TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

JVC DLA-X7500

Après avoir longuement testé au cours des dernières semaines le très prometteur JVC DLA-X7500, le milieu de gamme des trois modèles de JVC. Nous pouvons dire qu’aucun autre projecteur de cette gamme de prix ne peut égaler le X7500 sur la qualité d’image tant pour regarder des films en SDR (gamme dynamique standard) que HDR (haute gamme dynamique).

TEST JVC DLA-X7500

JVC DLA-X7500

 

D-ILA et sa magie

JVC utilise sa technologie D-ILA exclusive pour ses projecteurs. Au départ, il s’agit d’une version du Liquid Crystal on Silicon (LCOS), qui est en fait la même technologie utilisée par Sony pour ses projecteurs SXRD et Epson dans son projecteur laser .

TEST JVC DLA-X7500

Fonctionnement des panneaux DLA intégrés au JVC DLA-X7500

À défaut d’avoir la même technologie de base, les projecteurs JVC ont depuis toujours été crédités du meilleur noir ; l’image semble être parfois celle d’un écran OLED! En raison de ce niveau de noir très bas, le contraste et les couleurs ont une richesse ainsi qu’une intensité qui ne peuvent être comparables aux projecteurs concurrents, phénomène s’expliquant partiellement par l’effet Helmholtz–Kohlrausch.

TEST JVC DLA-X7500

 

Puissance lumineuse

La luminosité maximale de la lampe (après calibrage) est élevée : 1.400 lumens en lampe haute et 900 en mode bas. À partir de ces données et l’utilisation d’un écran de projection blanc (gain de 1,0) la luminosité de référence de 48cd / m2 peut-être atteinte sur des bases d’écran de 3m50.

 

Optique de qualité

L’association d’un bloc optique de très bonne qualité avec un alignement des panneaux (convergence RGB) correct permet d’avoir une une image précise avec une netteté et un piqué de très bonne facture pour ce type de technologie.

Contraste et noir

Dans la lignée de ses prédécesseurs, le JVC X7500 fournit un noir hors du commun. Cependant, quelques éclaircissement sont à faire dans le menu mode image. Le réglage « Ajustement noir » est à désactiver car c’est une sorte de contraste dynamique (il a des répercussions négatives sur la reproduction précise de l’image).

L’ouverture de l’iris dispose de trois modes de fonctionnement – Auto 1, Auto 2 et Manuel. Nous avons dans un premier temps déterminé la valeur maximale manuellement puis sélectionné le mode automatique (1 ou 2) :

  • Auto 1 pour le contraste maximal, mais avec une tendance à augmenter le niveau de gamma sur la partie inférieure de l’échelle de gris (entre 0 et 5 %) ce qui a pour effet de boucher les noirs !

  • Auto 2 semble être le bon compromis car il préserve lisibilité des détails dans le noir et la gradation (sans modifier le gamma). L’activation de l’iris automatique ne souffre pas d’effets de pompage pendant le film.

La mesure du contraste d’un projecteur est très difficile dans le cas ou l’écran est pris en compte.

Le rôle joué par l’ environnement est très important (quantité de lumière réfléchie par les murs).

Notre salle est noire a 97% et les reflets sont réduits au minimum.

TEST JVC DLA-X7500

Contraste APL de 50% noir au centre de l’écran avec une zone blanche de 50% de l’écran : TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Contraste APL 65% noir au centre de l’écran avec une zone blanche de 35% de l’écran TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Contraste APL de 80% noir au centre de l’écran avec une zone blanche de 20% de l’écran TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Contraste APL de 90% noir au centre de l’écran avec une zone blanche de 10% de l’écran test JVC DLA-X7500

MPC

Dans l’onglet « MPC » il y a eu un changement par rapport aux versions précédentes : le curseur amélioré a maintenant sa position neutre sur 5 au lieu de 0. Si d’aventure vous positionnez le curseur sur 0 comme sur les anciennes versions, vous aurez pour résultat une image floutée.

CMD

Le « Clear Motion Drive » est très efficace. Il interpole l’image de 50 Hz à 100 Hz et de 60 Hz à 120 Hz,ce qui a pour effet d’améliorer grandement la netteté de l’image (c’est intéressant pour le sport) et il fonctionne aussi avec les sources 4K, ce qui n’est pas le cas de ses concurrents !

E-shift 4K

JVC a également amélioré sa technologie « e-Shift » pseudo-4K – maintenant dans sa quatrième itération – sur le X7500. Avec [4K e-shift] activé, peu de signes d’artefacts précédemment visibles sur les premières générations. Il entraine un léger flou sur les détails fins (ce qui peut être un plus pour la réduction de la grille de pixel visible) de sorte qu’il peut être activé pour les contenus 1080p.

Temps de réponse  (input lag)

Voilà un énorme changement aussi pour les joueurs : le mode « Low Latency ».

Input lag avec Low Latency : 36,2 ms

Input lag sans Low Latency : 123 ms

 

Reproduction d’image

 

Mode SDR :

La précision de couleurs du JVC X7500 était la meilleure dans le mode THX. En sortie de carton le JVC X7500 souffre de réglages un peu approximatifs : gamma trop faible, température de couleur inadaptée, noirs bouchés. Après calibrage, tous revient dans l’ordre, avec une échelle de gris très précise, un gamma qui permet de redonner de la profondeur à l’image, des teintes de peau justes et des noirs profonds et détaillés. La puissance lumineuse jumelée à la bonne précision de l’échelle de gris contribue à la sensation de netteté accrue et le respect des tonalités de couleurs, même dans les faibles pourcentages de saturation.

TEST JVC DLA-X7500

Échelle de gris JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Gamma JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Gamma JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Couleur JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Rapport avant calibration JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Rapport après calibration JVC DLA-X7500

Mode HDR :

La prise en charge Ultra HD était déjà d’un très bon niveau sur la dernière génération JVC, La gamme de projecteurs de cette année va un peu plus loin dans la facilité de l’utilisation des signaux Ultra HD avec un mode HDR qui se déclenche tout seul suite à la détection des métadonnées du signal vidéo. Des paramètres pré-configurés REC2020 et courbes EOTF ST2084 et HLG (Hybrig Log gamma) sont maintenant disponibles dans les menus.

Le mode HDR d’usine montre que le JVC a fait énormément de progrès dans ce domaine. L’année dernière, un paramétrage fastidieux était nécessaire pour visionner les films Ultra HD, l’image était trop sombre et les noirs bouchés.

Avec le X7500, le résultat obtenu après calibrage est parfait, produisant une forte puissance lumineuse, un très bon suivi du gamma ST2084 et un mappage de tonalité correct !

TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Gamma HDR JVC DLA-X7500

 

TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Conditions de visionnage HDR

Lorsque vous utilisez un grand écran, vous n’êtes pas en mesure d’avoir un bon effet HDR car la luminosité s’avère trop faible. La résolution plus élevée dans les films ultra HD n’est pas la caractéristique la plus importante ; lles couleurs et une large gamme dynamique le sont davantage. Pour reproduire correctement le HDR, il faut réduire d’environ 40 % la diagonale de l’écran, en supposant que votre lampe fonctionne en mode haut (ce qui est nécessaire pendant la lecture HDR). Un écran de 2 mètres 80 semble être la limite pour des conditions optimales de visionnage HDR.

Cependant, il faut aussi noter que pour profiter correctement du mode HDR l’environnement doit être adapté (pièce très sombre) sous peine d’avoir un niveau de noir très sombre et aucune perception des détails.

Volume de couleur

Jusqu’à maintenant nous parlions du pourcentage des gammes de couleurs DCI / P3 ou Rec.2020 que pouvait couvrir un afficheur mais c’était des mesures 2D. Le volume couleur ajoute la troisième dimension et donc la luminosité à la mesure. Toutes les captures d’écran et les données sont prises à partir de la nouvelle version CalMAN 5.8, qui peut mesurer le volume des couleurs.

TEST JVC DLA-X7500

TEST JVC DLA-X7500

Dolby a introduit sa propre méthode pour rendre compte de ce que les écrans peuvent faire pour le volume des couleurs, appelé « Perceptual Color Volume ». Il utilise un espace de couleur différent et vous indique combien de millions de différentes couleurs distinctives un affichage peut révéler. Cela nous donne un numéro simple et facile à comprendre, qui vous permet de comparer deux afficheurs rapidement et facilement.

TEST JVC DLA-X7500

Comme vous pouvez le voir, à défaut d’avoir le même couverture colorimétrique 2D que son prédécesseur, son surplus de lumière lui permet d’afficher un color volume plus important pour les contenus UHD.

 

TEST JVC DLA-X7500

Mode 3D

Pour ce qui est de la qualité d’image, de bons effets 3D peuvent être appréciés si vous utilisez une petite base d’écran. Les menus 3D vous permettent de sélectionner le type de format (côte à côte, haut et bas, mélange de trames).

CARACTÉRISTIQUES (Données constructeur)

  • Technologie e-shift 4
Durée de vie de la lampe : environ 4500 heures en mode basse consommation
Brillance 1.900 lumens
Rapport de contraste natif : 130,000:1, Dynamique : 1,300,000:1

Entrées vidéo (panneau arrière) : HDMI 2 (3D/Deep Colour/HDCP 2.2)

  • Connecteurs de sortie (arrière)
  • Sync. 3D
  • 1 (mini DIN à 3 broches)
Connecteurs de contrôle
RS232C 1 (Sub-D 9 broches)
Déclencheur 1 (mini jack, CC 12 V/100 mA)
LAN (RJ-45) 1
Appareil D-ILA Full HD de 0,7 pouce (1920 x 1080) x 3
Résolution 3840 x 2160 (2D)
Fonction de décalage de l’axe optique +/-80% vertical & +/-34% horizontal, motorized
Lampe NSH 265 W
Format 3D
Emballage du cadre
720p 60/50, 1080p 24
Côte-à-côte
720p 60/50, 1080p 60/50/24, 1080i 60/50
Haut & Bas
720p 60/50, 1080p/24
Niveau de bruit 21 dB (Lorsque la lampe est en mode basse consommation)
  • Consommation : 380W
Mode veille 0.4 W

Dimensions: L x H x P, mm : 455 x 179 x 472

Poids, kg : 15,6

  • Cédric LOUIS 
  • Calibreur certifié ISF / THX – EURL HC CALIBRAGE
  • site web: http://www.calibrage-ecran.com
  • Tel fixe..: 09.81.23.47.64.
  • Tel port.: 06.81.66.37.71.
  • E-mail…: Calibrage.ecran@gmail.com
  • Adresse..: 1 bis rue Jules Ferry, 81450 Le Garric
  • RCS : 819374117​

 

 

 

TEST JVC DLA-X7500
Après avoir longuement testé au cours des dernières semaines le très prometteur JVC DLAX7500, le milieu de gamme des trois modèles de JVC. Nous pouvons dire qu'aucun autre projecteur de cette gamme de prix ne peut égaler le X7500sur la qualité d’image tant pour regarder des films en SDR (gamme dynamique standard) que HDR (haute gamme dynamique).
Qualité d'image globale100%
Contraste et luminosité100%
Piqué, netteté et fluidité100%
Colorimétrie98%
Menus, options et équipement100%
Facilité de placement et utilisation95%
99%Note Finale

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :