TEST LG ProBeam HF80JS : DLP laser home cinéma full hd

En cette période de disette pour la vidéoprojection, tant pour les ventes que pour les sorties de nouveaux modèles (mais la fin du mois de juin devrait lancer les apparitions des modèles DLP 4LK), l’arrivée dans notre salle de test du nouveau vidéoprojecteur compact home cinéma laser de LG apparaît comme un rayon de soleil dans un ciel assombri.

C’est donc avec le HF80JS que nous allons découvrir l’incursion du constructeur coréen dans le domaine des mini-projecteurs équipés d’un source lumineuse laser avec roue phosphore. En effet, si LG est engagé activement dans la commercialisation de petits projecteurs multimédias depuis plusieurs années, les ingénieurs de la marque s’étaient limités à mettre en œuvre des diodes LED pour fournir la lumière nécessaire à projeter une grande image cinéma à domicile.

LG PROBeam HF80J

LG PROBeam HF80J en action

Nous avons d’ailleurs testé nombre de ces appareils à LED sur le blog, les plus récents et les concurrents directs du modèle Probeam étant les versions PF1000U/PF15000 et LARGO, tous de résolution full hd.

Mais ne vous faisons pas plus attendre et entamons en votre compagnie le premier examen en ligne du HF80JS.

PRÉSENTATION

Le LG ProBeam HF80JS est donc un vidéo-projecteur portable qui troque l’éclairage à LED contre une source lumineuse au laser. En comparaison des modèles PF1500 et LARGO à LED qui plafonnaient à 1400 lumens, LG annonce une luminosité de 2000 lumens pour un contraste dynamique de 150 000:1.

Le laser bleu équipant le HF80JS est couplé à une roue phosphore. Cette technologie est annoncée avec une durée de vie de 20 000 heures (30 000 heures pour la version à LED).

Le LG ProBeam HF80JS dispose néanmoins d’une connexion Bluetooth qui prend en charge le profil A2DP. Il peut donc diffuser le son des vidéos en stéréo, directement sur un casque ou des enceintes sans fil ou par le biais de ses haut-parleurs intégrés. De plus, grâce à la technologie Wi-Fi Miracast, le projecteur est en mesure de diffuser le contenu stocké dans la mémoire d’un smartphone ou d’une tablette.

LG PROBeam HF80JS

LG PROBeam HF80J

Le LG ProBeam HF80JS est équipé du système d’exploitation WebOS qui anime déjà les téléviseurs connectés de la marque et de la télécommande LG Magic Remote pour faciliter la navigation dans l’interface. Une version moins élaborée du HF80JS existe et est commercialisée 1599€ (HF80JG) au lieu de 1799€ pour le HF80JS. Les principales différences viennent de l’absence du WebOS 3.0 et de la télécommande Magic Remote pour le modèle le moins cher.

TOUR PHYSIQUE

Avec à peine 10,8 cm de largeur pour 25,2 cm de profondeur et 14 cm de hauteur, le vidéoprojecteur HF80JS ne rentre pas dans la catégorie des pico-projecteurs mais dans celle des mini-projecteurs.

TEST LG HF80JS

LG HF80JS

Avec son poids de seulement 2,1 kg, il se transporte aisément, d’une salle de réunion à votre domicile ou sur votre lieu de vacances. Simple à balader, il est aussi simple à connecter : 2 ports HDMI et 1 port USB le branchent à vos appareils. Un adaptateur le rend compatible aux iPhone et iPad. Par son port USB, il lira les fichiers multimédias et bureautiques et, en connexion Bluetooth, ses 2 x 3 Watts le transforment en enceinte sans fil.

TEST LG HF80JS

TEST LG HF80JS

Si vous avons testé un modèle blanc, une version noire avait été présentée à l’occasion du dernier salon CES de Las Vegas. Son bloc optique est entièrement manuel et il dispose d’un réglage de zoom et de focus mais pas de lens-shift. En position table il faudra jouer des pieds dévissables pour positionner l’image à la bonne hauteur, un outil de correction sur quatre axes permet de régler automatiquement le trapèze vertical afin de faciliter son installation.

TEST LG HF80JS

Commande de zoom

Ce n’est pas véritablement un projecteur courte focale : pour projeter une image de 2 mètres de base il vous faudra un recul compris entre 2m80 et 3m05 et pour une image d’une largeur de 2m50, ces distances passent à un recul minimum de 3m50 et maximum de 3m80.

La télécommande Magic Remote diffère du modèle LARGO. Elle peut être utilisée de 2 manières : soit par son capteur de mouvement intégré qui fait déplacer un curseur à l’image ou, plus classiquement, par un déplacement grâce aux touches fléchées.

TEST LG HF80JS

Télécommande Smart Remote

MENUS

Le LGHF80JS est un vidéo-projecteur multimédia particulièrement versatile. Pour prendre en charge toutes les sources qui peuvent lui être connectées, ses menus sont organisés autour de l’interface propriétaire de LG, le WebOS 3.0. Couplé à la télécommande Magic Remote et son senseur gyroscopique, la navigation est rapide et ludique, tout comme la première installation de l’appareil aidée par des vignettes.

TEST LG HF80JS

Menu d’installation

Ce système d’exploitation gère également les applications de Streaming vidéo comme Netflix avec un onglet dédié. Le Probeam peut être relié à internet grâce à une liaison sans fil intégrée ou par son port LAN.

TEST LG HF80JS

webos 3

Un lecteur multimédia destiné à la prise en compte des photos, vidéos et musique complète le dispositif et grâce aux hauts-parleurs intégrés ou à la connexion Bluetooth, il est possible de visionner un film stocké sur clé USB ou disque dur sans connecter le projecteur à un ordinateur ou une platine multimédia. Le lecteur multimédia prend en charge la plupart des fichiers connus (AVI, MKV, Excel, Word, etc….).

TEST LG HF80JS

lecteur médias

Oubliez la 3D et l’interpolation d’images du modèle à LED LARGO, le HF80JS a définitivement tourné la page de l’image à 3 dimensions, ce qui ne nous dérange pas particulièrement. En revanche, nous regrettons l’absence de l’aide à la fluidité qui était de bonne facture sur le modèle 1080P à LED.

Pour corriger une colorimétrie qui en a bien besoin, le HF80JS propose des outils dans ses menus IMAGE. Pour ajuster les couleurs, les réglages sont pléthoriques : échelle de gris sur 2 ou 20 niveaux, CMS sur 3 dimensions, ajustement des tons chair et ciel. Un mode super résolution sur 4 niveaux (désactivé, bas, moyen, élevé) viendra rehausser les détails de l’image.

TEST LG HF80JS

paramètres image

Les réglages de colorimétrie d’usine sont dénommés de la manière suivante « Vif, standard, cinéma, sport, jeux, cinéma lumineux, cinéma sombre ». Seuls les 2 derniers donnent accès à tous les réglages de colorimétrie « réglages expert ».

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Avant d’évoquer le discrétion du fonctionnement du HF80JS, il nous apparaît utile de rappeler que ce type de solution technique affranchit l’utilisateur de préchauffage à l’allumage ou de temps de refroidissement à l’extinction. Vous branchez, vous allumez et c’est parti pour le spectacle ! Le projecteur est quasiment immédiatement utilisable. L’extinction est tout aussi rapide. La puissance de fonctionnement du laser équipé le petit LG est réglable sur 3 niveaux, minimum, moyen et élevé. Quel que soit le mode sélectionné, le HF80JS est particulièrement discret grâce à sa conception ; notre mesure de bruit n’a jamais dépassé les 30 dB. Un très bon point pour cet appareil.

Piqué et netteté :

Nous allons un petit peu nous attarder sur cette partie en décrivant l’action du mode super résolution. En effet, si cette option est désactivée, l’image apparaît légèrement « molle », sans piqué. Toutefois, sur nos mires de netteté, les aberrations chromatiques sont particulièrement discrètes, signe d’une bonne tenue du bloc optique.

TEST LG HF80JS

précision image

Pour gagner en détails et piqué, il faut activer l’accroissement de netteté. Dans certains des modes usine, elle est activée par défaut « Sport, Jeu, et Vivid ». Pour les autres il faudra sélectionner la super résolution en veillant toutefois à ne pas aller dans ses plus hauts niveaux. Ainsi, si l’effet sur le piqué est impressionnant, son action s’accompagne d’artefacts indésirables, principalement des doubles contours.

TEST LG HF80JS

comparatif super résolution lignes

Cette même image de test issue de notre boîtier Burosch est une vue de Hambourg où vous pouvez voir distinctement l’effet sur les lignes des fenêtres et des immeubles dès que la super résolution est activée. Si cette option peut se montrer intéressante avec des programmes de qualité médiocre ou moyenne, nous vous recommandons de la laisser désactivée pour les Blu-ray.

TEST LG HF80JS

comparatif immeuble super résolution

Input lag :

Le caractère versatile du LG HF80JS ainsi que la longue durée de vie de sa source lumineuse peuvent représenter un attrait pour les Gamers qui souhaitent jouer sur de grandes tailles d’écran en déplacement. Mais pour cela, ce vidéoprojecteur doit afficher une mesure d’input lag la plus basse possible. Hors du mode jeu, nous obtenons une mesure de 129 ms (beaucoup trop élevée pour des parties multijoueurs) ; en passant au mode jeu nous avons mesuré 52 ms. C’est certes mieux mais nous sommes dans la moyenne des mesures d’input lag relevées sur des vidéoprojecteurs DLP. La concurrence Acer, BenQ, Epson fait mieux sur ce point.

Fluidité :

Nous l’avons évoqué plus haut, nous regrettons l’absence de l’interpolation d’images des LG LARGO mais nous devons toutefois concéder que ce vidéoprojecteur laser se débrouille très bien sans. C’est une image dépourvue de judder (ralentissement et déformation dans les travellings) que nous offre le HF80JS, encore un point fort pour ce modèle.

TEST LG HF80JS

Fluidité

Overscan :

Le HF80JS détecte immédiatement le format de l’image et vient se configurer dans celui ad-hoc. Sur notre image de test, tous les symboles les plus à l’extrémité de la mire sont présents, signe qu’aucun rognage n’est appliqué.

TEST LG HF80JS

overscan

Bruit vidéo/uniformité/Speckle (laser) :

S’agissant du vidéoprojecteur à source lumineuse laser, c’est surtout sur la recherche du Speckle que nous allons nous attarder.

Qu’est ce que le Speckle ? Les tavelures ou chatoiement (speckle en anglais) est l’ensemble des petites taches rapidement fluctuantes qui apparaissent dans la texture instantanée d’une image et qui lui donnent un aspect granuleux. Elles sont dues soit à la diffusion des ondes d’un faisceau de lumière cohérente spatialement (issue d’un laser par exemple) par une cible présentant des irrégularités à l’échelle de la longueur d’onde, soit à la propagation d’un faisceau cohérent dans une atmosphère caractérisée par des variations aléatoires d’indice de réfraction. (source wikipédia).

A l’occasion de notre première découverte du LG HF80JS au salon ISE 2017 d’Amsterdam, nous avions pu percevoir quelques traces de cet effet indésirable dans la version de pré-série mais notre modèle définitif est totalement épargné et ce quelle que soit la source.

TEST LG HF80JS

uniformité 2

L’uniformité lumineuse, la répartition de la lumière sans point chaud (hot spot) est bonne sans coin lumineux. En revanche nous le verrons plus avant dans les mesures de colorimétrie, la faiblesse du rouge est prégnante à l’écran.

LUMINOSITÉ ET CONTRASTE

Dans ce domaine, la source laser du nouveau LG creuse l’écart avec les modèles à LED du même constructeur. Dans le mode le plus économique et avec la sélection « standard », le HF80JS peut éclairer une base d’image de 3 mètres tout en conservant 16 fL et jusqu’à 3m30 après passage à pleine puissance.

TEST LG HF80JSAvec un maximum de 1083 lumens mesurés nous sommes toutefois bien loin des 2000 lumens annoncés par le constructeur. Mais le Probeam s’avère plus apte à éclairer des grandes bases d’écran que les modèles équivalents à LED, encore un bon point donc pour le HF80JS.

Luminosité et contraste sont en progrès par rapport aux modèles à LED (qui étaient particulièrement mauvais reconnaissons-le), mais nos mesures de contraste restent malgré tout particulièrement décevantes en atteignant un maximum de 600:1.

COLORIMÉTRIE

Second talon d’Achille du LG laser, la colorimétrie et le gamma. Aucun des modes usine n’est satisfaisant ; il faudra se contenter des sélections « standard » et « cinéma » pour arriver à un rendu tout juste acceptable. Le gamma est du même acabit et l’absence d’éditeur est préjudiciable.

TEST LG HF80JS

Cinema CIE

Pour corriger un manque flagrant de rouge dans les niveaux RVB, 2 options de correction des Gain et Bias sont disponibles. La première sur 2 niveaux et la seconde sur 20. S’il nous a été possible d’intervenir avec réussite sur les niveaux de gris avec la sélection à 2 niveaux, nos témoins de mesures sont restés inactifs avec la seconde option.

TEST LG HF80JS

cinema rvb gamma

Nous vous plaçons ci-dessous, l’ensemble de nos mesures pour toutes les sélections usine.

VERDICT SUBJECTIF

Nous allons débuter par les points forts du Probeam, à savoir la qualité du bloc optique en progression par rapport aux modèles à LED, contribuant à une meilleure précision d’image, et l’activation de la super résolution qui permet de rehausser le niveau de netteté des sources de qualité moyenne (tout ce qui est dématérialisé par exemple).

TEST LG HF80JS

mad max pistolet

Sur nos extraits habituels pour nos test de Fury, Mad Max Fury Road et Sicario, nous obtenons des images bien détaillées et lumineuses. Le modèle laser surclasse les projecteurs à LED du même constructeur.

Mais passées ces premières bonnes impressions, il va falloir vivre avec le plus gros défaut de cet appareil : son contraste ou plutôt l’absence de contraste. Les scènes nocturnes ou mixtes (sombres avec parties claires) sont sans profondeur et les noirs ont une forte tendance au gris.

TEST LG HF80JS

mad max nuit désert

Ce constat visuel est atténué par la bonne tenue et l’excellent dynamique des scènes de jour ou encore de la restitution des films d’animation… mais quand la nuit arrive Freddy ose à peine montrer ses griffes et vous allez regretter d’avoir choisi cet appareil. Il n’y a rien à y faire dans le domaine du contraste séquentiel, tous nos trucs habituels (gamma élevé, contraste dynamique, utilisation d’un écran gris technique…) ne permettent pas de remédier à cette situation  ; c’est à un point tel que le ProBeam est surclassé par tous les vidéoprojecteurs à lampe classique.

Si c’était là son seul défaut il serait possible d’envisager un compromis mais à cette faiblesse il faudra rajouter celle d’une colorimétrie non adaptée à une utilisation de cinéma à la maison. Le HF80JS à besoin d’une très grosse intervention de calibrage pour corriger ce point.

TEST LG HF80JS

menu couleur dynamique

C’est toujours compliqué de photographier l’image d’un vidéoprojecteur laser et le LG ne déroge pas à cette règle. Mais, au-delà de cette difficulté, les photos de l’image projetée par le HF80JS en liaison avec notre platine XBOX One S reflètent bien les couleurs « non conformes » aux références rec709 et le déficit de rouge à l’image.

CONCLUSION

Nous fondions beaucoup d’espoirs sur l’arrivée de ce premier vidéoprojecteur home cinéma laser « budget » et comme bien souvent, plus les attentes sont élevées et plus la déception est grande. C’est effectivement notre ressenti après ces deux semaines passées avec le LG ProBeam HF80JS. Le concept est novateur et intéressant mais la mise en œuvre ne comble pas toutes les attentes de l’amateur de home cinéma. Le Probeam de LG n’est pas dépourvu de qualités, c’est un « couteau suisse » multimédia qui peut diffuser à lui seul un film dans de bonnes conditions et avec une puissance lumineuse non négligeable et surtout avec une longue durée de vie. or, passé l’examen de ses qualités, il faudra vivre avec des couleurs qui ne collent pas aux références HDTV, voire en sont très éloignées et surtout avec un contraste ne correspondant plus aux standards du moment, surtout en comparaison de modèles tel le BenQ W1090 qui de ses 690€ survole les performances visuelles du HF80JS.

Ah ! l’innovation technologique et l’alternative aux lampes classiques, nous sommes impatients de l’obtenir mais avec une image home cinéma de qualité.

TEST LG HF80JS

LG HF80JS et télécommande

Nous avons apprécié :

– La discrétion de fonctionnement,

– Le WebOs 3.0,

 

– La liaison Bluetooth avec une enceinte externe,

– La précision d’image,

– La luminosité,

– La télécommande Magic Remote.

Nous regrettons :

– La colorimétrie,

– Le contraste.

CARACTÉRISTIQUES (DONNÉES CONSTRUCTEUR)

Technologie DLP
Format natif 16/9
Compatible 4/3 Oui
Encoche Anti-vol Oui
Qualité de l’image
Résolution 1920 x 1080 pixels
Résolution informatique 1080p
Luminosité 2000 Lumens
Contraste 150 000:1
HDTV 1080p Oui
Rapport de projection 1,4
Zoom x1,1
Projection
Taille de l’image minimale 76,0 cm
Taille de l’image maximale 3,0 m
Mise au point Manuelle
Haut parleur intégré Oui
Puissance (en watts RMS) 6
Lampe
Durée de vie de la lampe 20000 heures
Niveau sonore (mode éco) 26 dB
Niveau sonore (mode normal) 28 dB
Connectiques
HDMI 2
Port USB 1
Réseau
Miracast Oui
Bluetooth Oui
Widi Oui
Consommation
Consommation en veille 0,5 Watts
Consommation en fonctionnement 150 watts
Alimentation Secteur
Mode Eco Oui
Contenu du carton
Livré avec Notice, Télécommande, Sacoche de transport, Câble d’alimentation
Dimensions
Dimensions l x h x p 10.8 x 14 x 25.23 cm
Poids Brut (kg) 2.100
Informations et Services
Disponibilité des pièces détachées (donnée fournisseur) Pendant 2 ans

TEST LG ProBeam HF80JS : DLP laser home cinéma full hd
Le LG HF80JS représente une belle progression technique et qualitative face aux modèles équivalents 1080P à LED du même constructeur, toutefois ses performances globales ne lui permettent pas de représenter une alternative aux vidéoprojecteurs home cinéma à lampe classique, surtout avec un prix public de 1799€.
Qualité d'image globale65%
Contraste et luminosité50%
Piqué, netteté et fluidité83%
Colorimétrie30%
Menus, options et équipement90%
Facilité de placement et utilisation82%
67%Note Finale

Une réponse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :