TEST EPSON EH-TW6700

 

La sortie des nouveaux vidéoprojecteurs n’est malheureusement pas répartie harmonieusement tout au long de l’année ; c’est pour cette raison que nous ne testons qu’aujourd’hui ce nouveau EPSON EH-TW6700, après avoir concentré nos attentions sur ses grands frères à simulation 4K, les EH-LS10500, EH-TW9300 et EH-TW7300.

Ce modèle est un tri-lcd classique de résolution 1080p. Il n’offre pas de motorisation de l’objectif, pas de simulation 4K ou HDR mais il est placé au tarif agressif de 1200€ et il est même possible en cherchant un peu sur le web de le trouver aux alentours de 1100€ !

A ce prix, il vient attaquer directement la masse des projecteurs DLP 1080P à moins de 1000€ , lesquels sont loin de proposer toutes les options présentes dans le TW6700.

Pour trouver un modèle vraiment équivalent en terme de performances et d’équipements, il faut aller regarder du côté du SONY VPL-HW45ES, seul concurrent direct du nouvel EPSON… à la nuance près que son tarif avoisine les 2000€.

PRÉSENTATION

 

TEST EPSON EH-TW6700

EPSON EH-TW6700

Il existe deux versions de ce vidéoprojecteur : le EH-TW6700 en test aujourd’hui et le EH-TW6800. Ce dernier propose sur le papier des performances légèrement supérieures en terme de contraste, ajoutant également une connectivité réseau et RS232, pour un tarif porté à 1899€. (Deux versions intégrant le module sans fil EPSON existent également sous les références EH-TW6700W et EH-TW6800W).

Tout ces projecteurs sont des modèles tri-lcd à panneaux transmissifs de résolution full HD 1920×1080. Compatibles 3D Full HD 1080p, ils sont capables de convertir les vidéos 2D en 3D. Le TW6700 est cependant livré sans lunettes 3D. Pour profiter d’une image en relief, on pourra lui associer une paire de lunettes 3D active à synchronisation par radio-fréquences (RF).

Ce vidéoprojecteur bénéficie de nombreux réglages colorimétriques, notamment en 3D, et son traitement vidéo intègre un système d’interpolation d’image.

Le vidéoprojecteur Tri LCD Epson EH-TW6700 dispose d’une connectique qui comprend deux entrées HDMI dont une compatible MHL pour la connexion d’un smartphone ou d’une tablette compatible auxquelles s’ajoutent une entrée VGA compatible RVB ainsi qu’un port USB alimenté pour servir un récepteur HDMI sans fil. Pour ce qui est du Wi-Fi™, vous pouvez en profiter sur cet appareil à condition de vous munir d’un module Wi-Fi™ ELPAP10 disponible en option.

TOUR PHYSIQUE

 

TEST EPSON EH-TW6700

EPSON EH-TW6700

La coque blanche (aucune version noire n’est disponible) présente de grandes similitudes avec celle de l’EH-TW6600 que nous avions testé en 2014. Un dispositif de décalage mécanique de l’optique permet de déplacer l’image horizontalement et verticalement mais tout ceci sans motorisation. Le verre du bloc est protégé par un petit cache en plastique transparent. Gros progrès par rapport au TW6600, en cours de projection il n’est plus nécessaire de refaire la mise au point ; le TW6700 ne souffre pas de la perte de focus qui affectait son prédécesseur.

 

TEST EPSON EH-TW6700

EPSON EH-TW6700

La finition ne mérite aucun reproche et on trouve sur l’arrière de l’appareil les claires-voies des hauts parleurs intégrés faisant preuve que ce projecteur peut à l’occasion être utilisé de façon nomade. Au passage, cette partie sonore est loin d’être anecdotique car le son est ample et permet d’utiliser le projecteur sans amplificateur externe dans de très bonnes conditions de restitution.

Le TW6700 est équipé d’une optique avec un rapport de zoom de 1,6. Les commandes manuelles de zoom et de focus sont positionnées au-dessus de l’objectif .

Le lens-shift offre une amplitude verticale de +/- 60% et horizontale de +/-24%.

En matière de ratio de projection, pour obtenir une image de 2m de base, la distance minimale de recul est de 2m70 et la maximale de 4m32. Dans notre environnement de test modérément spacieux, ce rapport de projection aura été tout juste suffisant pour obtenir une base d’image de 2m50.

La lampe est annoncée avec une durée de vie de 5000 heures en mode lampe bas. Son remplacement sera facturé 125 euros. Elle est garantie 3 ans. Le projecteur en lui-même bénéficie d’une garantie de 2 années.

La connectique est particulièrement riche avec deux prises HDMI, une entrée MHL et une prise USB alimentée qui pourra servir à recharger vos lunettes 3D sans allumer d’ordinateur ou encore à relier un module de liaison sans fil comme un BenQ WDP02.

TEST EPSON EH-TW6700

Connectique

La télécommande reste similaire à toutes celles des modèles de projecteurs EPSON que nous avons testés par le passé. Large, ample, rétro-éclairée avec un très bon rayon d’action, elle offre un accès direct aux réglages de colorimétrie, à la super résolution et aux options 3D.

 

TEST EPSON EH-TW6700

Télécommande EPSON EH-TW6700

MENUS

Ici point de nouveautés à attendre ; les menus du TW6700 sont similaires à ceux de tous les projecteurs EPSON. Dans le mode image, plusieurs sélections de modes de couleurs sont proposées. Citons dans l’ordre : « automatique, dynamique, cinéma lumineux, naturel et 2 modes 3D».

 

TEST EPSON EH-TW6700

Menu tw6700

Le mode automatique est censé adapter les réglages de l’image à l’environnement de projection. Après les traditionnels réglages de luminosité, contraste, intensité des couleurs (saturation), nuance (teinte), on trouve le réglage de l’iris automatique ajustable sur deux niveaux (normal et rapide) ainsi que la gestion de la lampe (économique, moyen ou normal).

Vous pouvez également régler les paramètres usine en les personnalisant et les enregistrer dans 10 blocs de mémoire. .

Les contrôles d’image vont des réglages de base comme la luminosité et le contraste en passant par l’ajustement fin du gamma, de la température de couleur et de l’espace colorimétrique sur 3 dimensions (teinte, saturation et luminosité) jusqu’à des options de traitement vidéo telles que l’interpolation de trame, la super résolution et deux options de réduction du bruit. Il y a aussi une option Image dans l’image.

 

VERDICT TECHNIQUE

 

Bruit de fonctionnement :

L’EH-TW6700 offre trois modes de fonctionnement des ventilateurs : économique, moyen ou haut. Dans le mode économique il est très discret, du niveau d’un SONY VPL-HW45 : 29 dB, En mode moyen cette valeur s’élève à 32db pour culminer à 38db en mode haut. (Relevés effectués sonomètre placé à 50cm du projecteur).

Piqué et netteté :

 

TEST EPSON EH-TW6700

Découpage lettre EPSON EH-TW6700

Ce nouveau projecteur tri-lcd est un excellent élève en terme d’alignement des panneaux et de précision d’image. En effet, si l‘EH-TW6700 dispose d’une correction de l’alignement des panneaux visant à corriger les écarts entre les matrices bleu, rouge et verte, il n’y a pas eu lieu de l’activer. Précisons tout de suite que nous avons utilisé pour ce test un modèle du commerce et non un exemplaire destiné à la presse qui aurait été préalablement sélectionné pour ses bonnes performances.

Nous avons également noté la stabilité du focus dans le temps : une fois le réglage de netteté effectué avant notre séance de projection il ne fut pas nécessaire d’y revenir pendant la diffusion (ce qui n’était pas le cas des modèles précédents).

Nos mires de netteté démontrent la précision de l’image offerte par ce TW6700 et ce en désactivant tout dispositif d’amplification, C’est net et sans bavure aussi bien au centre de l’écran que sur les bords et ceci alors même que nous avons poussé le lens-shift dans ses valeurs les plus hautes. De très bons résultats donc, qui participent à l’excellente impression de précision laissée par l’image du TW6700.

TEST EPSON EH-TW6700

Netteté angle

TEST EPSON EH-TW6700

Netteté centre

 

Accroissement de la netteté :

 

 

Dans le menu image, on trouve un sous-menu « amélioration image , il comporte 4 modules : deux dédiés à la réduction de bruit et deux consacrés à l’augmentation de la netteté. Ces deux options sont dénommées super résolution et optimisation des détails. Sur d’autres modèles les niveaux de Super résolution étaient définis par le constructeur sur des pas échelonnés de 1 à 5. Sur le TW6700, les ajustement sont plus fins. Il est possible d’adapter avec plus de précision le piqué de l’image souhaité grâce à l’optimisation des détails.

A partir d’une scène issue de Mad Max Fury Road (ci-dessous) nous avons réalisé un montage photos pour que vous puissiez juger de l’effet produit par ce dispositif sur l’image.

 

TEST EPSON EH-TW6700

Max fury road volant

 

 

L’augmentation de la netteté est ajustable sur une échelle allant de 0 à 100.

TEST EPSON EH-TW6700

Amplification netteté +10

Sur notre image de test, nous pouvons voir l’apport de l’activation de cette option qui, à l’image du traitement Darbee, va venir accroître le contraste de l’image pour rehausser ses détails.

 

TEST EPSON EH-TW6700

Amplification netteté + 100

Ce traitement est moins générateur de double contours et autres artefacts visuels désagréables qu’un usage trop important de l’option Super résolution.

TEST EPSON EH-TW6700

Amplification netteté EPSON EH-TW6700

     

Fluidité :

Le paramètre bas qui est la valeur par défaut vous conviendra si vous n’êtes pas un adepte de l’interpolation d’images. Elle ne lisse pas complètement le judder et conserve un aspect cinéma à l’image. Les modes moyen et haut rendent quant à eux l’image plus lisse et avec davantage de profondeur mais entraînent en parallèle un effet vidéo. Dans les modes bas et haut nous avons décelé des artefacts de bougé ; les meilleurs résultats visuels sont obtenus avec le mode moyen.

Input lag :

Le TW6700 dispose de deux modes de fonctionnement de l’affichage des panneaux, l’un pour la restitution de films et appelé fin, l’autre nommé rapide pour les jeux vidéos. Curieusement et en ayant pourtant pris soin de désactiver l’interpolation d’images, la différence n’est pas trop marquée : on obtient 28.8 ms de retard avec le mode rapide et 29.2 ms avec le mode fin, ce qui dans les deux cas conviendra à beaucoup de gamers, En activant cette fois l’interpolation d’images la mesure d’input lag s’élève à 105 ms.

Uniformité :

Une des appréhensions de l’acquéreur d’un vidéoprojecteur tri-lcd est de subir le shading. Qu’est-ce donc que cet anglicisme ? La technologie mise en œuvre dans un vidéoprojecteur tri-lcd vise à faire passer la lumière blanche d’une lampe au mercure dans un chemin de lumière dans lequel se trouve trois panneaux de couleurs, rouge, vert et bleu. Cette solution implique un alignement parfait des trois panneaux car s’il présentait des défauts il serait susceptible d’entraîner des parasites à l’image et l’un deux est dénommé shading. Il s’agit de la prédominance d’un panneau sur les autres. Concrètement sur un fond d’image clair cela se traduit par l’apparition d’une dominante de couleur (rosée par exemple) qui n’a rien à y faire.

Il convient toutefois de préciser que ce défaut est de moins en moins présent dans les nouveaux projecteurs LCD. C’est justement le cas pour le TW6700 qui offre une mire de gris exempte de toute trace de pollution. Nous ne pouvons garantir son évolution dans le temps mais ce qui est certain est que notre modèle de test flambant neuf est vierge de toute trace de shading.

TEST EPSON EH-TW6700

Mire d’uniformité

Overscan :

Par défaut, le surbalayage de l’image qui vise à masquer les bords de l’image pour cacher des défauts ou lignes parasites est désactivé, ce qui permet de constater que la totalité des éléments devant s’afficher est bien présente à l’écran.

TEST EPSON EH-TW6700

Overscan EPSON EH-TW6700

LUMINOSITÉ ET CONTRASTE

 

Avec la netteté et la précision d’image, nous entrons là dans le second domaine d’excellence du TW6700 ; les mesures donnent le tournis ! Epson annonce son projecteur avec une luminosité de 3000 lumens et dans le mode Dynamique nous avons effectivement mesuré 2997 lumens avec la lampe en position haute. Bien-sûr, dans ces conditions la colorimétrie présente une dominante verdâtre inutilisable en home cinéma mais nous saluons les annonces du constructeur qui correspondent à la réalité.

Avec des couleurs naturelles et après calibration, la luminosité reste exceptionnelle. Ainsi et avec 1922 lumens en mode économique, le TW6700 est capable d’éclairer des bases d’images de 4m40 en respectant les recommandations SMPTE de 16 f/L.

TEST EPSON EH-TW6700

Contraste et luminosité EPSON EH-TW6700

En sachant que les lampes au mercure perdent environ 25% de leur puissance dans leurs 500 premières heures de vie, ces niveaux de luminosité permettent de compenser cette usure sans jamais pester contre une perte de dynamique. Mieux encore, ce type de projecteur est parfait dans une pièce à vivre dotée d’un écran technique avec un gain de 0.8  ; il permet de compenser grâce à sa puissance la perte de luminosité induite par ce type d’écran, tout en gagnant en contraste.

Ce point se vérifie voire même est dépassé en matière de contraste. Si les valeurs de contraste natives ne sont pas trop mauvaises pour un projecteur LCD (2000/1 en moyenne avec des couleurs justes), l’activation de l’iris dynamique entraîne un bond du contraste (en moyenne 30 000/1 avec des couleurs calibrées).

Bonne nouvelle, le fonctionnement de l’iris est totalement inaudible. Il reste cependant visuellement perceptible car on peut deviner sa fermeture à l’image. Toutefois, vu son impact conséquent sur la profondeur des noirs, nous recommandons de l’activer.

COLORIMÉTRIE

 

 

 

TEST EPSON EH-TW6700

NATUREL CIE

Nous avons mesuré tous les modes usines dont celui automatique qui adapte le projecteur à la source. Dans cette sélection, l’utilisateur final ne peut plus rien ajuster car tout est pris en charge par le projecteur. Le réglage de fonctionnement de la lampe est également désactivé. Si les résultats obtenus dans ce mode sont plutôt corrects, la meilleure configuration en sortie de boîte est obtenue avec la sélection Naturel, mais on n’atteint pas les niveaux de précisions offerts par un SONY HW45.

Le gamma est plutôt bien positionné avec un tracé bien linéaire.

 

TEST EPSON EH-TW6700

NATUREL RVB GAMMA

Pour les réglages nous vous recommandons les sélections suivantes qui permettent d’obtenir les résultats suivants :

TEST EPSON EH-TW6700

CMS avancé EPSON TW6700

TEST EPSON EH-TW6700

CALIBRATION TW6700

Lampe économique

Mode naturel

Iris : Rapide

Interpolation image : Moyen

Réglages GAIN et Offset suivants :

Offset R : 49 Offset G 50 Offset B 48

Gain R 50 Gain V 50 Gain Bleu 44

COMPARAISON AVEC MODÈLES CONCURRENTS

 

 

 

Sachant que beaucoup de nos lecteurs attendent nos impressions sur l’EH-TW6700 opposé à des modèles concurrents, voici notre avis sur les comparaisons réalisées face à deux modèles concurrents, l’un de la frange tri-lcd réflectif, le vidéoprojecteur SXRD SONY VPL-HW45ES (tarif 1990€ négocié) et le BenQ W3000 (1200€ négocié)

 

SONY VPL-HW45ES versus EPSON EH-TW6700

 

A l’exception de la luminosité, le SONY VPL-HW45ES gagne sur tous les autres points de comparaison face au TW6700. Son traitement vidéo est plus performant (Réality Creation et Motionflow), son contraste natif est meilleur et son niveau d’input lag est un des meilleurs du moment (22.8 msec.). Il est totalement discret en mode bas comme en mode haut et dispose également d’un lens-shift. L’EPSON propose en revanche des hauts-parleurs intégrés absent du SONY et une prise USB alimentée également absente du HW45. Les deux projecteurs sont compatibles 3D avec des lunettes RF à acheter en supplément.

L’EPSON gagne en revanche la bataille du prix en proposant un rendu d’image très proche de celui du HW45 à 700€ de moins. Point également à prendre en compte si vous hésitez entre ces deux modèles, la garantie de l’EPSON est plus complète que celle du SONY (lampe garantie 36 mois pour l’EPSON) et le coût d’une lampe de remplacement est de 275€ chez Sony contre 125€ pour l’EPSON (150€ de moins!).

 

BenQ W3000 versus EPSON EH-TW6700

Nous avons sélectionné le BenQ W3000 qui, à 1300€, propose les mêmes options que le TW6700 (Lens-shift, interpolation d’images, amplification de la netteté). Si le DLP conserve la palme de la netteté d’image, il est surclassé par le tri-lcd dans tous les autres domaines d’évaluation. Contraste, luminosité, traitement vidéo, facilité de placement, coût d’utilisation (245€ la lampe de rechange pour le BenQ contre 125€ pour l’Epson), discrétion de fonctionnement ; tout milite pour le choix de l’EPSON face au BenQ.

VERDICT SUBJECTIF

 

 

Au-delà des mesures, c’est surtout les performances visuelles et cinématographiques de l’EPSON EH-TW6700 qui nous auront enchantées. Après de petites corrections dans le mode naturel pour faire disparaître une image légèrement trop froide (voir nos conseils de réglages), nous nous sommes régalés avec nos passages de Mad Max Fury Road, Sicario, Fury, Spectre. L’image du TW6700 est toute à la fois lumineuse, contrastée avec des couleurs parfaitement restituées et avec une belle saturation.

TEST EPSON EH-TW6700

SICARIO FUSIL

L’iris dynamique vous épatera par son impact sur le contraste visuel et sa forte luminosité vous transportera à l’occasion des scènes de jour dans une dynamique d’image que peu de modèles sont capables d’offrir.

La précision d’images est tellement bonne sans la super résolution que nous n’avons pas éprouvé le besoin d’en abuser. Bref, tout ceci pour vous écrire que nous avons été enchantés par les performances de ce projecteur tri-lcd à 1200€ qui vient proposer une qualité d’image jusqu’ici réservée à des modèles comme les TW9200 ou TW7200, c’est vous dire la qualité de ce nouveau projecteur.

TEST EPSON EH-TW6700

Max fury road

Toutes les photos illustrant cette partie sont prises à partir de l’image projetée par le TW6700 sur un écran technique gris et avec comme source un lecteur Oppo 203.

 

 

 

CONCLUSION

 

L’EPSON EH-TW6700 et sa version TW6800 sont des appareils conçus pour être utilisés dans une pièce à vivre comme un salon. C’est dans ce type d’environnement que nous avons mené nos tests. A l’issue de ces quelques jours en sa compagnie, nous ne pouvons que nous incliner devant ses performances visuelles en les mettant encore une fois en relation avec le tarif d’acquisition de ce projecteur. C’est bien simple, à l’heure ou nous écrivons ses lignes, il n’existe pas de modèles concurrents qui proposent cette qualité d’image associée à ses nombreuses options. Le TW6700 est seul au monde et il s’adjuge le titre de champion du cinéma à domicile dans la tranche des appareils de 1000 à 2000€. C’est à ce titre que nous lui décernons un Gold Award PJHC amplement mérité.

Gold-Award-pjhc-projection-homecinema-fr

Gold-Award-pjhc-projection-homecinema-fr

 

 

Nous avons aimé :

  • Le prix,

  • La qualité de fabrication et les multiples options proposées,

  • Les menus complets,

  • Le traitement vidéo,

  • La luminosité,

  • Le contraste,

  • La discrétion de fonctionnement,

  • La précision d’image.

 

 

Nous regrettons :

  • Une colorimétrie qu’il faut légèrement retoucher,

  • Un ratio de projection qui pourrait être plus ample pour une pièce à vivre.

 

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES (Données constructeur)

Technologie Tri-LCD
Matrice Technologie 3LCD avec obturateur RVB à cristaux liquides | Panneau LCD 0,61 pouce avec MLA (D10)
Format des panneaux 16/9
Résolution en 2D 1920 x 1080 pixels (Full HD)
Résolution maximale en 3D 1920 x 1080 pixels
Traitement vidéo 10 bits
Fréquence de balayage 240 Hz (2D) | 480 Hz (3D)
Contraste 70 000: 1
Luminosité 3000 lumens ANSI (Lumière couleur) | 3000 lumens ANSI (Lumière blanche)
Intervalle de luminosité > 2000 lumens
Compatibilité 3D 3D Active
Upscaling (Mise à l’échelle vidéo) HDMI : Full HD 1080p
Ouverture Objectif Objectif grand angle
Focale 18,2 mm – 29,2 mm
Zoom Manuel | Facteur: 1.6
Type de lampe 250 W
Durée de vie de la lampe 36 mois | 3.500 h Longévité | 5.000 h Longévité (en mode économique)
Lens Shift (Vertical / Horizontal) Manuel | Vertical ± 60 % | horizontal ± 24 %
Positionnement Plafond Avant, Avant, Sol
Rapport de Projection 1,32 – 2,15:1
Distance de projection (mini / max) 2.95 a / 4.8 a (100 pouce écran)
Diagonale d’image projetée (mini / max) 30 pouces (76.2 cm) – 300 pouces (762 cm)
Connectique Entrée HDMI x2 | Sortie audio jack 3.5 mm
Connectique informatique Port USB 2.0 (x2), VGA (Sub D15)
Mobile High-Definition Link (MHL) Oui
Liaison Sans-Fil Wi-Fi (via clé en option)
Bruit de fonctionnement Normal : 32 dB(A) | Économie : 24 dB(A)
Fonctions spéciales Réglage de la profondeur 3D | Haut-parleur intégré | Epson Super White | Interpolation de trame | Correction horizontale et verticale du trapèze | Quick Corner | Super résolution | Wi-Fi en option
Consommation (Max / Eco / Veille) 364 W / 279 W / 0,4 W
Télécommande Télécommande fournie
Dimensions (L x H x P) 410 x 157 x 304 mm
Poids 6.  
TEST EPSON EH-TW6700

EPSON EH-TW6700

9 kg

 

TEST EPSON EH-TW6700
Ne passez pas à côté de l'EPSON EH-TW6700 si vous avez un budget image avoisinant les 1000€, il n'a pas d'équivalent sur le marché avec son lens-shift, son traitement vidéo et sa superbe image.
Qualité d'image globale97%
Contraste et luminosité97%
Piqué, netteté et fluidité97%
Colorimétrie85%
Menus, options et équipement96%
Placement et installation90%
94%Note Finale

Articles similaires

9 Réponses

  1. SARTRE

    Bonjour et merci beaucoup pour ce test.
    Sans prendre en considération le prix; pouvez-vous, s’il vous plait, m’indiquer si entre le BenQ W1090 et l’Epson EH-TW6700 vous auriez une préférence pour une utilisation purement ciné/salon en famille.
    Merci d’avance.
    Cordialement.
    Pierre.

    Répondre
  2. Bertrand

    Merci beaucoup Grégory ! Cela faisait longtemps que je cherchais un avis sur ce vidéoprojecteur et surtout un comparatif vs le Benq w3000

    Excellent travail et bonne continuation !

    Répondre
  3. Patou100

    Bonjour,

    vous indiquez un contraste dynamique de plus de 29000 alors que celui du 9300 n’est que de 6500.
    Comment se fait-il que l’écart soir aussi grand ?

    Merci pour vos tests.

    Répondre
  4. Rabah

    Bonjour Grégory,

    Je viens d’acheter ce vidéoprojecteur et projette sur le mur pour le moment. En attendant l’écran (2 m x 1,35 m) offert dispo cette semaine. Mais déja sur le mur, c’est pas trop mal ne serait ce l’immersion, bien entendu dans l’obscurité. J’ai appliqué les réglages donnés dans le test.

    Quel écran cadre ou autre type d’écran conseillerais tu? Budget limité. Disons quel est le meilleur rapport – qualité prix pour uune base comprise entre 2,40 et 2,60 m?

    Merci pour le est au top.

    Cdlt,

    R

    Répondre
  5. Ceddyc

    J’ai bien fait d’attendre,bientôt il sera mien!!!encore merci Gregory pour ce test,top!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :