S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Ce Test est invalidé par la rédaction de PJHC, le matériel utilisé par le testeur ne permet pas de prendre des relevés fiables sur les sources LASER. Les résultats relevés sont donc faux. Merci de ne pas prendre en compte ces relevés techniques mais uniquement l’avis objectif du testeur.

TEST XIAOMI MI  –  PROJECTEUR LASER UST

 

Lorsqu’en juin 2017, notre forumeur SEBDOC a ouvert un sujet sur le vidéoprojecteur DLP Laser à ultra courte focale de Xiaomi, nous avons ri en pensant qu’il s’agissait d’un énième appareil exotique et bas de gamme et puis au fil des semaines et des mois, l’engouement pour cet appareil s’est développé et les tests et les commentaires enthousiastes se sont répandus sur la toile. Face à ce succès populaire il m’est apparu difficile de ne pas vous proposer un banc d’essai PJHC.FR  et après des fausses promesses de prêt, j’ai décidé tout simplement d’acquérir ce vidéoprojecteur pour pouvoir vous proposer un tour d’horizon complet de ses forces et faiblesses.

Aujourd’hui, le sujet dédié à ce modèle est particulièrement actif sur le forum, nous arriverons rapidement à dépasser les 200 000 lectures grâce à ses propriétaires particulièrement réactifs et passionnés. Ce sont d’ailleurs eux qui m’ont aidé à configurer les menus en anglais et je les en remercie bien chaleureusement.

Mais sans plus tarder, place aux tests objectifs et subjectifs pour déterminer si ce Xiaomi Mi mérite bien tout le bruit qu’on fait autour de lui.

PRÉSENTATION

 

Je ne m’attarderai pas trop sur la présentation du modèle car de nombreux tests, revues parsèment le net. Le Xiaomi laser UST est un vidéoprojecteur DLP à source lumineuse laser (roue phosphore) de résolution native 1080p (full hd). S’il supporte les signaux 4K HDR, il le fait en mettant à l’échelle les sources 4K ou UHD par le biais d’un downscaling ou mise à l’échelle inversée.

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

ouverture latérales

 

Sa focale ultra courte lui permet de projeter une image de grande taille avec très peu de recul. C’est idéal pour les petites pièces ou pour que l’appareil soit placé loin des spectateurs.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

placement xiaomi mi

 

Petite précision, le Xiaomi Mi laser UST n’est pas commercialisé en Europe, pour l’acheter il faut obligatoirement le commander sur des sites asiatiques. Notre exemplaire vient du site Gearbest et nous avons profité d’une offre de bundle avec un petit lecteur médias externe. Ce site dispose toutefois de dépôts en Europe qui permettent de recevoir l’appareil chez soi sans frais de douanes supplémentaires. Actuellement, le prix d’achat du Xiaomi Mi laser est de 1525 € livré en utilisant le code XMLPP (provenance HK).

 

Nous nous attardons un peu sur cette partie, car elle est d’importance. En effet, l’appareil est produit en chine et est livré avec des menus en mandarin. Il est possible grâce à l’installation d’un petit programme de traduire une partie des menus en anglais, mais pas l’intégralité. C’est un premier écueil qu’il faudra garder à l’esprit si vous souhaitez acquérir ce modèle. Pour l’alimentation aucun souci, il fonctionne aussi bien en 110V qu’en 220V, un adaptateur est d’ailleurs livré avec l’appareil pour pouvoir le brancher sur une prise française.

 

A nos yeux l’importation reste intéressante car pour trouver des modèles équivalents en France ou en Europe, il faudra aller chercher du côté d’Optoma avec ses UZ45UST ou chez Viewsonic, le LS820 mais ils sont tous placés à plus de 3000 € et surtout moins bien équipés que le Xiaomi Mi. Certains sites font état d’une future commercialisation de ce vidéoprojecteur en Europe. C’est une bonne nouvelle mais d’une part aucune date précise n’est fournie et d’autre part, l’importation officielle s’accompagnera à ne pas douter d’une augmentation tarifaire.

Mais revenons à l’appareil. Le Xiaomi Mi est un diffuseur frontal équipé d’une puce DMD de Texas Instrument 1080p 0.47. Il s’agit du même chip qui équipe les mini-projecteurs DLP à LED de LG (PF1000, LARGO) et autres Vivitek Qumi Q8. Elles est d’une résolution 1920×1080 native et aucun dispositif de simulation 4K (comme sur les BenQ W1700 ou Optoma UHD40) ne viendra rehausser le signal. Le Xiaomi Mi UST est toutefois compatible 4K et HDR ! Il est donc paré pour l’avenir. Un futur prolongé puisque la durée de vie de la source lumineuse est donnée pour 25000 heures.

 

Sa puissance lumineuse est annoncée par le constructeur à 5000 lumens, nous verrons dans nos mesures qu’ils n’y sont pas, en revanche les annonces sur le contraste sont pour une fois réaliste et cerise sur le gâteau vérifiées par nos soins ! (2500: 1 – 3500: 1).

 

Ce type de vidéoprojecteur est conçu pour être placé dans une pièce à vivre et pour projeter sur un mur blanc ou un écran technique dédié. La solution du mur est bien pratique car vous ne serez pas limité par le cadre rigide d’un écran (les modèles ultra courte focale sont plus difficiles à placer que les appareils avec une optique plus classique), mais Xiaomi a bien fait les choses et aux pieds rétractables finement ajustables à l’aide de molettes, vient s’ajouter une correction de trapèze bien efficace pour obtenir une image sans déformation géométrique.

 

Signalons également que le Xiaomi Mi laser UST est une véritable station multimédias indépendante. Il suffit de lui connecter un disque dur ou une clé USB avec du contenu dématérialisé et le système sonore intégré ainsi que le lecteur médias permettront de s’affranchir d’une platine externe et d’un système home cinéma.

 

Il est également possible de le relier à des appareils Bluetooth ainsi qu’à un réseau sans fil grâce à son support wifi intégré. Enfin, n’oublions pas que le projecteur laser Xiaomi Mi est compatible 3D (DLP-Link).

 

 

TOUR PHYSIQUE

Après avoir déballé le projecteur, je me suis retrouvé face à un boîtier rectangulaire blanc d’un poids de près de 9 kg (8,9 pour être précis). Relativement compact et bas (41,00 x 29,10 x 8,80 cm), son assemblage respire la qualité.

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Xiaomi Mi laser projector

 

Première déconvenue, impossible de trouver de piles pour la télécommande dans l’emballage et la seconde est arrivée très vite : le câble d’alimentation livré avec l’appareil ne fait que 50cm (rallonge obligatoire).

 

 

Comme le projecteur laser Xiaomi Mi est un modèle à focale ultra courte, il faudra le placer au plus près de l’écran. Pour obtenir une image de 150 pouces de diagonale (soit 3m32 de base), il vous faudra un recul de seulement 50 cm. Cet appareil ne disposant pas de zoom, c’est son positionnement qui déterminera la taille de votre image. Une fois que vous l’aurez placé à bonne distance, il restera à rectifier les éventuels défauts de géométrie grâce à la correction de trapèze électronique et à ajuster la netteté à l’aide du focus électrique et d’une mire adaptée.

 

Le projecteur laser Xiaomi Mi Laser est pourvu d’un processeur ARM Amlogic T998 (quad-core Cortex A53 1.8GHz / 64bit + GPU Mali T830) avec 2 Go de RAM et une capacité de stockage de 16 Go, le tout sous MIUI TV (une version d’Android 6 c).

Le panneau de connectique comprend : 3 prises HDMI 2.0 dont une compatible ARC, 1 port Ethernet, 1 entrée audio numérique optique,1 entrée analogique audio/vidéo, 1 sortie audio analogique compatible numérique, 1 prise USB 3.0 et 1 USB 2.0, ainsi que les Wi-Fi b/g/n/ac et Bluetooth 4.0. Pour pouvoir accéder à la télévision, il faudra utiliser un module externe, cet appareil ne dispose d’aucun tuner.

 

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

connectique

 

La télécommande présente des similitudes dans son fonctionnement et son design avec celle du Xgimi X1 récemment testé. Elle ne dispose d’aucun éclairage (gênant pour du home cinéma) et fonctionne avec des piles (non livrées).

 

Test vidéorojecteur laser UST Xiaomi MI

Télécommande Xiaomi Mi laser UST

 

Pour la 3D, il faudra acquérir des lunettes DLP-Link à 144hz La 3D fonctionne, tous les formats sont acceptés.

MENUS

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Menu image

 

Pour ceux qui connaissent les projecteurs LED LG, l’interface du Xiaomi Mi ressemble à celle des PF1000, 1500 et Largo. A l’allumage du projecteur, j’ai d’abord droit à 2 mires successives, le trapèze et la netteté. Une fois ces deux paramètres réglés, on arrive au menu principal du Xiaomi avec un ensemble de vignettes et de textes en chinois. Compliqué pour moi qui suis un adepte des langues de Molière, Shakespeare et Goethe !

Donc en urgence, j’ai du passer les menus en anglais grâce à l’installation sur clé USB d’un petit logiciel APK. Une fois cette opération réalisée, il suffit de cliquer sur la nouvelle icône « Dev Settings » pour avoir accès aux paramètres Androïd et surtout à une petite ligne dans le sous-menu « Personnal » pour pouvoir passer du chinois à l’anglais. Attention cette opération ne prend en charge qu’une partie de la traduction, il restera toujours des éléments en mandarin.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Menu paramètres après introduction logiciel pour changement de langues

 

Ainsi les différentes configurations usine de colorimétrie ne sont pas traduites ce qui va m’empêcher de vous proposer le tableau habituel de contraste et de luminosité en fonction des modes.

 

Passé cet écueil le principe de fonctionnement est aisé, les menus sont simplistes. Il n’existe pas de traitement vidéo élaboré ni d’aide à la fluidité. En matière de colorimétrie, aucun CMS sur les 3 dimensions du Gamut n’est proposé, tout comme il n’y a pas d’éditeur de gamma. Pour régler les couleurs il faudra utiliser le menu des niveaux RVB mais qui mélange Gain et Bias (nous verrons tout à l’heure qu’il est malgré tout efficace). Pour le gamma, il faudra jouer du contraste et de la luminosité.

L’appareil est compatible 4K HDR mais pas par défaut. Pour rendre ses prises HDMI 2.0, il faudra placer la ligne supérieure sur « ON » (voir l’image ci-dessous).

 

TEST Xiaomi MI laser UST

hdmi 2.0

 

La partie multimédias est particulièrement développée. Attardons nous un instant sur la gestion du système sonore de 30 watts, que l’on peut comparer à une excellente barre de son qui comprend 4 enceintes. Sa compatibilité Dolby Audio et DTS-HD est pilotable à l’aide d’un menu audio dédié et plusieurs environnements préréglés en usine vous sont proposés. Le rendu sonore nous a bluffé tant par sa finesse que sa puissance. Oubliez les Screeneo de Philips, le Xiaomi Mi laser est bien meilleur dans ce domaine. Enfin la luminosité est ajustable dans 3 niveaux : « normal, cinéma ou lumineux ».

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

mode de puissance laser

 

Le lecteur médias intégré prend en charge la plupart des formats les plus usités en vidéo, photo et audio et si cela ne suffisait pas, il est possible de télécharger Kodi ou Vlc dans le magasin d’applications Androïd.

 

 

VERDICT TECHNIQUE

 

 

Bruit de fonctionnement

 

Malgré les chiffres annoncés par le constructeur, le Xiaomi Mi laser n’est pas un projecteur discret. A 50 cm nous avons mesuré plus de 49dB mais heureusement pour les spectateurs l’appareil sera placé loin d’eux. Plus étonnant ce projecteur à laser censé se couper et s’allumer immédiatement, continue à être ventilé quelques minutes après son extinction.

 

 

Piqué/netteté

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Mire Burosch netteté

 

L’image délivrée par ce diffuseur frontal est particulièrement détaillée grâce à un traitement interne de netteté particulièrement performant. Il est possible de se rendre compte de son influence avec l’image comparative qui suit. A gauche la netteté est à zéro et à droite à +50.

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

comparaison netteté Xiaomi Laser UST

 

Si l’effet est spectaculaire, il entraîne également des effets indésirables comme des doubles contours.

 

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Mire de netteté double contours

 

Sur nos mires Burosch, les lignes dédoublées autour des croix démontrent que la netteté trop poussée est responsable de ces artefacts. Pour arriver à un compromis entre précision et absence d’effets indésirables, il faudra se limiter à une valeur de +20.

 

 

Fluidité

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

mire de fluidité

 

L’absence d’aide à la fluidité est perceptible dans les lignes brisées qui entourent notre pendulaire Burosch, toutefois si cette mire met bien en évidence le phénomène, il est moins perceptible pendant le visionnage d’un film.

 

 

Input lag

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Input lag Xiaomi mi laser UST

 

N’espérez pas faire des parties multi-joueurs en position de force avec le Xiaomi Mi laser UST, nos mesures démontrent que le retard à l’affichage (en fonction du mode sélectionné ) démarre à 126,6 msec. pour culminer à 159,9 msec. C’est beaucoup trop pour les Gamers.

 

 

Overscan

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

mire overscan burosch

 

Avec notre mire d’overscan, nous vérifions que le projecteur n’applique pas un rognage des bords de l’image. Ce n’est pas le cas du Xiaomi qui retranscrit bien les symboles qui doivent être présents sur la mire de test. Par contre, les stries au milieu à droite démontrent que malgré la fourniture d’un signal 1080p natif, il n’est pas possible d’obtenir un mapping 1:1 parfait entre la source et le projecteur.

 

 

Bruit vidéo/artefacts/uniformité

En poussant trop les réglages de netteté, du bruit vidéo apparaît sur les fonds clairs en prenant la forme d’un grésillement. Pour l’éviter restez raisonnable dans le niveau d’augmentation des détails.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

 

Concernant l’uniformité de l’image, elle n’est pas parfaite mais elle est liée à la conception de l’appareil. Le Xiaomi Mi est un vidéoprojecteur à très courte focale et il va donc être placé près de l’écran. Cette position va concentrer une partie de la lumière en bas au centre de l’écran, au plus proche de la sortie de l’objectif. Cette caractéristique nous avons pu la vérifier sur 3 écrans différents : 2 écrans techniques et un écran blanc.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Hot spot

 

Ce « hot-spot » ou point chaud de lumière est surtout visible sur des fonds unis. Il est amplifié par notre appareil photo. Nous n’avons pas été gênés pendant la projection d’un film.

 

 

Contraste et luminosité

 

Je n’ai pas réussi à nommer les différents modes usine (ils restent en mandarin). Donc contrairement à mon habitude, vous ne trouverez pas de tableau récapitulatif des valeurs de contraste et de luminosité. En revanche, en cliquant sur le bouton « load more » ci-dessous vous pourrez examiner toutes les mesures de contraste. Le constructeur n’a pas menti et le contraste natif de l’appareil est compris entre 2500:1 et 3000/1. Après calibrage j’obtiens un honorable 2321/1.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

contraste post calibration

 

La luminosité calibrée varie en fonction de la puissance de laser sélectionnée. Elle est de 1457 lumens pour la sélection « lumineuse », 1342 lumens pour le mode « movie » et 1271 lumens pour « standard ». Ainsi à pleine puissance, le projecteur laser Xiaomi Mi est capable d’éclairer des bases d’écran de 3m90 en conservant 16 fL. C’est très bon et cela se ressent dans la dynamique de l’image.

 

Colorimétrie

 

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

CIE brightness 50

 

N’y allons pas par quatre chemins, la colorimétrie en sortie de boîte est bien loin des références HDTV avec principalement un bleu beaucoup trop dominant. Ce point est encore plus marqué avec nos deux écrans techniques.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

rvb gamma brightness 50

Heureusement, les réglages des niveaux de gris sont particulièrement précis et permettent de rattraper tout ceci. En SDR, nous vous recommandons la configuration suivante :

 

Réglages RVB contraste et luminosité (SDR) :

  • Luminosité : 50
  • Contraste : 54
  • Teinte et saturation : inchangées
  • Colors : Customs
  • Rouge : 1069
  • Vert : 888
  • Bleu : 720 (abaissée à 700 si vous utilisez un écran blanc)
  • Choix de luminosité laser : movie
  • netteté : + 20

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

CIE Calibré

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

CALIBRAGE RVB GAMMA 2

 

Pour les signaux HDR, il faut descendre le gamma en le positionnant à 1.8, seule solution pour déboucher les noirs.

 

 

Réglages RVB contraste et luminosité (HDR 4K)

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

recommandations réglages HDR

  • Luminosité : 45
  • Contraste : 74
  • Saturation : 47
  • Netteté : + 20
  • Teinte : 41
  • Colors : Customs
  • Rouge : 832
  • Vert : 713
  • Bleu : 565
  • Choix de luminosité laser : lumineux

VERDICT SUBJECTIF

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Lucy Xiaomi Mi laser UST

 

En SDR que ce soit avec des extraits dématérialisés (Mkv et autres) ou avec des Blu-ray, le Xiaomi Mi laser UST délivre une superbe image avec beaucoup de dynamique et un excellent contraste. La fluidité reste de bon aloi et à aucun moment nous n’avons regretté l’absence d’interpolation d’images.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

James Bond Xiaomi Mi laser projector

 

Mais ce qui frappe le plus et attire l’œil de ce nouveau modèle c’est la précision et la netteté. Globalement nous ne lui avons pas trouvé de défauts majeurs dans la restitution d’un film.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

The shallows Xiaomi Mi laser UST

 

Nous sommes plus circonspects sur l’intérêt de donner du 4K HDR à ce modèle. En effet, le HDR a tendance à assombrir l’image et même après calibrage nous préférons le rendu SDR des mêmes scènes aux extraits 4K HDR, mais c’est le cas avec beaucoup de projecteurs.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

Mad Max Fury Road 4K HDR Xiaomi Laser UST

 

Les photos de cette illustrant cette partie sont prises à partir de de l’image projetée par le vidéoprojecteur Xiaomi laser UST sur un écran technique Lusoscreen.

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

The shallows Xiaomi Mi laser UST

 

CONCLUSION

 

Ce vidéoprojecteur est parfait pour visualiser des contenus dématérialisés (Netflix, Mkv, etc…) grâce à son lecteur médias intégrés. Il n’en délaisse pas pour autant les supports physiques comme les Blu-ray ou UHD Blu-Ray. Comme pour les Xgimi H1 ou JmGO V8, nous pensons que ces appareils représentent le véritable avenir et surtout le renouveau de la vidéoprojection. En effet, ils conjuguent énormément de qualités : la longévité de leur source lumineuse, l’utilisation de puces DLP gage de fiabilité dans le temps, l’ouverture sur le multimédias avec des lecteurs universels et surtout des équipements sonores intégrés haut de gamme et tout ceci avec des tarifs accessibles. Les grands noms du secteur devraient s’en inspirer. Il ne reste plus qu’à espérer que tous ces appareils soient commercialisés officiellement en Europe pour pouvoir s’affranchir d’une importation en provenance de Chine et des difficultés de retour en cas de besoin du SAV.

Mais ce qui est certain, c’est qu’il n’existe à ce jour aucun équivalent sur le marché européen à ce tarif. En effet les DLP UST laser à ultra courte focale sont positionnés aux alentours des 3000 € et sont bien moins performants et équipés que ce Xiaomi.

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST

 

Nous avons apprécié :

  • Le prix,
  • Le support 4K HDR,
  • La qualité de fabrication,
  •  Enfin un modèle UST « simple » à positionner,
  • Le contraste,
  • La luminosité et la dynamique d’image,
  • La précision de l’image,
  • Un ensemble sonore intégré incroyable,
  • Le lecteur médias.

Nous regrettons :

  • Le bruit de fonctionnement,
  • Le câble d’alimentation trop petit,
  • C’est du laser alors pourquoi autant de temps à allumer et refroidir l’appareil ?
  • Un Gamut trop réduit malgré la source lumineuse laser,
  • L’absence d’interpolation d’images,
  • Une colorimétrie à corriger en sortie de boîte,
  • Les menus en chinois.

CARACTÉRISTIQUES (données constructeur)

 

  • DLP : 0.47 pouces DMD
  • Résolution: Full HD (1920 x 1080)
  • Compatible : 4K
  • Source de lumière laser : ALPD 3.0
  • Luminosité: 5000 lumens
  • Mode lumière: surbrillance, film, normal
  • Uniformité de la luminosité:  +80%
  • Gamme de couleurs: NTSC 80 – 85%
  • Contraste : 2500: 1 – 3500: 1
  • Température de couleur: standard, couleur froide, couleur chaude
  • Paramètre de projection
  • Rapport de projection: 0.233: 1
  • Meilleur projet distance: 150 pouces

 

Paramètre système

  • Processeur: T968 Cortex-A53 4-core 1.8GHz / 64bit
  • RAM: 2 Go de DDR3
  • ROM: Flash eMMC de 16 Go

 

Fonction du système

  • OS : MIUI TV
  • Support Android: Android 6.0 et supérieur
  • WiFi: double bande 2.4GHz + 5GHz
  • Bluetooth: V4.0
  • HDR: compatible
  • Focus: mise au point électrique
  • 3D:  compatible
  • Haut-parleur intégrés : haut-parleur pleine fréquence x 2 + haut-parleur haute fréquence x 1
  • Télécommande: Bluetooth, voix, contrôle tactile
  • Connexion: Ethernet x 1, SPDIF x 2, sortie audio x 1, AV 3,5 x 1, USB 3.0 x 1, ARC x 1, HDMI 2.0 x 2, USB 2.0 x 1
  • Bruit de fonctionnement : moins de 32 dB
  • Consommation : 250W (max)

 

 

TEST XIAOMI MI PROJECTEUR LASER UST - (TEST INVALIDÉ)
Le vidéoprojecteur laser à focale ultra courte de Xiaomi devient notre modèle favori dans sa catégorie. Il surclasse aisément en matière de qualité d'image, de puissance sonore et de facilité de placement, les modèles européens concurrents dont les Screeneo de Philips. Alors que nous étions plutôt habitués au désengagement de plus en plus de marques du secteur de la vidéoprojection , nous sommes agréablement surpris de l'arrivée sur le marché d'un nouvel acteur.
Qualité d'image globale88%
Contraste et luminosité 90%
Piqué, netteté et fluidité90%
Colorimétrie75%
Menus, options et équipements87%
Facilité de placement et utilisation85%
86%Note Finale

17 Réponses

  1. DmitiiMD

    Bravo, le maestro Gregory n’a pas déçu. Comme je m’y attendais, le projecteur a reçu un minimum de 85%, plus mes calculs amateurs des données sur la luminosité du projecteur sont pleinement confirmés. J’ai supposé une propagation de 1100 à 1500 ansi. Cela caractérise Xiaomi seulement du meilleur côté, car c’est un calcul d’ingénierie compétent de la source d’énergie de ce produit.

    p/s – Google, ceci est Google :))

      • DmitiiMD

        lamentation)) le nom n’est pas écrit correctement)) – DmitriiMD

      • matt

        Xiaomi arrive officiellement en France très bientôt donc les menus vont arriver en français et donc on pourra installer la traduction complète sur les modèles chinois déjà vendu.
        Très bon test pour ce vidéoprojecteur plein de promesses.
        Je pense que c’est mon futur achat d’ailleurs, je vais juste attendre la sortie française.
        Depuis le temps qu’on attend ce genre de vidéoprojecteur laser ust 1080p avec une bonne image, il était temps.
        J’espère par contre que les futures modèles de cette référence amélioreront la luminosité pour afficher 150 pouces avec plus de lumière dans la pièce et baisser le niveau sonore de ventilation car 49 db, c’est audible quand même.
        J’espère que cela va donner des idées aux autres constructeurs dans le domaine car l’avenir est bien avec ceux là qui combine tellement d’avantages par rapport aux traditionnels.

        Philips doit s’ en inspirer pour son prochain screeneo j’espère.
        Content le test sur le site, vous évoluez vraiment dans, le bon sens.

  2. Thomas

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce test !
    Extrêmement intéressant!

    L’écran technique est fait pour rejeter les lumière environnantes donc avec des angles fermés ( sur les côtés)

    Avec l’ust , c’est délicat car les bords d’images ont un angle très ferme ente la lentille et l’image projetée.

    Plus les pixels projetés sont loins de la lentille, plus la lumière du VP est perçue par l’écran comme lumière environnante et don repmus elle est rejetée.

    Seule la partie d’écran la plus proche du VP à un angle de projection assez ouvert.

    J’y vois la raison de deux choses

    > Le Hot spot
    > La luminosité réelle très inférieure aux 5000 lumen annonces .

    Auriez-vous fait un test sur écran mat ?

    Sur ce type de VP un écran gris non technique pourrait être idéal ( forte luminosité, mais nécessite de n’avoir aucune directivité)

    Thomas

  3. lee

    J’ai relue le test et malheureusement, il y a 2 gros point noir qui me feront trop défaut sur ce modèle.
    Le retard a l’affichage est catastrophique, on ne peut pas dire autre chose, y a t’il un moyen de vraiment baisser cette input lag si mauvais pour descendre a moins 40, sinon c’est dead, je ne joue pas en ligne mais je joue pas mal et ce serait trop frustrant de ne pas pouvoir y jouer avec.
    Et aussi la luminosité qui est vraiment mauvaise par rapport a ce qu’annonce xiaomi, on passe de 5000 a 1500 maximum, c’est un gouffre sans fond, donc pour moi ce vidéoprojecteur est donc limité dans son utilisation a de la pénombre au minimum, donc éliminatoire pour mon utilisation avec de la lumière impérative minimum pour remplacer un grand téléviseur.
    Je suis déçu finalement car il ne peut pas correspondre a mon utilisation, je préfère sacrifier au contraste et avoir une bien meilleure luminosité et un input lag vraiment plus bas, fort dommage.
    Le contraste avec de la lumière et un écran technique est bien moins gênante pour moi.
    J’avais un contraste de 5000 natif sur mon ancienne grande tv et finalement, j’en profitais pas donc je revois ce paramètre a la baisse donc pour un vp ultra courte laser.
    Dommage sinon tout le reste me plaisait sur ce vp.
    Beau test.
    Je sais que ce vidéoprojecteur xiaomi plaira a d’autres au vu du test et avec une vente française future.

    • Grégory

      S’il il y a un moyen de baisser l’input Lag je ne l’ai pas trouvé.
      Pour la luminosité je suis désolé mais vous vous méprenez. Certes les 5000 lumens qu’annoncent le constructeur ne sont pas là (comme chez quasiment tous les constructeurs) mais avec 1450 lumens après calibrage, le Xiaomi reste un videoprojecteur lumineux.

  4. Peronne

    Bonjour, après la lecture de nombreux tests sur ce site très bien fait et notamment sur les UST, je me demandais s’il était possible de placer ce modèle, comme d’autres, similaires, au plafond?

%d blogueurs aiment cette page :