TEST SONY VPL-VW550ES

Après avoir découvert le VPL-VW550ES à l’occasion du salon IFA de Berlin 2016, le voilà qui arrive dans notre salle de tests pour passer sur le grill de nos évaluations objectives et subjectives. Davantage mise à jour que réelle nouveauté, ce vidéoprojecteur SXRD de résolution 4096×2160 (4K réelle) propose une gestion simplifiée des signaux HDR au profit de l’utilisateur final puis des performances à la hausse en terme de contraste. Pour le reste, point d’évolution, les qualités mais aussi les faiblesses relevées sur le VPL-VW520ES sont toujours présentes.

Le VPL-VW550ES est disponible chez vos revendeurs au prix public conseillé de 9990€.

Sans tarder et avec l’aide de notre chat PJHC.FR, il est l’heure de vous faire partager nos conclusions sur ce nouveau vidéoprojecteur 4K !

TEST SONY VPL-VW550ES

Test sony VPL-VW550es par le chat de PJHC.FR

PRÉSENTATION

TEST SONY VPL-VW550ES

sony vpl-vw550es blanc

Le constructeur met en avant les avantages suivants pour ce nouveau modèle que nous avons découvert en septembre 2016 à Berlin :

Le vidéoprojecteur 4K Sony VPL-VW550ES reprend les caractéristiques principales du VPL-VW520ES en les améliorant. Ainsi, il propose un contraste dynamique supérieur de 20% ainsi qu’une compatibilité HLG HDR, de nouveaux réglages plus efficaces, et un basculement automatique en REC2020 lorsqu’un signal adéquat est transmis. Le Sony VPL-VW550 embarque une matrice à 3 panneaux SXRD 4K (4096×2160 pixels), la dernière norme HDMI 4K@60p et les traitement vidéo propriétaire du constructeur. Dénommé 4K Reality Creation, il va mettre à l’échelle et optimiser toutes les sources pour un rendu semblable à une « véritable » 4K. Il s’accompagne de la technologie d’affichage Triluminos qui offre une palette de couleurs élargie pour des textures et une profondeur de champ encore plus abouties. Ce traitement vidéo conserve également la fonction Mastered in 4K qui permet d améliorer la restitution 4K des Blu-ray 1080p labellisés Mastered in 4K.

La puissance lumineuse, annoncée à 1800 lumens, est identique à celle du VW520ES. La durée de vie de la lampe est également inchangée avec 6 000 heures de fonctionnement (en mode lampe bas). La référence de celle-ci est LMP-H280 et son coût de remplacement avoisine les 450€.

Le 550ES conserve l’aide à la fluidité Motionflow (sauf pour les contenus 4K). Il s’agit d’un mode d’interpolation d’images combiné avec un dispositif d’insertion de trames et qui vise à améliorer la netteté et la fluidité de l’image dans les travellings.

Le bloc optique est entièrement motorisé, ce qui lui permet d’offrir une option de mémoire de zoom où jusqu’à cinq positions peuvent être sauvegardées. Les paramètres enregistrés peuvent être adaptés au format d’image du film projeté (16:9 et cinémascope, par exemple).

Le VPL-VW550ES conserve le dispositif de calibration automatique qui avait vu le jour sur le 500ES et qui doit permettre de venir corriger les dérives de colorimétrie générées par l’usure de la lampe.

Ajoutez à cela un zoom motorisé 2×, un Lens Shift (décalage de la lentille) de 85% en position verticale et 31% en horizontale, sans oublier un vrai silence de fonctionnement (annoncé à 26 dB).

TOUR PHYSIQUE

Conception de l’appareil :

Le VW550ES est disponible en blanc et en noir ; il trouvera donc sa place aussi bien dans une salle dédiée que dans un salon.

test SONY VPL-VW550ES

SONY VPL-VW550ES BLANC ET NOIR

Son bloc optique est hybride (verre et plastique). La lentille frontale est en plastique tandis que  tous les autres éléments sont en verre. L’avant est protégé par un cache en plastique que l’on enlève manuellement. Toute la circulation de l’air s’effectue par des prises situées sur l’avant de l’appareil, ce qui permet de coller le fond du projecteur contre un mur ou une paroi sans entrave au refroidissement.

Aidé par un Lens-shift d’une amplitude importante tant verticale qu’horizontale, le positionnement de cet appareil dans la plupart des configurations ne posera aucun souci de trapèze ou de distance. L’image se déplace en effet sur l’axe vertical de 85% vers le haut et de 80% vers le bas (la référence étant les 100% de la taille de l’image) et de 31% de chaque côté sur l’axe horizontal.

Une mire intégrée dans les menus permet de prendre en compte tous les formats d’affichage. Le zoom est également particulièrement ample. Ainsi pour obtenir une image de 2 mètres de base il vous faudra un recul minimum de 2,30 mètres et maximum de 4,77 mètres. Pour 2,50 mètres de base, ces distances seront comprises entre 2,90 mètres et 5,97 mètres.

    Connectique :

Sur ce Sony VW550, la 3D Active est assurée par un transmetteur RF (Radio Fréquences) intégré qui permet une plus grande couverture et une meilleure synchronisation du signal dans votre intérieur. Il est également possible d’ajouter un émetteur IR (Infra Rouge) supplémentaire (TMR-PJ2 en option).

Le reste de la connectique du Sony VPL-VW550 comprend 2 entrées HDMI en version 2.0a, dont une totalement compatible avec les signaux Ultra HD 4K / 60p, HDCP 2.2, et HLG HDR. La technologie HLG (Hybrid log Gamma) a été développée par la BBC et la NHK pour les contenus 4K UHD captés à la volée et pré-enregistrés en HDR. Un kit émetteur/récepteur sans fil HDMI Sony IFU-WH1 (en option) vous permettra de vous affranchir de nombreux obstacles. Les lunettes 3D Sony TDG-BT500A sont en option.

connectique SONY

lunettes 3D RF SONY

Télécommande :

Point de différence ou d’innovation à attendre, l’excellente et longue télécommande SONY est reconduite et elle bénéficie toujours d’un rétro-éclairage particulièrement utile dans le domaine du cinéma à la maison.

Télécommande SONY

MENUS ET OPTIONS

En matière d’ajustement de la colorimétrie, le VW550ES propose un Color Management System (CMS) avec la possibilité d’ajuster l’espace colorimétrique sur les couleurs primaires et secondaires. Par contre, les gamuts dédiés DCI ou Adobe des générations précédentes ont disparu. Seul est conservé le BT.709 ainsi que des Espaces Couleur dénommés 1,2 et 3. Des valeurs prédéfinies de températures de couleurs sont proposées (D93, D75, D65, DCI, D55 et Personnalisé 1, 2, 3, 4 et 5). Notez que seuls les modes « personnalisés» offrent la possibilité d’ajuster finement l’échelle de gris. Le mode xvColor (ou xvYCC) propre à Sony est toujours disponible mais il désactive les gestions du Gamma.

TEST SONY VPL-VW550ES

Menu Image

Le traitement vidéo est également complet. Le VPL-VW550ES intègre le système d’amplification de la netteté Reality création. Ce dispositif, lorsqu’il est activé, ouvre sur trois sous-menus. Le premier « base de données » permet de choisir entre Normal ou Mastered 4K. Cette sélection est optimisée pour restituer les films BR du catalogue de SONY PICTURES portant la mention MASTERED IN 4K.

Pour accroître le contraste natif de son projecteur, SONY reconduit la gestion de la puissance du flux lumineux en fonction du contenu de l’image, L’iris dynamique inventé par le constructeur japonais dispose de deux niveaux de fonctionnement : maximum pour le plus grand rapport de luminosité et de contraste ou limité pour une action plus lente de l’iris dynamique. Le projecteur étant particulièrement lumineux, un iris fixe qui permet de limiter la puissance de la lumière est toujours présent ; il est réglable sur un pas de 0 à 100.

Une seconde possibilité d’accroissement du contraste électronique est cette fois présente sous la dénomination « amplification du contraste » dans trois niveaux haut, moyen ou bas.

Pour améliorer la fluidité à l’occasion des mouvements de caméra, le VW550ES est équipé du dispositif de SONY « Motionflow ».  Cette option est ajustable sur plusieurs niveaux : fluidité haute, fluidité basse, impulsion (insertion de trames), combinaison et pure cinema. Quand le projecteur reçoit un signal UDH ou 4K seul le mode impulsion reste disponible.

Enfin, pour terminer ce tour des options, n’oublions pas la reconduite du dispositif de correction électronique de l’alignement des trois panneaux SXRD.

TEST SONY VPL-VW550ES

Menu alignement panneaux

Ci-dessous vous trouverez des photos de chacun des menus du SONY VPL-VW550ES.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Pour fournir les 1800 lumens annoncés, la lampe équipant le VW550 fonctionne à pleine puissance et a besoin d’être refroidie. Le ventilateur est donc particulièrement audible en mode lampe haut avec 41 dB mesurés ; le passage en mode lampe bas réduit la nuisance sonore mais sans arriver à la discrétion offerte par les HW45/65 (33 dB).

Piqué/netteté/précision d’images :

TEST SONY VPL-VW550ES

mire de précision et netteté

Dès la sortie de boîte et sans nécessité de monter en température, notre exemplaire de test nous a affiché une mire d’alignement des panneaux sans défaut. Cette caractéristique lui permet de délivrer toute la force de la précision et de la définition d’image.

Nos mires de netteté sont propres et exemptes d’aberrations chromatiques.

TEST SONY VPL-VW550ES

mire d’alignement panneaux

Le VW550ES est donc paré pour la reproduction de tous les détails d’une image 4K et le fait de plus belle manière que ces prédécesseurs.

Fluidité :

Face aux concurrents que sont les X5500/X7500/X9500 de JVC, il est regrettable de constater que l’aide à la fluidité n’est toujours pas disponible pour les signaux UHD (seule l’insertion de trames sous l’appellation « impulsion » est offerte mais avec cet effet « voile noir » désagréable qui entraîne plus de nuisances que d’avantages à l’image).

TEST SONY VPL-VW550ES

Fluidité sony VW550

Input lag :

Le SONY VPL-VW550ES dispose d’un mode optimisé pour les jeux vidéos (mode jeu) qui réduit le niveau d’input lag.

TEST SONY VPL-VW550ES

Input lag normal SONY VPL-VW550ES

Alors que les autres sélections affichent un retard de 120.9 ms, le mode dédié aux jeux vidéos réduit notre mesure à 35.6 ms (un excellent score pour un projecteur matriciel, pas le meilleur mais un des meilleurs).

TEST SONY VPL-VW550ES

Input lag mode jeu

Overscan :

Notre mire d’overscan présente tous ses symboles ; le VPL-VW550ES ne rogne aucune des parties de l’image qu’il est supposé afficher.

TEST SONY VPL-VW550ES

Mire d’overscan

Effets du traitement vidéo Reality Creation à l’image :

1080P :

Nous vous plaçons ci-dessous 3 exemples visuels du traitement vidéo de Sony Reality Creation sur des signaux 1080P. La mise à l’échelle est particulièrement bien menée et surtout de manière fine et ciselée. Contrairement aux premières moutures de ce dispositif, on peut monter jusqu’à +50 sans générer trop de défauts à l’image. La valeur maximum exagère toutefois trop le trait, en ajoutant des détails n’existant pas sur l’image originelle.

TEST SONY VPL-VW550ES

RC off

TEST SONY VPL-VW550ES

RC +50

TEST SONY VPL-VW550ES

RC max

4K HDR :

Pour les signaux 4K HDR ou non, le Reality Creation n’a aucun effet perceptible.

 

 

LUMINOSITÉ ET CONTRASTE

Avec plus de 12000:1 de contraste mesuré, le VW550 surpasse les 10 000:1 de contraste natif relevés sur son prédécesseur. La luminosité, même après calibration, est également en augmentation et vient bénéficier au rendu des programmes HDR.

TEST SONY VPL-VW550ES

Contraste et luminosité SONY VPL-VW550ES

Avec plus de 1700 lumens en mode lampe haut, le VPL-VW550ES est capable d’éclairer une  image 16/9ème de 4m20 de base en respectant les 16 fL des recommandations SMPTE. En mode lampe économique, il faudra se contenter de 3m50 de base ! Nous tenons à souligner que ces valeurs sont obtenues avec une lampe qui a plus de 340 heures de fonctionnement.

Le contraste natif quant à lui est mesuré à 12071: après calibration et avec un tel niveau vous n’aurez pas besoin d’activer l’iris dynamique.

L’ensemble de nos mesures de contraste et de luminosité figure ci-dessous, cliquez sur « load more » pour avoir accès à toutes les images.

COLORIMÉTRIE

Références HDTV (rec709) :

TEST SONY VPL-VW550ES

CIE référence

Le SONY VPL-VW550ES bénéficie des qualités de ses aînés et offre un mode « Référence » proches des valeurs HDTV recherchées (température de couleurs de 6500K, gamma 2.2 et espace couleurs HDTV).

TEST SONY VPL-VW550ES

Référence RVB GAMMA

    Post-calibration avec les références rec709 nous obtenons les résultats suivants :

TEST SONY VPL-VW550ES

CMS avancé post calibration

TEST SONY VPL-VW550ES

rvb gamma post calibration

Référence BT.2024 et espace couleurs DCI-P3 ou REC.2020 :

TEST SONY VPL-VW550ES

TV LUMIERE CIE référence DCI-P3

Avec sa lampe au mercure et sans l’aide d’un filtre cinéma, le SONY VPL-VW550ES n’arrive pas à proposer un Gamut qui atteint les valeurs de l’espace couleurs DCI-P3 et bien évidemment est encore plus éloigné des valeurs REC.2020.

TEST SONY VPL-VW550ES

Menu contraste hdr

Le gamma HDR est par contre bien géré et s’active automatique dès la détection d’un signal 4K HDR-10 ou HLG.

COMPARAISONS

Nous avons effectué quelques montages photos comparatifs avec un modèle DLP 4K concurrent  chez BenQ, le W11000 ainsi qu’avec le JVC DLA-X9500.

SONY VPL VW-550ES versus JVC DLA-X9500

A 9990€, le concurrent direct du VPL-VW550ES est le JVC DLA-X9500 qui ne bénéficie pas d’une matrice 4K mais vient simuler une image UHD à partir d’une matrice 1080P.

TEST SONY VPL-VW550ES

Comparatif SONY VPL-VW550ES versus JVC DLA-X9500

Malgré sa résolution inférieure, le JVC X9500 offre une profondeur d’image et un contraste natif quatre fois supérieur à celui du SONY et compense ainsi cet écart de résolution. Nous avons préférer le rendu JVC mais ce sont deux images d’un excellent niveau, le summum de ce qu’un vidéoprojecteur home cinéma est capable de vous offrir à l’heure actuelle. Avantage : JVC

SONY VPL-VW550ES versus BENQ W11000

TEST SONY VPL-VW550ES

SONY VW550 versus BENQ W11000

Les bons réglages de convergences sur notre exemplaire de test permettent au SONY VPL-VW550ES de venir faire jeu égal avec le BenQ W11000 (DLP 4K) en terme de précision d’images. Mais là où le SXRD vient gagner des points face au DLP c’est dans le domaine du contraste et nous savons toute l’importance visuelle apportée par ce facteur. Avantage : SONY.

TEST SONY VPL-VW550ES

Comparatif sicario BENQ W11000 versus SONY VPL-VW550ES

 

 

 

 

 

VERDICT SUBJECTIF

Comme à l’accoutumée, après le panel de nos mesures, nous allons évoquer avec vous les impressions visuelles laissées par ce nouveau SONY VPL-VW550ES.

1080P : Avec nos extraits de Fury, Oblivion et Mad Max Fury Road nous obtenons une image particulièrement lumineuse avec une excellente précision. Le traitement Reality Creation travaille en discrétion et il faut véritablement monter dans des niveaux supérieurs à 50 pour obtenir un impact à l’image.

TEST SONY VPL-VW550ES

Lucy 1080P

L’image très précise et avec une colorimétrie naturelle dans le mode référence dès la sortie de boîte vient bénéficier de l’interpolation d’images qui contribue de belle manière à la précision d’image dans les mouvements latéraux et horizontaux.

TEST SONY VPL-VW550ES

Mad max 1080P

En matière de contraste, si SONY est toujours distancé visuellement par JVC sur ce point, le contraste natif est d’un excellent niveau et vous ne gagnerez pas grand-chose en activant le contraste dynamique si ce n’est une perte de dynamique dans les blancs et dès lors mieux vaut le laisser désactiver. Les images qui parsèment ce paragraphe sont directement prises à partir de l’image projetée par notre VW550ES sur un écran technique gris de 2m50 de base. La source est une console XBOX ONE S.

TEST SONY VPL-VW550ES

Fury 1080P

Si le VW550ES est un projecteur 4K, il n’en néglige pas pour autant les sources 1080P. C’est d’ailleurs sur ce type de programmes que nous le trouvons le plus à son avantage car il tire simultanément bénéficie de l’interpolation d’images et de l’effet Reality Creation.

4K HDR :

TEST SONY VPL-VW550ES

SICARIO HDR 4K SONY VPL-VW550ES

Contrairement au SONY VPL-VW520ES dans sa première version, l’activation du HDR a été simplifiée avec le VW550ES. La détection d’un signal 4K HDR active des options particulières dans les menus comme une gestion dédiée du gamma HDR (HDR-10 ou Hybrid Log Gamma).

TEST SONY VPL-VW550ES

4K HDR Xmen Apocalyspe

Nous avons pu tester nos extraits de deux galettes UHD BR HDR (SICARIO et XMEN Apocalypse qui sont deux très bons transferts) et les résultats obtenus sont proches de ceux, excellents, du DLA-Z1 de JVC. Ce dernier l’emporte toutefois en matière de dynamique, à la faveur de la puissance lumineuse de son laser. Précisons tout de même que le Z1 est commercialisé à 35000€.

TEST SONY VPL-VW550ES

SICARIO HDR 4K SONY VPL-VW550ES

 

CONCLUSION

Le Sony VPL-VW550ES représente une légère évolution par rapport au VW520ES déjà testé dans nos colonnes. Il vient principalement apporter une gestion simplifiée des programmes 4K HDR et offre un contraste natif en progression sans atteindre les niveaux des DLA JVC.

Nous avons également noté ses excellentes performances en terme de précision d’image et de colorimétrie. À 9990€ il vient directement en compétition avec le JVC X9500 et à ce prix il offre une résolution 4K native opposée à la simulation 4K du JVC. Toutefois, à moins de 3 mètres de base d’écran il vous sera impossible d’apercevoir une quelconque différence quant à la précision d’images.

SONY continue donc à commercialiser des modèles SXRD 4K natifs de très grande qualité mais hors de budget pour la plupart de nos lecteurs. En définitive, heureux seront les acheteurs de ce Sony VW550ES mais face à l’arrivée des vidéoprojecteurs DLP 4K à moins de 3000€ on se plaît à rêver de voir apparaître une version 4K de l’excellent et plus abordable VPL-HW45ES.

 

Nous avons aimé :

– Une colorimétrie bien ajustée en sortie de boîte,

– La luminosité,

– Le contraste en progrès,

– Un mode HDR plus abouti,

– La précision d’image.

Nous regrettons :

– Le bruit de fonctionnement

– Une espace couleurs ne couvrant pas la totalité du DCI-P3,

– L’absence d’aide à la fluidité pour les signaux 4k.

 

CARACTÉRISTIQUES (Données constructeur)

Technologie SXRD
Matrice 0,74″ x 3
Format des panneaux 16/9
Résolution en 2D 4096 x 2160 pixels (UHD)
Résolution maximale en 3D 4096 x 2160 pixels (4K)
Traitement vidéo 4K Reality Creation / Triluminos / Advanced Iris 3 / HDR
Fréquence de balayage Motionflow
Luminosité 1800 lumens
Intervalle de luminosité > 1500 lumens
Compatibilité 3D 3D Active
Certifications officielles Correction des couleurs HSV
Upscaling (Mise à l’échelle vidéo) HDMI : Ultra HD 4K
Zoom Électrique (env. 2,06 x)
Type de lampe Ultra Haute Pression 280 Watts
Durée de vie de la lampe Jusqu’à 6000 heures
Lens Shift (Vertical / Horizontal) Électrique (+-85% / +-31%)
Positionnement Plafond Arrière, Arrière
Rapport de Projection De 1,38 à 2,83 :1
Diagonale d’image projetée (mini / max) 60″ (152 cm) à 300″ (762 cm)
Connectique HDMI 2.0 (x2, dont 1 compatible HDCP 2.2)
Connectique informatique Port Ethernet, Port USB (pour mise à jour), Relais IR (pour adaptateur infrarouge), RS 232
Liaison Sans-Fil Wi-Fi en option
Bruit de fonctionnement 26 dB
Fonctions spéciales Mode faible latence pour le jeu (Low Input Lag)
Consommation (Max / Eco / Veille) 390 W / – / –
Télécommande Télécommande fournie
Dimensions (L x H x P) 496 x 202 x 464 mm
Poids 14 kg

TEST SONY VPL-VW550ES
Si l'aspect extérieur rappelle les VW300/320/500/520, ce sont les performances visuelles du nouveau VW550ES qui vont vous enchanter. La précision d'image est au rendez-vous ainsi qu'un mode HDR plus abouti, mais c'est surtout les progrès en terme de contraste natif qui nous auront le plus marqué. Si le VW550ES n'égale pas encore JVC dans ce domaine, le gain visuel est bien là et pour nous, le VW550ES nous apparaît comme le vidéoprojecteur 4K HDR le plus abouti du constructeur.
Qualité d'image globale100%
Contraste et luminosité95%
Piqué, netteté et fluidité95%
Colorimétrie97%
Menus, options et équipement100%
Facilité de placement et utilisation96%
97%Note Finale

Articles similaires

4 Réponses

  1. Fran25

    Un superbe test… mais peu d’évolution pour ce bel appareil qui souffre toujours des mêmes défauts : le cache manuel (incroyable pour le prix !), un bruit de fonctionnement à peine haut (cela passe encore) et enfin le verrouillage du « motionflow » sur des signaux 4K (natif ou « upscaling » (point le plus gênant!))….
    Aucune baisse de prix annoncée, il est vrai que SONY maitrise l’image comme peu ….

    Répondre
  2. Fran25

    Un superbe test comme toujours, détaillé mais essentiel pour nous amateurs en quête de perfection…
    Un superbe projecteur comme souvent chez SONY, mais que dire de ces quelques défauts relevés : « motionflow » inactif sur de « l’upscaling » ou du 4K en plus d’un cache motorisé manuel, sans compter le bruit de fonctionnement?
    Une petite évolution bienvenue même si ce n’est pas une révolution….
    Et que dire des problèmes de dégradations des panneaux SXRD? Phénomène toujours d’actualité ou mauvaise publicité pour SONY? Comment se retrouver au milieu de tout cela….
    Ces quelques point me font fortement hésiter sur cet appareil magnifique….

    Répondre
  3. Marj1976

    Bonjour PJHC, merci pour tous vos tests très complets je suis très intéressé par ce SONY mais comment avoir confiance et se lancer dans un achat proche de 10000 euros avec les nombreux soucis qui semblent se poser avec cet appareil? On parle de défauts des panneaux SCRD?
    Cela fait peur ….. effet d’annonce ou réel problème !?

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :