Après un passage éclair chez PJHC en Octobre 2016, Vivitek avait dû revoir sa copie du H5098. C’est donc avec sept mois de retard que nous réceptionnons un nouvel exemplaire de ce modèle, qu’il faut espérer revu et corrigé.

TEST VIVITEK H5098Le VIVITEK H5098 est un vidéoprojecteur mono DLP 1080P 3D Ready, doté d’une puce Texas 0.65 DC3 et d’optiques interchangeables.

C’est le modèle home cinéma le plus haut de gamme du constructeur après les H1186 et H1188. Ce vidéoprojecteur positionné à un prix public de 2599€ s’inscrit dans une concurrence tarifaire auprès des SONY HW45es (2190 €), EPSON TW7300 (2599€) et bien sûr le BENQ W8000 (2999€).

A ce prix, il fait fi des sirènes du marketing, refusant la motorisation de l’objectif, la simulation 4K et le HDR.

Il conserve une source lumineuse basée sur une lampe classique au mercure, d’une durée de vie de 3500 heures (en mode ECO DYNAMIQUE) et d’une luminosité de 2000 lumens. Il bénéficie d’une garantie de trois années sur l’appareil et d’une année ou 1000 heures (première limite atteinte) sur la lampe.

 

PRÉSENTATION

Le H5098 est issu des mêmes usines de Delta Electronics que le BENQ W8000. Ses optiques s’adaptent parfaitement sur l’un ou l’autre des appareils (PJHC l’a vérifié). Ces deux modèles partagent donc la même base physique. Cependant, leurs logiciels internes diffèrent ; le VIVITEK ne possède aucune certification THX ou ISF contrairement au BENQ.

Tour Physique

Le H5098 est disponible uniquement en noir. Son optique est entièrement manuelle ; il possède néanmoins un Lens-shift pour faciliter son installation. Ce décalage physique du bloc optique peut être ajusté horizontalement à gauche ou à droite jusqu’à un maximum de 5% de la demi-largeur de l’image. Le décalage vertical permet quant à lui un déplacement jusqu’à 60 % vers le haut et 20% vers le bas.

TEST VIVITEK H5098

Lens Shift

Pour ajuster le déplacement, deux molettes sont dissimulées sous un panneau au dessus de la lentille. Ce système est identique encore une fois à celui du W8000. À côté d’elles nous trouvons le levier de déverrouillage de l’optique et il suffit de le basculer vers l’avant pour pouvoir changer d’objectif.

Lens Shift

Le H5098 propose pas moins de cinq optiques interchangeables, qui présentent de très grandes ressemblances avec celles du BenQ W8000 : courte distance, semi courte, standard, longue distance et très longue distance.

OPTIQUES H5098

Le vidéoprojecteur est d’origine vendu avec une lentille standard.

Pour obtenir une base d’image de 2m21 (celle de notre écran), il faudra un recul compris entre 3m40 (minimum) et 4m30 (maximum).

 

objectif standard

 

Toujours pour la même base d’écran de 2m21, ces distances peuvent aller de 1m72 (courte distance- VL904G/LNS-5FX2) à 11m07 (très longue distance- VL909G/LNS-5LZ2) grâce aux cinq objectifs disponibles.

Abaque Optiques H5098

Sa construction respire la qualité ! De par son poids et ses multiples lentilles, ce VIVITEK est clairement conçu pour trouver sa place dans une salle dédiée.

On notera au passage la présence d’un cache d’excellente qualité pour protéger le verre de l’optique. Cependant, vous serez souvent contraint de refaire le point après chaque enlèvement de ce système de protection.

Cache H5098

La connectique est plutôt complète ; elle est identique à celle du W8000. Vous trouverez notamment deux entrées HDMI (dont une compatible MHL) et le port USB-A (alimenté) permettant de connecter un module de liaison sans fil HDMI ou encore de recharger vos lunettes 3D :

Connectique

2 × HDMI (1 MHL), 1 vidéo composante, 1 vidéo composite, 1 D-SUB15 Autres: 1 RS-232C, 1 USB-A, 1 USB-B, 1 prise 12V déclencheur, 1 sync 3D.

 

La télécommande dispose d’un rétro-éclairage rouge. Le rayon d’action du système infrarouge fonctionne correctement : RAS

 

Télécommande IR

Le H5098 est 3D Ready, avec la possibilité d’utiliser des lunettes DLP-Link ou 3D RF associées à un émetteur 3D-Vesa. Toutefois, on notera l’absence de paire de lunettes dans les accessoires fournis.

 

LES MENUS

Sur ce point-ci, on franchit l’hyper espace pour revenir en arrière… dans l’ancien temps.

L’OSD (On Screen Display) est rustre, disposant du strict minimum, à la fois lent et mal pensé.

Les réglages de l’image sont fragmentés sur trois pages différentes : IMAGE (de base) , IMAGE (avancée), AFFICHAGE. Lors de l’étape de calibrage cela s’avère très vite ennuyant! Il eut été plus simple de regrouper l’ensemble sur une unique page IMAGE.

Menus H5098

Peut-être est-ce une manière du constructeur de garnir son OSD ? Cachant dans une certaine mesure l’avarice de ses réglages.

Plusieurs choix de colorimétrie définis par les concepteurs de l’appareil sont offerts à l’utilisateur et portent les dénominations suivantes : FILM, PRESENTATION,VIVID, LUMINEUX, GAME, UTILISATEUR.

Pour régler finement l’échelle de gris (gain et bias), il faudra jongler entre deux options et donc deux fenêtres différentes, à savoir :

– EQUILIBRE DES BLANCS (bias),

– TEMP. DE COULEUR PERSONNALISEE (gain).

Un choix peu cohérent, car il faut naviguer sans cesse par le menu pour se rendre sur l’une ou l’autre.

Quant à la colorimétrie, le VIVITEK dispose d’un CMS sur 3 dimensions pour les couleurs primaires et secondaires. En somme, c’est un éditeur HSL des plus classiques.

 Ce H5098 ne propose aucun éditeur de gamma mais simplement des valeurs étalonnées en usine (1,8/2.0/2.2/2.4/N&B linéaire ).

 

Le traitement vidéo est regroupé sous l’appellation VIVID SETTINGS. Il comprend plusieurs options de réglages (Ton peau, accroissement de la netteté et aide à la fluidité…)

L’option VIVID PEAKING est ajustable sur trois paliers. C’est un traitement très puissant qu’il faudra prendre soin de ne pas trop pousser, tout en jouant en parallèle sur la NETTETÉ du menu IMAGE.

vivid peaking

vivid peaking

 Les réglages 2 et 3 remontent vite bruit et artefacts à l’image.

Bien que la fiche commerciale fasse mention d’un dispositif BRILLIANT COLOR, nous n’avons pas trouvé sa présence dans les menus, ni dans le manuel d’utilisateur.

A noter qu’il existe une option DYNAMIC BLACK que l’on peut « allumer » ou « éteindre » ; mais à l’image nul impact ou bénéfices visibles. Activé ou non, notre sonde nous a communiqué les mêmes résultats… Si vous choisissez le mode lampe DYNAMIQUE comme pour nous, alors cette option disparaît des menus.

 

VERIFICATIONS TECHNIQUES

Bruit de fonctionnement :

Le bruit résiduel de notre salle de test est mesuré à 34 dB(A). Notre sonomètre est fixé sur un trépied à 50 cm du vidéoprojecteur. Voici nos mesures :

Le mode ECO peut être qualifié haut la main de discret. Les modes DYNAMIQUE et NORMAL produisent pour leur part le même niveau d’un bruit audible qui pourra perturber les séances de certains d’entre vous.

 

 

Netteté/piqué :

Mire Netteté

La qualité du bloc optique transcende nos mires de test. C’est tout bonnement excellent ! On en attendait pas moins après avoir pu constater que le BENQ W8000 était un champion dans ce domaine.

Avec cet objectif STANDARD, nos mires de netteté sont propres, exemptes d’aberration chromatique, que ce soit au centre et sur les bords de l’image.

Attention toutefois à ne pas trop pousser la netteté, car le bruit et les artefacts vidéos remontent très vite.

netteté 0 / 20 / 10

Mire Netteté

 

Input-lag :

Input Lag H5098

 

Tout comme le W8000, ce H5098 est clairement conçu pour projeter des films et même s’il dispose d’un mode « Game » nos mesures d’input lag dissuaderont quelques gamers de s’orienter vers ce modèle. Nous l’avons relevé à 129.4 msec. C’est un niveau trop important pour envisager des parties de frags dans les meilleures conditions.

 

Overscan :

 

Comme l’indiquent nos mires : « Outside Line Indicates No overscan » (« La Ligne Extérieure Indique Aucun Dépassement »). Tout est là, et c’est parfait !

 

Fluidité :

Mire Burosch

 

L’interpolation d’images est une option appréciée pour pouvoir conserver la netteté de l’image dans les mouvements. Elle est bien gérée par le traitement vidéo interne au VIVITEK H5098. Le mode bas donne les meilleurs résultats pour les films avec une image qui reste typée cinéma et sans aucun artefact de bougé. Avec les modes moyen et haut c’est moins bien car l’effet vidéo devient plus présent avec l’apparition de quelques artefacts.

 

Uniformité/Bruit vidéo/artefact/effets arc-en-ciel (AEC) :

Avec sa roue chromatique RVBRVB (6X), les effets AEC sont maîtrisés pour les personnes sensibles. De rares flashs persistent lors de clairs-obscurs ; on les détecte surtout en effectuant des mouvements oculaires rapides comme des clignements.

L’uniformité (la répartition de la luminosité sur tout le plan de l’écran sans perception de coins plus lumineux) est bonne.

Shading

 Notre mire de gris est reproduite avec toutes les nuances nécessaires et sans la présence de dérives colorées qui seraient le signe de traces de shading.

Le bruit vidéo est par défaut bien géré ; on prendra soin de ne pas pousser trop loin les réglages de netteté ou de vividpeaking sous peine de se retrouver avec une image artificielle et bruitée.

 

Luminosité/contraste

TEST VIVITEK H5098

contraste

  Contraste et luminosité VIVITEK H5098 www.projection-homecinema.fr

 

En matière de contraste après calibrage le H5098 atteint un taux de 2164 /1 en sélectionnant le mode dynamique. Le mode ECO retombe légèrement à 1770/1. Nous sommes donc dans la moyenne des autres mono DLP concurrents. A noter que VIVITEK fait ici un peu mieux que le BENQW8000. Avec environ 1250 lumens mesurés pour les modes VIVID et UTILISATEUR vous pourrez envisager de projeter sur des bases de 3m50 avec le mode lampe normal.

TEST VIVITEK H5098 

 

Colorimétrie/gamma

 

En sortie de boîte notre exemplaire du VIVITEK fait moins bien que le W8000. Les modes VIVID et UTILISATEUR sont les plus fidèles à la référence Rec709.

VIVID : T°C 6926K avec un écart deltaE de 3,5 et un gamma linéaire à 2.16

UTILISATEUR : T°C 6896K avec un écart deltaE de 3,7 et un gamma linéaire à 2.2

Si vous ne disposez pas de possibilités de calibrage, sélectionnez simplement l’un de ces deux modes.

La luminance et la chromaticité mériteraient d’être légèrement ajustées mais, la faute à un éditeur HSL peu opérant, nous n’avons pas obtenu de miracles.

 

Relevé Mode ECO

 

-Valeurs moyennes- idéalement: Δ E inférieur à 3, gamma ^2,2, T°C 6500K VIVITEK H5098 www.projection-homecinema.fr

 

Relevé Mode NORMAL

 

-Valeurs moyennes- idéalement: Δ E inférieur à 3, gamma ^2,2, T°C 6500K VIVITEK H5098 www.projection-homecinema.fr

 

Relevé Mode DYNAMIQUE

-Valeurs moyennes- idéalement: Δ E inférieur à 3, gamma ^2,2, T°C 6500K VIVITEK H5098 www.projection-homecinema.fr

 

Simplement à titre d’information voici les réglages retenus pour notre configuration :

TEST VIVITEK H5098Mode utilisateur 1 lampe ECO DYNAMIQUE luminosité 47 /contraste 0 /saturation 0 /teinte 5 /netteté 7 ou 8 T°C D65 Gamma 2,2 HSG:R(19/99/100),G(0/94/127),B(-6/98/100), C(9/95/123),M(35/91/100),Y(0/92/123) VIVIDMOTION BAS VIVIDPEAKING 1 EQUILIBRE BLANCS : R 1, V 0, B -1 T°C PERS: R 111, V 102, B 102

 

 

IMPRESSIONS SUBJECTIVES

Pour cette partie nous nous sommes servis d’extraits de Mad Max Fury Road, Sicario.

TEST VIVITEK H5098

MAD MAX WHEEL H5098

 

TEST VIVITEK H5098

MAD MAX H5098

En matière de précision d’image, le H5098 est un excellent élève. On est face à une image très typée cinéma. Bien sûr on s’y attendait puisqu’il partage une bonne partie de sa conception avec le BENQ W8000.

TEST VIVITEK H5098

sicario fusil H5098

TEST VIVITEK H5098

sicario voiture H5098

TEST VIVITEK H5098

sicario gros plan H5098

Les scènes sombres manquent un peu de profondeur mais la lisibilité reste correcte grâce à une bonne gestion du gamma.

Les scènes de Jour jouissent d’un bon contraste ANSI (propre aux DLP), c’est à la fois beau et encore une fois très cinéma.

Dans son mode bas l’interpolation d’images est parfaitement maîtrisée. La restitution se fait sans ralentissement ou déformation pendant les mouvements.

 

COMPARATIF VISUEL DIRECT

 

Nous avons profité d’avoir plusieurs vidéoprojecteurs en notre possession pour nous amuser à les comparer avec ce VIVITEK :

H5098 et Sony HW45es

H5098 et Acer H9501BD

Tout ceci juste par curiosité, le but n’étant pas de déterminer qui est le meilleur.

 

Toutes les photographies qui vont suivre sont issues d’une comparaison directe entre les vidéoprojecteurs. Il n’y a aucun photo-montage.

Condition de projection : salon semi-dédié et toile blanche

TEST VIVITEK H5098

h5098 hw45 star wars

TEST VIVITEK H5098

h5098 HW45 GRAVITY

TEST VIVITEK H5098

h5098 hw45 volant

TEST VIVITEK H5098

h5098 HW45 GRAVITY

Le VIVITEK est un mono DLP, tandis que le SONY est un tri matrice SXRD. Ce sont deux technologies différentes, la première ayant un lien de parenté avec la projection professionnelle TRI-DLP et la seconde avec la technologie tri-LCD. Le H5098 prend la tête sur le piqué et le contraste ANSI. Sony conserve un avantage sur le contraste séquentiel proposant des noirs plus profonds.   Enfin, nous étions curieux de voir l’apport technologique et matériel de ce VIVITEK face à un mono DLP de 2013. Le H5098 est équipé d’une puce Dark Chip 3 tandis que l’ACER H9501BD a une puce Dark Chip2.

TEST VIVITEK H5098

H5098 H9501 STAR WARS

TEST VIVITEK H5098

H5098  H9501BD GRAVITY

TEST VIVITEK H5098

h5098 h9501bd mad max

h5098 h9501bd volant

TEST VIVITEK H5098

Gravity Vivitek H5098 / Acer H9501BD

Le VIVITEK jouit d’un meilleur contraste et d’une meilleure colorimétrie. L’optique est aussi de qualité supérieure, ce qui se traduit par un piqué en progression. Cependant l’ACER H9501BD n’a pas à rougir face à ce nouveau venu ; il peut prendre sa retraite bien méritée, la tête haute !

 

 

 

CONCLUSION

Avec ce VIVITEK H5098 on a l’impression d’apercevoir le reflet du BENQ W8000 à l’écran. Sa colorimétrie est toutefois moins bien ajustée en sortie de boîte. Il est vendu avec une optique de focale intermédiaire (Standard) de base. Les menus ne sont pas flamboyants mais une fois le calibrage effectué, il n’y aura pas lieu d’y revenir systématiquement.

La restitution 2D est quasiment irréprochable : on est face à une image très cinéma.

A 2599, ce H5098 est une véritable alternative au BENQ W8000. Si vous n’avez que faire des 4K, UHD, HDR et que pour vous seule la qualité de l’image importe alors ce vidéoprojecteur est un candidat sérieux.

VIVITEK a bien fait de revoir sa copie, mais n’est-ce pas un peu tard ?

Le constructeur a tout de même persisté à sortir un vidéoprojecteur 1080P à lampe… ce qui peut paraître déraisonné aujourd’hui avec la démocratisation de la 4K et du HDR, ou encore de sources lumineuses plus pérennes. En outre, ce modèle se destine davantage à une utilisation cinéphile et ce dans un environnement dédié plutôt que dans un salon.

 

Il reste tout de même le plus important : sa belle qualité d’image !

     

Nous avons aimé :

  • La qualité de fabrication,
  • La colorimétrie,
  • Le piqué et la netteté,
  • La fluidité,
  • La discrétion de fonctionnement en mode lampe économique,
  • Le Lens-shift et les différents choix d’optique.

Nous regrettons :

  • L’absence de lunettes 3D
  • Son arrivée très tardive !!
TEST VIVITEK H5098
QUALITE D'IMAGE GLOBALE90%
CONTRASTE ET LUMINOSITE80%
PIQUE, NETTETE et FLUIDITE98%
COLORIMETRIE91%
MENUS, OPTIONS ET EQUIPEMENT80%
PLACEMENT ET INSTALLATION90%
88%Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :