3D et repositionnement (même lors d’une conversion 2D/3D)
  • Nouvelle lampe PK-L2312U garantie 1 an

PRESENTATION

Le X35 affiche des dimensions et un poids s’éloignant de la norme de production actuelle des projecteurs home cinéma. Ses dimensions imposantes et son poids de 15 kilos le prédisposent à une installation dans une salle dédiée ou au plafond accroché avec un système adapté et résistant ! Contrairement aux modèles X75 et X95, vous avez le choix de la couleur. Il est proposé en noir mat et en blanc. 

La connectique est placée à l’arrière du projecteur, l’extraction de l’air se fait sur les côtés. Le zoom et le focus de l’appareil sont entièrement motorisés, ce qui est particulièrement appréciable pour pouvoir ajuster la netteté le nez sur l’écran. Des mires vous permettront d’ajuster parfaitement votre image avec le cadre de votre écran. Le lens-shift du projecteur est également motorisé. Son battement est conséquent. Il se déplace de 80% sur l’axe vertical et de 34% sur l’axe horizontal. Nous avons obtenu une image de 2m20 de base avec un recul de 3 mètres 60. L’amplitude du lens-shift et son rapport de zoom faciliteront l’installation de ce modèle dans la plupart des environnements de projection. L’objectif en verre est protégé par un cache plastique qu’on enlève manuellement.

Connectique

Nous trouvons sur le panneau de connectique arrière, deux prises HDMI 1.4 compatibles deep color et CEC, une prise composante, une prise Ethernet, la prise de l’émetteur 3D et enfin une RS232C.

JVC X35 - vue arrière - www.projection-homecinema.fr

 

L’émetteur 3D est beaucoup plus petit et a été modifié. Le voici en photo à côté de la télécommande.

 

Télécommande JVC X35 - wwww.projection-homecinema.fr

 

 

Des quelques améliorations apportées par le constructeur sur cette nouvelle gamme, notons les nouvelles lunettes 3D qui ne fonctionnent plus en liaison infrarouge mais sur radiofréquence, ce qui doit permettre d’éviter les pertes de synchronisation même en bougeant dans la salle et de diminuer l’effet de ghosting. Les voici en photos :

 

Lunettes 3D JVC X35 - www.projection-homecinema.fr

 

Premier constat, elles sont légères et très confortables et laissent passer plus de lumière que les anciennes versions. Elles sont rechargeables par port USB et leur coût unitaire est de 149 euros (référence PK-AG3 RF), l’émetteur RF quant à lui vaut 99 euros et sa référence est PK-EM2 RF.
La lampe est également nouvelle, sous la référence PK-L2312U elle est maintenant annoncée avec une durée de vie de 4000 heures en mode lampe bas et 3000 heures en mode haut, les anciennes lampes des générations précédentes ne sont pas compatibles avec les nouveaux projecteurs et inversement non plus.

 

Télécommande

Peu encombrante, légère, une touche permet d’activer l’éclairage de couleur jaune. Juste en dessous, des sélections directes des modes couleurs, on retrouve les contrôles du Clear Motion Drive, du gamma, de la température de couleur et du choix d’espace couleur. Les modes de couleurs d’usine bénéficient tous de leur touche d’accès direct. Une touche anamorphique permet d’accéder directement à la gestion de la mémoire de zoom.

 

Menus et réglages

L’organisation des menus reste inchangée par rapport aux modèles précédents de la marque.

Menu image

6 valeurs de couleurs usine et 5 mémoires de sauvegardes utilisateurs vous sont proposées (film, cinéma, animation, naturel, scène et 3D).

Menu JVC X35 - www.projection-homecinema.fr

 

Des températures de couleurs préréglées de 5500K à 9500K peuvent être sélectionnées, un réglage de l’échelle de gris RVB peut être sauvegardé et appelé dans 3 mémoires personnelles. On trouve ensuite les réglages classiques de luminosité, contraste, teinte et netteté. Différentes valeurs usine de gamma sont accessibles (normal, A, B, C, D et 3 réglages utilisateurs). Un éditeur de gamma est également disponible.

 

Gamma JVC X35 - www.projection-homecinema.fr

preset température couleurs JVC X35 - www.projection-homecinema.fr

 

Menu avancé

Un sous-menu avancé vous donnera accès au dispositif d’ amplification de netteté, au réducteur de bruit, au système d’interpolation d’image et d’insertion de trames sous l’appellation Clear Motion Drive (valeurs : bas, haut, ntsc/24p, ou désactivé). Dans ce menu vous aurez également la possibilité de régler vous même votre gamma avec un éditeur, mais également de gérer l’ouverture ou la fermeture de l’iris fixe sur un pas de + 5 (plus ouvert) à – 5 (le plus fermé).

Menu Avancé JVC X35

 

Vous avez le choix entre un espace de couleur standard, large ou arrêt.

 

Espace couleurs JVC X35

 

 

Le mode 3D est accessible par l’intermédiaire du menu « signal d’entrée » à la rubrique Format 3D, 4 positions peuvent être sélectionnées (auto, séquentielle, côte à côte, haut et bas). Un convertisseur2D/3D est également disponible.

 

Menu 3D JVC X35

 

 

Pour contrebalancer une éventuelle dérive des convergences liée à un mauvais alignement des panneaux DLA, le X35 est équipé d’un outil correcteur travaillant sur un pas correctif de 1 pixel.

 

Menu Décalage de pixels JVC X35

 

 

Mémoire de la position de l’optique

JVC a conservé la mémoire de zoom du X30 sur le X35. En vue de l’utilisation d’un écran au format 2.35:1, 3 positions (zoom, focus et décalage) peuvent être enregistrées et chargées à la demande.

 

Menu Installation JVC X35

 

 

Rendu subjectif de l’image

Netteté et piqué

 

Scène du combat de mangouste (Blu-ray Casino Royale) : 
Ce n’est pas encore un mono-dlp mais le X35, se paye de luxe d’offrir une image bien plus précise que celle de son grand frère le X55. Ses convergences sont parfaites en sortie de boîte. Si vous ne jouez pas trop à exacerber les réglages de netteté qui sont générateurs de bruit vidéo, vous vous retrouverez avec une image rendant justice à toutes les sources haute définition que vous voudrez bien lui donner à restituer. C’est donc le cas de notre scène d’ouverture de Casino Royal qui fourmille de détails, de couleurs et de lumière et en prime parfaitement bien ajustées sans calibration. Bravo JVC sur le coup !

11122-5

Fluidité : 24p et compensation de mouvement

Scène de travelling sur les gratte-ciels (Batman : The Dark Knight) :  
Comme avec le X30, nous obtenons de bons résultats sur le long travelling avant ouvrant le film Dark Knight. Les lignes des fenêtres des immeubles sont reproduites avec fidélité sans cassures ou tremblements.

dark knight JVX X35 - 1

Contraste et lisibilité des scènes nocturnes

Scène d’entrée du train au Monténégro (Casino Royale) : 
JVC reste le maître du noir profond, c’est aussi simple que ça maintenant et ceci avec une luminosité de plus de 700 lumens en mode lampe bas, pour le moment sans l’aide d’un iris dynamique, JVC reste le constructeur à réussir ce tour de force.

Harry Potter sur JVC X35 - www.projection-homecinema.fr

Rendu subjectif de la 3D

Le rendu Full HD des Blu-ray 3D

Nous avons découpé notre évaluation de la 3D avec deux films emblématiques des deux principaux effets que l’on attend d’une image sur 3 dimensions. La sensation de profondeur (effet d’immersion) et le fait de percevoir des objets sortant virtuellement de l’écran (effet de jaillissement). Pour ce faire nous avons sélectionné deux films qui reproduisent bien ces deux sensations. Le premier est très récent et un des meilleurs BLU-RAY 2D et 3D du marché, il s’agit de Prometheus et le second un film d’animation de DYSNEY, Raiponce qui regorge d’effets d’objets sortant de l’écran !

Effet d’immersion : Prometheus
Malgré l’absence de mode d’interpolation d’images sur les sources 3D et contrairement au X30, nous avons trouvé une image 3D confortable pour les yeux et reposante. Les effets de profondeur au cours de l’exploration du temple des ingénieurs sont très bien reproduits et le contraste natif élevé du projecteur rend parfaitement justice à toutes ces scènes nocturnes. On regrettera en revanche, des couleurs mal ajustées sur le mode 3D contrairement aux modes 2D (voir la partie dédiée à l’étude de la colorimétrie dans la section verdict technique). Si nous avons décelé du ghosting toujours présent sur nos mires, il se fait particulièrement discret lorsque l’on regarde un film, un très bon point par rapport au X30.

Promotheus sur JVC X35

 

 

Effets de jaillissements : Raiponce
Les effets je jaillissements ou pop up, comme les appellent les américains (littéralement les objets sortant de l’image et donnant l’impression de pouvoir être touchés) sont nombreux dans ce film d’animation des studios DISNEY. La scène des lanternes flottantes du générique de Raiponce est caractéristique de ces effets et le X35 enverra des ballons flotter partout dans votre salon. Tout juste regretterons nous sur ce passage spécifique, une luminosité en retrait par rapport à celle délivrée par son concurrent le SONY HW50ES.

Raiponce sur JVC X35

 

Verdict technique

 

Bruit de fonctionnement

Tout comme le X30 ce projecteur a une double facette. En mode bas il est très discret. Nous avons mesuré une valeur de 31.5 dB. En revanche en mode lampe haut il se transforme en soufflerie avec un bruit de fonctionnement qui s’élève à 39db ! (Sonomètre placé à 50 cm du projecteur, au niveau de la position d’écoute du spectateur.). C’est particulièrement handicapant pour ce projecteur et pour nous un gros défaut de l’appareil.

Netteté/piqué

Par défaut les réglages de netteté sont trop poussés sur le X35, avec des valeurs positionnées à + de 10 nous découvrons des détails ne se trouvant pas sur l’image originale. Nos croix d’évaluation voient leurs lignes dédoublées. Pour contrebalancer ces effets, il convient de redescendre à des valeurs inférieures à 5 et de se contenter d’ajuster le piqué de l’image avec la correction «amplification de la netteté», + 3 étant la valeur maximum recommandée. En tenant compte de ses remarques vous obtiendrez une image  qui reste précise et débarrassée de tout défaut.

mire netteté JVC X35
Mire de netteté 2 - JVC X35

Shading/Uniformité/Overscan

Aucune trace de dérive coloré sur nos mires à 100 IRE. En recherchant des défauts de répartition de la lumière dans les coins (bright corner issues), le constat est similaire. L’overscan étant débrayé par défaut, aucune partie de l’image n’est rognée.

Overscan X35 Shading X35

Bruit vidéo, artefacts de compression

JVC a effectivement progressé dans la gestion du bruit vidéo qui était trop présent sur le X30. Il est réduit mais sans être toutefois totalement invisible. Pour le faire disparaître, il faudra jouer des réglages de netteté dans la sous-section avancée du menu «image». Voici quelques exemples visuels décrivant bien le phénomène. La première image de Luke Skywalker dans L’empire contre attaque est prise avec les réglages de netteté usine du X35 :

star wars JVC X35 1
La seconde est prise après avoir bien baissé les niveaux d’amplification de la netteté:
star wars JVC X35 2

Colorimétrie et Gamma

Nous vous présentons ici quelques uns des résultats mesurés des différents modes usine proposés par le X35 pour une fois, nous ne rédigerons pas de paragraphe post calibration car nos relevés usine ne nécessitent aucune correction. Pour être totalement exhaustif il faudrait apporter quelques ajustements sur la luminance mais en l’absence de CMS, c’est inutile.

Mode naturel : 6526K delta E 1.7, gamma 2.17
Mode naturel : 6526K delta E 1.7, gamma 2.17 -1 Mode naturel : 6526K delta E 1.7, gamma 2.17 -2 Mode naturel : 6526K delta E 1.7, gamma 2.17 - 3 Mode naturel : 6526K delta E 1.7, gamma 2.17 - 4


Luminosité/contraste

343 lux lampe haute iris totalement ouvert à D65 = 939 lumens
262 lux lampe basse iris ouvert à D65 = 717 lumens
Contraste lampe haute : 11433:1 valeur du noir en lux 0.03
Contraste lampe basse : 26200:1 valeur du noir en lux 0.01

Crosstalking en 3D

La mise en œuvre de lunettes 3D fonctionnant sur radiofréquence à la place des anciennes lunettes infrarouge a permis de réduire  l’effet de ghosting perceptible sur les anciennes générations de DLA. Les images fantômes restent présentes mais très discrètes (moins que sur celles du X55 en revanche). On devine les ronds des canaux gauche et droits sur les canaux opposés alors que l’image de référence ne devrait afficher aucune trace de pollution.

Crosstalking GAUCHE en 3D JVC X35 Crosstalking DROIT en 3D JVC X35

Résultats mise à jour firmware du JVC X35

Les premiers exemplaires du DLA-JVC X35 qui ont été vendus en Europe étaient livrés avec une version de switcher référencée à la date du 26.9.2012. Cette version avait pour grand défaut de générer un effet de dédoublement des images 3D beaucoup trop perceptible (le fameux effet de ghosting). Le constructeur s’est rendu compte du problème après livraison des premiers appareils et a rectifié le tir avec une nouvelle version datée du 4.12.2012. Nous avions procédé au test du X35 avec cette ancienne version du logiciel et après un retour en atelier obligatoire du projecteur (la mise à jour ne peut pas être effectuée par l’utilisateur final), nous tenons à vous rendre compte de l’efficacité de cette modification sur les images 3D.
A l’aide de nos mires side by side (côte à côte) 1080p, il est facile de constater qu’après modification l’effet de dédoublement d’images derrière les lunettes 3D RF de JVC a quasiment complètement disparu. La mire du canal gauche n’est plus polluée par des traces résiduelles du canal droit et inversement. C’est ainsi un des défauts du X35 que nous avions relevé qui disparaît et nous en profitons pour rectifier la note dans ce domaine de l’appareil.
Résultats mise à jour firmware du JVC X35 GAUCHERésultats mise à jour firmware du JVC X35 DROIT

Il restera à JVC dans ses prochaines séries à proposer l’activation d’un mode d’aide à la fluidité en 3D pour obtenir la note maximale dans l’évaluation de la restitution des images sur 3 dimensions.

Pour savoir si votre X35 est concerné par la mise à jour, il vous suffit de regarder le numéro de série de votre appareil, si les trois premiers chiffres commencent par 157xxxxx ou 167xxxxxx, votre appareil doit être renvoyé aux frais de JVC en station technique. Il faut prendre contact avec votre revendeur pour solliciter la prise en charge à domicile de votre appareil et compter sur un délai de 7 jours pour pouvoir le récupérer.

JVC X35 - version de firmware a jour - www.projection-homecinema.fr

Conclusion

 

Après le SONY HW50ES, le JVC X35 est le second appareil de cette année de commercialisation 2012/2013 à bénéficier d’un AWARD AVHD pour la qualité de son image 2D. Le constructeur a tenu compte des reproches faites à la génération précédente. Bien que nous ne disposions pas avec le X35 d’une réelle innovation technologique, les corrections apportées sont judicieuses, efficaces et permettent enfin de savourer l’image du projecteur sans pester sur un défaut venant gâcher le plaisir du film. Saluons également la qualité des réglages de couleurs effectués en usine qui permettent de s’affranchir de calibration à l’achat du projecteur.
Nous tenons à remercier le magasin MICROMEDIA 33 pour le prêt de notre projecteur  de test qui aura servi à la réalisation de ce banc d’essai. Nous tenons à souligner ce point, car il ne s’agit en aucun cas d’un appareil optimisé pour la presse, mais bien d’un projecteur  du commerce que tout à chacun peut acquérir.

Ce que l’on aime:

  • Le contraste
  • La luminosité
  • Les lunettes 3D RF
  • La fidélité des couleurs en sortie de boîte
  • La discrétion de fonctionnement en lampe bas
  • La précision et la netteté de l’image
  • Le convertisseur  2D/3D
  • Le clear motion drive amélioré
  • Le prix
  • Le bloc optique motorisé

Ce que l’on regrette:

  • Le bruit de fonctionnement en lampe haut
  • Le CMD inactif en 3D

Notes en 3D

Nous avons ainsi retenu 6 critères d’évaluation :

  • l’effet de profondeur généré, qui concerne la capacité du diffuseur à générer cette impression.
  • le détachement des objets ou des personnes, cette impression de les voir flotter devant l’écran
  • les artefacts de dédoublement d’image (images fantômes, crosstalking, ghosting…)
  • l’impact de l’utilisation des lunettes sur la luminosité
  • la fluidité de l’image dans les travellings
  • la présence ou non de déformation des contours des personnages en mouvement

Voici donc nos notes (sur 5) en 3D (en attendant de revoir notre système de graphique) :

  • Effet de profondeur : 5
  • Détachement des objets : 5
  • Crosstalking : 5
  • Luminosité : 4
  • Fluidité : 4
  • Artefacts de mouvements : 5
  • Total : 28/30 

Nos réglages conseillés

Mode naturel et température de couleur de 6500K, espace de couleur standard, gamma normal, netteté et amélioration des détails à + 5 maximum (dans le menu qualité image rubrique détail), lampe bas

Articles similaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :