TEST EPSON EH-TW6800

Le printemps est arrivé ! La Nature bourgeonne et les vidéoprojecteurs aussi ! ! ! C’est à un rythme effréné que nous enchaînons les tests depuis ce début d’année.

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de tester l’Epson EH-TW6800

Il vient trouver sa place entre les TW6700 et TW7300, tous deux testés dans nos colonnes.

Tout comme le TW6700, ce TW6800 est un tri-LCD classique de résolution 1080p. Il n’offre ni motorisation de l’objectif, ni simulation 4K ou HDR .

Son concurrent direct est le SONY VPL-HW45es

PRÉSENTATION

TEST EPSON EH-TW6800

EPSON EH-TW6800

Pour 600 € de plus que son petit-frère, le TW6800 propose sur le papier des performances légèrement supérieures en terme de contraste, ajoute une connectivité réseau et RS232, puis gagne au passage une certification ISF.

TEST EPSON EH-TW6800Le TW6800 perd en revanche ses deux enceintes 10W intégrées. Interrogés à ce sujet sur notre Forum, vous avez indiqué à 70% « n’utiliser jamais » ou « très-très rarement » ce type d’équipement ; voilà une disparition qui ne décevra donc pas la majorité d’entre vous ?

(une version intégrant le module sans fil EPSON existe sous la référence EH-TW6800W).

Ces deux projecteurs sont des modèles tri-LCD à panneaux transmissifs de résolution full HD 1920×1080. Compatibles 3D Full HD 1080p, ils sont capables de convertir les vidéos 2D en 3D. Le TW6800 est livré avec une paire de lunettes 3D.

Ce vidéoprojecteur bénéficie de nombreux réglages colorimétriques, notamment en 3D, et son traitement vidéo intègre un système d’interpolation d’image.

Le vidéoprojecteur Tri LCD Epson EH-TW6800 dispose d’une connectique qui comprend deux entrées HDMI dont une compatible MHL pour la connexion d’un smartphone ou d’une tablette compatible, auxquelles s’ajoutent une entrée VGA compatible RVB ainsi qu’un port USB alimenté pour servir un récepteur HDMI sans fil.

TEST EPSON EH-TW6800

arrière tw6800

Pour ce qui est du Wi-Fitm, vous pouvez en profiter sur cet appareil à condition de vous munir d’un module Wi-Fi tm ELPAP10 disponible en option.

Spécifications

EH-TW6800

EH-TW6700

Technologie

Technologie 3LCD, Obturateur RVB à cristaux liquides

0,61 pouce avec MLA (D10)

Luminosité

2700 Lumens

3000 Lumens

Résolution

1920×1080

Contraste

120 000 : 1

70 000 : 1

Lampe

250 W, 3.500 h Longévité, 5.000 h Longévité (en mode économique)

Keystone

Manuel vertical : ± 30 °, Manuel horizontal ± 30 °

Fréquence 2D / 3D

240 Hz / 480 Hz

Lens-Shift

Manuel – Vertical ± 60 %, horizontal ± 24 %

Connectivités

USB 2.0 type A, USB 2.0 Type B (Service Only), LAN sans fil (en option), Entrée VGA, Entrée

HDMI (2x), MHL, RS-232C, Interface Ethernet (100 Base-TX/10 Base-T), Sortie Trigger

USB 2.0 type A, USB 2.0 Type B (Service Only), LAN sans fil (en option), Entrée VGA, Entrée

HDMI (2x), MHL, Sortie audio mini-jack

Caractéristiques

Réglage de la profondeur 3D, Epson Super White, Interpolation de trame, Gamme de couleurs

SRGB étendue, Correction horizontale et verticale du trapèze, Certification ISF, Quick Corner, Super résolution, Wi-Fi en option

Réglage de la profondeur 3D, Haut-parleur intégré, Epson Super White, Interpolation de trame,

Correction horizontale et verticale du trapèze, Quick Corner, Super résolution, Wi-Fi en option

Consommation

340 W, 256 W (économie)

0,4 W (en veille)

364 W, 279 W (économie)

0,4 W (en veille)

Poids

6,6 kg

6,9 kg

Niveau sonore

Normal : 32 dB(A) – Économie : 24 dB(A)

Haut-parleur

Non

20 W, Stéréo : Stéréo

Garantie

24 Mois retour atelier, Lampe: 36 Mois ou 3.000 h


TOUR PHYSIQUE

 

Le TW6800 est semblable au TW6700 ; seul le contour noir en façade disparaît.

TEST EPSON EH-TW6800

epson EH-TW6800

La coque blanche (ndlr aucune version noire n’est disponible) présente de grandes similitudes avec celle de l’EH-TW6600 que nous avions testé en 2014. Un dispositif de décalage mécanique de l’optique (lenshift) permet de déplacer l’image horizontalement et verticalement mais tout ceci sans motorisation. Le verre du bloc est protégé par un petit cache en plastique transparent. Gros progrès par rapport au TW6600, en cours de projection il n’est plus nécessaire de refaire la mise au point ; le TW6800 ne souffre pas de la perte de focus qui affectait son aïeul.

TEST EPSON EH-TW6800

Molettes du lens-shift

La finition ne mérite aucun reproche. Du point de vue de l’équipement, on notera sur l’arrière de l’appareil un port LAN et un port RS232, en lieu et place des haut-parleurs intégrés dont est muni le TW6700.

Le TW6800 est équipé d’une optique avec un rapport de zoom de 1,6. Les commandes manuelles de zoom et de focus sont positionnées au-dessus de l’objectif.

Le lens-shift offre une amplitude verticale de +/- 60% et horizontale de +/-24%.

En matière de ratio de projection, pour obtenir une image de 2m de base, la distance minimale de recul est de 2m70 et la maximale de 4m32.

La lampe est annoncée avec une durée de vie de 5000 heures en mode lampe bas. Son remplacement sera facturé 125 €uros. Elle est garantie 3 ans ou 3000 heures. Le projecteur en lui-même bénéficie d’une garantie de 24 mois.

La connectique est particulièrement riche avec deux prises HDMI, une entrée MHL et une prise USB alimentée qui pourra servir à recharger vos lunettes 3D sans allumer d’ordinateur ou encore à relier un module de liaison sans fil comme un BenQ WDP02.

Connectique

La télécommande reste similaire à toutes celles des modèles de projecteurs EPSON que nous avons testés par le passé. Large, ample, rétro-éclairée avec un très bon rayon d’action, elle offre un accès direct aux réglages de colorimétrie, à la super résolution et aux options 3D.

TEST EPSON EH-TW6800

Télécommande EPSON EH-TW6800

 

MENUS

Même musique pour le TW6800 que pour le TW6700. Le refrain peut donc être repris en chœur :

Ici point de nouveautés à attendre ; les menus du TW6800 sont similaires à ceux de tous les projecteurs EPSON. Dans le mode image, plusieurs sélections de modes de couleurs sont proposées. Citons dans l’ordre : « automatique, dynamique, cinéma lumineux, naturel et 2 modes 3D ».

TEST EPSON EH-TW6800

Menu image EPSON EH-TW6800

Le mode automatique est censé adapter les réglages de l’image à l’environnement de projection. Après les traditionnels réglages de luminosité, contraste, intensité des couleurs (saturation), nuance (teinte), on trouve le réglage de l’iris automatique ajustable sur deux niveaux (normal et rapide) ainsi que la gestion de la lampe (économique, moyen ou normal).

Vous pouvez également régler les paramètres usine en les personnalisant et les enregistrer dans 10 blocs de mémoire.

Les contrôles d’image vont des réglages de base comme la luminosité et le contraste en passant par l’ajustement fin du gamma, de la température de couleur et de l’espace colorimétrique sur 3 dimensions (teinte, saturation et luminosité) jusqu’à des options de traitement vidéo telles que l’interpolation de trame, la super résolution et deux alternatives de réduction du bruit. Il y a aussi une option Image dans l’image.

 

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

L’EH-TW6800 offre trois modes de fonctionnement des ventilateurs : ECO, moyen ou haut.

Le bruit ambiant de notre salle de test est de 33 dBA.

MODE LAMPE

MESURE BRUIT dBA

ECO

36 dBA

MOYEN

42 dBA

HAUT

45 dBA

(Relevés effectués sonomètre placé à 50cm du projecteur)

Le mode économique peut être qualifié de discret, il ne viendra pas perturber vos séances de projection.

Piqué et netteté :

TEST EPSON EH-TW6800

Mire netteté

Sur ce point notre exemplaire du TW6800 fait un peu moins bien que le TW6700 .

Nos mires de netteté ont mis en évidence que le centre de l’image était plus net que les bords (surtout le coin supérieur gauche et le coin inférieur droit). L’alignement des panneaux n’est pas absolu ce qui se traduit par un manque d’uniformité. Cependant, rien de bien rédhibitoire. Sur des extraits filmiques l’image n’est jamais trop douce ; au contraire reste-t-elle précise et très cinéma.

 

TEST EPSON EH-TW6800TEST EPSON EH-TW6800TEST EPSON EH-TW6800

Accroissement de la netteté :

Même ritournelle pour le TW6800 que pour le TW6700. Nous avions écrit dans le test de ce dernier :

Dans le menu image, on trouve un sous-menu « amélioration image ». Il comporte 4 modules : deux dédiés à la réduction de bruit et deux consacrés à l’augmentation de la netteté. Ces deux options sont dénommées super résolution et optimisation des détails. Sur d’autres modèles les niveaux de Super résolution étaient définis par le constructeur sur des pas échelonnés de 1 à 5.

Sur le TW6800, les ajustements sont plus fins. Il est possible d’adapter avec davantage de précision le piqué de l’image souhaité grâce à l’optimisation des détails.

A partir d’une scène issue de Mad Max Fury Road (ci-dessous) nous avons réalisé un montage de photos pour que vous puissiez juger de l’effet produit par ces dispositifs sur l’image.

TEST EPSON EH-TW6800

optimisation détails 0 -100 Copyright ©

TEST EPSON EH-TW6800

amelioration 0 100 Copyright ©

TEST EPSON EH-TW6800

optimisation détails 0 -100 (2)

TEST EPSON EH-TW6800

super résolution -0 20 Copy

Fluidité :

Même constat pour le TW6800 que pour le TW6700. Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs… :

Le paramètre bas –qui est la valeur par défaut– vous conviendra si vous n’êtes pas un adepte de l’interpolation d’images. Elle ne lisse pas complètement le judder et conserve un aspect cinéma à l’image. Les modes normal et haut rendent quant à eux l’image plus lisse et avec davantage de profondeur mais entraînent en parallèle un effet vidéo.

TEST EPSON EH-TW6800Input lag :

MODES

INPUT LAG (traitement Rapide)

AUTO

28,4 ms

DYNAMIQUE

27,8 ms

CINEMA LUMINEUX

28,6 ms

NATUREL

28,2 ms

CINEMA

29,2 ms

 

Uniformité :

Même boogie-woogie pour le TW6800 que pour le TW6700. On reprend :

Une des appréhensions de l’acquéreur d’un vidéoprojecteur tri-LCD est de subir le shading. Qu’est-ce donc que cet anglicisme ? La technologie mise en œuvre dans un vidéoprojecteur tri-LCD vise à faire passer la lumière blanche d’une lampe au mercure dans un chemin de lumière dans lequel se trouvent trois panneaux de couleurs (rouge, vert et bleu). Cette solution implique un alignement parfait des trois panneaux car s’il présentait des défauts il serait susceptible d’entraîner des parasites à l’image et l’un deux est dénommé shading. Il s’agit de la prédominance d’un panneau sur les autres. Concrètement, sur un fond d’image clair cela se traduit par l’apparition d’une dominante de couleur (rosée par exemple) qui n’a rien à y faire.

Il convient toutefois de préciser que ce défaut est de moins en moins présent dans les nouveaux projecteurs LCD.

Le TW6800 est bon élève, et offre une mire de gris sans traces de pollution.

Overscan :

Là aussi, par défaut, le surbalayage de l’image qui vise à masquer les bords de l’image pour cacher des défauts ou lignes parasites est désactivé ; la totalité des éléments devant s’afficher est bien présente à l’écran.

 

LUMINOSITÉ ET CONTRASTE

Petite différence, là où le TW6700 était annoncé à 3000 lumens, le TW6800 est quant à lui déclaré à 2700 lumens dans le mode Dynamique et nous avons effectivement mesuré 2755 lumens avec la lampe en position haute. Bien-sûr, dans ces conditions la colorimétrie présente une dominante verdâtre inutilisable en home cinéma mais nous saluons les annonces du constructeur car elles correspondent à la réalité.

Après calibrage, nous obtenons approximativement 1100 lumens en mode économique ; le TW6800 est de la sorte capable d’éclairer des bases d’images de 3m40 en respectant les recommandations SMPTE de 16 f/L.

MODES

LAMPE HAUTE

LAMPE BASSE

CONTRASTE NATIF

CONTRASTE DYNAMIQUE

AUTOMATIQUE

1212 lumens

1212 lumens

Iris automatique toujours actif

238853/1

DYNAMIQUE

2755 lumens

2040 lumens

2022/1

441324/1

CINEMA LUMINEUX

1805 lumens

1295 lumens

1645/1

233643/1

NATUREL (non calibré)

1778 lumens

1185 lumens

1614/1

181003/1

CINEMA

1819 lumens

1267 lumens

1649/1

170647/1

Contraste et luminosité EPSON EH-TW6800 www.projection-homecinema.fr

Pour ce qui est des valeurs de contraste natif, le TW6800 avec 1700/1 en moyenne fait moins bien que le TW6700 et son taux de 2000/1. L’activation de l’iris dynamique entraîne un bond du contraste ON/OFF le faisant passer à 180 000/1 en théorie, car en conditions réelles ce taux ne sera que très rarement atteint.

Bonne nouvelle, le fonctionnement de l’iris est discret. Il reste cependant visuellement perceptible car on peut deviner sa fermeture à l’image. Toutefois, vu son impact conséquent sur la profondeur des noirs, nous recommandons de l’activer.

 

TEST EPSON EH-TW6800

iris on off 2

TEST EPSON EH-TW6800

iris off on 3

TEST EPSON EH-TW6800

iris off on

TEST EPSON EH-TW6800

gravity cg3d blanc (1)


COLORIMÉTRIE

De la nécessité d’une certification ISF ! ?

Sur ce point le TW6800 fait mieux que le TW6700 : le mode Naturel est tout bonnement excellent !! La certification ISF attribuée à cet Epson ne semble pas étrangère à cela. Avec une T°C à 6600 K, un Δ E RVB à 2,6, un Δ E Chroma à 2,1 et un gamma bien linéaire à 2,2 ce TW6800 propose une colorimétrie aux références REC709 très juste en sortie de boîte ! Il se paye même le luxe de faire mieux que le SONY HW45es. Bravo Epson !

Nous avons aussi mesuré tous les autres modes usines dont celui automatique qui adapte le projecteur à la source. Dans cette sélection, l’utilisateur final ne peut plus rien ajuster car tout est pris en charge par le projecteur. Le réglage de fonctionnement de la lampe est également désactivé. Les résultats obtenus dans ce mode sont plutôt corrects.

MODES/ MESURES

Δ E

RVB

T°C

Δ E

Chroma

Ecart Moyen

Luminance

Moyenne Gamma

AUTOMATIQUE

6,1

6899 K

5,6

6,80%

2,37

DYNAMIQUE

17,5

7372 K

5,6

25,50%

1,46

CINEMA LUMINEUX

4,9

6827 K

19,4

4,30%

1,6

NATUREL

2,6

6600 K

2,1

5,50%

2,19

CINEMA

7,1

7100

5,7

7,40%

2,18

-Valeurs moyennes- idéalement : Δ E inférieur à 3, gamma ^2,2, T°C 6500K EPSON EH-TW6800 www.projection-homecinema.fr

Bien que le mode Naturel soit très bon, nous avons voulu savoir s’il était possible d’améliorer encore les choses et au passage juger des options de calibrage que propose l’appareil.

Avec les réglages classiques OFFSET / GAIN RVB, HSL RGBCMY, mais aussi grâce à l’éditeur de Gamma, force est de constater que Epson propose aux utilisateurs des outils complets et performants qui transforment l’étape de calibrage en un jeu d’enfant.

Nous obtenons après calibrage : une T°C de 6494 K, un Δ E RVB à 1,0, un Δ E Chroma à 1,6 et un gamma toujours bien plane à 2,2.

Voici les réglages retenus dans notre configuration :

Luminosité : 49 ; Contraste : 47 ; Couleurs : 49 ; Nuance : 45 ;

Lampe ECO

Mode naturel

Iris : Rapide

Interpolation image : Bas

T°C : preset 6500K

Réglages GAIN et Offset suivants :

Offset R : 49 ; Offset G : 50 ; Offset B : 50

Gain R : 53 ; Gain V : 51 ; Gain Bleu : 49

 

VERDICT SUBJECTIF

Le TW6800 est semblable au TW6700 ; nos constats et avis sur leurs performances sont identiques, à savoir :

Une image à la fois lumineuse, assez contrastée, avec des couleurs parfaitement restituées et une belle saturation.

TEST EPSON EH-TW6800Une précision d’image correcte sans la super résolution. Il faudra passer un peu de temps et jongler avec la multitude de traitements d’amélioration à disposition pour obtenir une plus-value sans trop dénaturer la source. Sur les 5 presets que propose Epson nous recommandons de ne pas dépasser le palier numéro 3.

Lors de scènes de jour, l’iris dynamique épaulera le contraste visuel et la forte luminosité vous donnera une très bonne dynamique d’image.

 

TEST EPSON EH-TW6800Toutes les photos illustrant cette partie sont prises à partir de l’image projetée par le TW6800 sur un écran blanc et avec comme source un lecteur Sony bdp S7200.


CONCLUSION

 

Les EPSON EH-TW6800 et TW6700 sont des appareils conçus pour être utilisés dans une pièce à vivre comme un salon. C’est dans ce type d’environnement que nous avons religieusement mené nos tests.

Mais, chers fidèles, c’est assez perplexe que nous achevons d’écrire ce test du TW6800. En effet, en se positionnant entre le TW6700 et le TW7300, ce vidéoprojecteur n’offre pas assez d’améliorations pour détrôner son cadet de 600 €uros moins cher et encore moins son aîné de 700 €uros plus cher…

Ainsi, bien que s’insinuant dans la gamme tarifaire des vidéoprojecteurs à moins de 2000€ et nonobstant sa louable certification ISF, le TW6800 n’affole pas la paroisse ; nous ne sommes pas ardents à vous recommander ce modèle. Il vaut mieux selon nous se tourner vers l’auréolé Epson EH-TW6700 : à 1350 € (ndlr on peut le trouver à 1100 € sur Internet) il en propose autant et un bonze vous dirait sagement que l’économie peut servir à l’achat d’un écran technique qui représente un très bon palliatif à ses noirs insuffisamment célestes.


Nous avons aimé :

  • Une colorimétrie très juste en sortie de boîte,

  • La qualité de fabrication et les multiples options proposées,

  • Les menus complets,

  • Le traitement vidéo,

  • La luminosité,

  • Le contraste,

  • La discrétion de fonctionnement,

  • La précision d’image.


Nous regrettons :

 

  • Le prix, car pour 600 euros de moins le TW6700 en propose autant,

  • Un ratio de projection qui pourrait être plus ample pour une pièce à vivre.

TEST EPSON EH-TW6800
Les qualités relevées sur le TW6700 sont également présentes dans le TW6800 mais sans les surpasser, c'est pour cette raison que nous vous recommandons chaudement d'acquérir le TW6700 qui offre des performances équivalentes à celles du TW6800 à moins de 500€ ! Le choix est vite fait.
Qualité d'image globale97%
Contraste et luminosité 95%
Piqué, netteté et fluidité97%
Colorimétrie95%
Menus, options et équipement90%
Placement et installation90%
94%Note Finale

Une réponse

  1. Pierrot

    Bonjour, Sauf que le 6700 ne sera plus commercialisé , seul le 6700w reste, donc au bout du compte le tarif est proche entre le 6700W et le 6800.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :