TEST BENQ W1210ST

 

Voici sur la sellette un représentant attendu du clan des DLP,  : le W1210ST, signé BenQ. Ce nouveau diffuseur frontal DLP 1080P ressemble extérieurement aux BenQ W2000, W1110 et W1090. Mais il a une double particularité particulièrement intéressante pour une frange de nos lecteurs. Il est tout d’abord équipé d’une optique courte (le ST en fin de référence signifiant Short Throw = courte distance de projection) qui lui permet de projeter une grande taille d’image avec peu de recul et, surtout, il est annoncé par le constructeur avec un temps de latence (input lag) réduit au minimum, de quoi le rendre idéal pour les adeptes de jeux vidéo. Déjà disponible chez vos revendeurs au prix public recommandé de 999€, nous allons vérifier les points mis en avant par le constructeur au profit des Gamers mais également jauger de ses qualités dans notre domaine, à savoir celui du cinéma à domicile.

 

BENQ W1210ST

BENQ W1210ST Crédit photo : http://www.benq.fr/product/projector/W1210ST

PRÉSENTATION

 

TEST BENQ W1210ST

Carton BenQ W1210ST

 

 

Le BenQ W1210ST est un vidéoprojecteur DLP de résolution Full HD (1920×1080). Sa source lumineuse est une lampe UHP 240W donnée pour une durée de vie de 3500 heures en mode normal et 7000 heures en mode smart-économique. Sa luminosité maximum est de 2200 lumens pour un contraste de 15 000:1 (données constructeur).

La roue chromatique est un modèle RGBRGB similaire à celle des BenQ W2000, W1110 et W1090 mais ce nouveau projecteur n’offre pas l’option CinematicColor des BenQ W2000/W3000 /W8000/W11000, option gage d’un respect des références rec709 dès la sortie de boîte.

Le panneau de connectique comprend deux prises HDMI dont une compatible MHL. Le W1210ST est accordable avec le module de liaison sans fil BenQ WDP-02 (en option).

 

TEST BENQ W1210ST

Connectique benQ W1210ST

La partie sonore du W1210st comprend deux haut-parleurs d’une puissance de 10W chacun. Elle est labellisée CinemasterAudio+ ; à l’occasion de notre test du W2000, nous avions déjà pu relever toute la qualité de cette solution sonore intégrée.

Alors que ce dernier modèle offrait une correction de trapèze sur 4 axes, celle du W1210ST est limitée à deux axes.

Enfin, terminons par situer le tarif : 999€ pour le W1210ST (contre 1199€ pour le W2000).

Pour le reste, nous tombons dans le domaine des similitudes entre les références. La coque avec ses lignes arrondies est ainsi partagée avec les W2000/W1110/W1090. Le bloc optique est entièrement manuel. Les commandes de zoom et de focus sont dissimulées sous un volet coulissant. Par contre, le W1210ST (à l’instar du W1090) ne dispose pas d’un décalage mécanique du bloc optique (lens-shift).

TEST BENQ W1210ST

Comparaison taille viewsonic pro7827hd benq w1210st

La focale est de type courte mais pas ultra-courte. Concrètement, pour projeter une image de 2m50 de base, il vous faudra un recul minimum de 1m73 et maximum de 2m08. C’est un appareil qui a vocation à être utilisé en position table et à être rapidement mis en œuvre ici ou là dans des environnements avec peu de recul. Le constructeur a bien conscience de ce caractère « nomade » puisqu’il fournit une sacoche de transport avec ce nouveau modèle.

 

TEST BENQ W1210ST

Sacoche transport benQ W1210ST

Un petit mot sur le positionnement du nouveau BenQ à courte focale en comparaison d’un modèle à ultra courte focale (UST) : le W1210ST nécessite un peu plus de recul mais il permet une plus grande latitude dans son placement qu’un modèle UST (et ses problèmes de géométrie d’image guère faciles à solutionner que nous avons éprouvés en test).

Un cache en plastique s’ôtant manuellement protège la lentille. Pour le calage, un pied rétractable placé au centre de l’avant de l’appareil est destiné à surélever le projecteur tandis qu’à l’arrière deux pieds vissant complètent le dispositif.

La télécommande reste à l’identique des W2000/W1110/W1090 et elle a le bon goût d’être éclairée.

Télécommande BenQ

MENUS

 

À la première mise en route du W1210ST l’appareil propose deux OSD (On Screen Display), le premier intitulé « simplifié » prend la forme de vignettes qui permettent simplement d’intervenir sur les réglages de base de l’appareil, le second dit « avancé » reprend l’architecture classique des menus des vidéoprojecteurs BenQ.

 

TEST BENQ W1210ST

Menu image

Un chemin d’installation prédéfini par les ingénieurs de BenQ permet d’ajuster le type de projection, la forme des menus, le trapèze et la langue. Une fois cette première opération effectuée, il n’y a plus qu’à lancer votre premier film. Depuis plusieurs années maintenant les professionnels de la calibration saluent les possibilités de réglages offertes par les projecteurs home-cinéma BenQ.

La certification ISFccc s’accompagne des outils d’ajustement précis des niveaux RVB, un Color Management System (CMS) sur les trois dimensions.

Dans le menu image général, à côté des réglages classiques de luminosité, netteté, teinte et contraste, plusieurs modes préréglés d’usines sont disponibles : Vivid, cinéma, game, game bright, user bright et deux modes ISF (jour et nuit) qui sont verrouillés à l’aide d’un code. Dans ces sélections, les paramètres de réglages avancés sont réduits. Pour bénéficier de plus d’options de réglages, il faut utiliser la mémoire unique de sauvegarde utilisateur « user ».

En matière de température de couleurs, l’utilisateur a accès aux pré-réglages usine suivants : chaud,  normal, froid, lampe native. Le menu avancé donne accès à un CMS sur 3 dimensions pour les couleurs primaires et secondaires, autorisant la correction des valeurs de nuances, de saturation et de gain. Une option permettant de régler finement l’échelle de gris existe également (gain et bias). BenQ ne propose pas d’éditeur de gamma. En revanche, des valeurs étalonnées de 1.6 à 2.8 sont présentes et bien ajustées en usine sur les valeurs annoncées.

C’est dans la partie configuration système que nous découvrons l’accès aux menus ISF. Un code secret est nécessaire pour pouvoir les déverrouiller. Ce sous-menu dédié à la calibration permet de sauvegarder tous les ajustements de couleurs dans deux mémoires spécifiques ISF Day et ISF Night. Une fois que la calibration effectuée par un professionnel certifié ISF a été réalisée, il verrouille l’accès et l’utilisateur final peut uniquement les sélectionner sans possibilité de les modifier par le biais du menu image.

TEST BENQ W1210ST

Menu config systeme avancée

Le W1210ST dispose d’une fonction de calibrage avancé nommée CCA (Comprehensive Color Adjustment). Elle permet de régler les couleurs primaires non pas en valeurs de teinte, saturation et gain mais en valeurs xyY. Pour calibrer les couleurs primaires, le professionnel certifié ISF relève une série de mesures. Il entre ensuite les données dans le projecteur qui se charge automatiquement de calculer le positionnement des couleurs primaires, du point blanc et des couleurs secondaires.

En 3D, le W1210ST n’intègre pas de convertisseur 2D/3D. Il supporte les trames entrelacées, côte à côte et haut et bas. La synchronisation DLP-Link est assurée par un flash de couleur rouge.

VERDICT TECHNIQUE

 

Bruit de fonctionnement :

Bonne surprise, le W1210ST est particulièrement discret en mode lampe économique et notre sonomètre (placé à 50cm) affiche 31dB (27dB annoncés par le constructeur). En repassant la lampe en mode haut nous obtenons 38dB (29dB constructeur). Quelle que soit votre sélection de luminosité, le W1210ST est un vidéoprojecteur relativement discret et cette caractéristique est amplifiée par le fait qu’il sera placé à une certaine distance devant les spectateurs. Il nous reste à préciser que l’utilisation de la fonction « smart économique » entraîne le même niveau sonore que le mode « haut ».

Piqué et netteté :

 

TEST BENQ W1210ST

Netteté BenQ W1210ST

DLP et BenQ font invariablement bon ménage en matière de précision d’image. D’année en année, tests après tests, nous avons pu constater que le constructeur attachait un soin tout particulier à la qualité de ses optiques. Le W1210ST ne déroge pas à la règle : la précision obtenue en dehors de toute trace d’aberrations chromatiques permet la restitution dans les meilleures conditions possibles d’une image de résolution Full HD.

Fluidité :

TEST BENQ W1210ST

Mire de fluidité burosh

En l’absence d’aide à la fluidité, notre pendulaire Burosh présente ces déformations de lignes à l’occasion de son mouvement de balancier, mais nous restons dans des niveaux habituels pour des vidéoprojecteurs dépourvus d’interpolation d’images.

Overscan :

TEST BENQ W1210ST

Overscan benQ W1210ST

Désactivé par défaut, l’overscan ou rognage de l’image ne vient pas amputer les bordures extérieures de notre mire de test. Toutes les parties devant figurer à l’écran sont bien là.

Input lag :

TEST BENQ W1210ST

input lag game benQ W210ST

Un des points cruciaux pour les Gamers : la mesure d’input lag. Cette valeur doit être la plus basse possible pour permettre aux adeptes de jeux multi-joueurs de ne pas être désavantagés pendant une partie en ligne. En effet, un retard de trames trop élevé par rapport à tes adversaires et tu te fais griller par un rayon laser, gober par un troll, tu manques la balle ou t’en prends une… bref t’es mort !

Dans le domaine de la vidéoprojection, les bons élèves dans ce domaine (Epson et Sony) affichent des temps de retard compris entre 20 ms et 30 ms, avec au top un record de 6 ms pour l’Acer Predator , jamais égalé.

Le nouveau BenQ W1210ST, s’il ne respecte pas les annonces du constructeur d’un temps de retard de 1 ms, arrive toutefois à afficher un input lag dans les 2 modes Game de 16.8 ms ! C’est excellent et pour le coup nous ne pouvons que recommander ce modèle aux adeptes de jeux vidéo. Les autres modes images cinéma ou Vivid affichent quant à eux une mesure d’input lag de 33 ms proche de celle du W1090.

TEST BENQ W1210ST

Input lag normal BenQ W1210ST

Bruit vidéo :

 

Le W1210ST est épargné par les phénomènes de grésillement ou bruit vidéo qui peuvent parfois s’inviter sur les fonds clairs et venir perturber le visionnage d’un film. Le lissé d’image ne souffre pas de critiques.

TEST BENQ W1210ST

Mire bruit vidéo jaggies

LUMINOSITÉ / CONTRASTE

 

 

 

Les petits DLP 1080p à moins de 1000€ affichent généralement des valeurs de contraste séquentielles comprises entre 1000 et 2000:1 avec des couleurs justes. Le W1210ST prend place dans le haut du panier avec des valeurs natives mesurées très proches de 2000:1. Ne disposant pas d’un iris dynamique, il n’y aura pas de renforcement possible sur ce point, mais rappelons que pour cette catégorie de vidéoprojecteurs les résultats sont plus qu’honorables.

TEST BENQ W1210ST

Contraste et luminosité BenQ W1210ST

Les mesures de luminosité permettent d’établir que ce projecteur est apte en respectant les recommandations SMPTE à éclairer des bases d’écran allant jusqu’à 4 mètres (lampe haut mode ISF night) et 3m20 (lampe économique).

 

COLORIMÉTRIE

 

 

 

En sortie de boîte, le W1210ST ne permet pas d’obtenir des couleurs aussi bien ajustées que sur un W2000. Nous avons, comme à notre habitude, procédé aux relevés de l’espace couleurs, de la température de couleurs et du gamma pour l’ensemble des sélections usine.

En l’absence de possibilités de calibration, nous vous conseillons d’utiliser le mode ISF nuit qui est le plus proche des valeurs recherchées (Espace couleurs rec709, température de couleurs de 6500K, gamma 2.2).

 

TEST BENQ W1210ST

isf night cie

TEST BENQ W1210ST

isf night rvb gamma

En parlant de gamma, c’est également une constante chez BenQ, lorsque dans les menus nous sélectionnons une des valeurs usine, le chiffre mesuré correspond à la valeur annoncée par le constructeur associée à une belle linéarité de la mesure.

 

VERDICT SUBJECTIF

 

TEST BENQ W1210ST

SPECTRE BENQ W1210ST

Nous nous sommes servis des Blu-ray de Sicario, Mad Max Fury Road, Fury et Spectre pour jauger de l’impression globale laissée par l’image du BenQ W1210ST.

Les photos qui illustrent cette partie sont directement prises à partir de l’image projetée sur un écran Xtrem Screen Daylight zero edge reference et le hot spot présent sur les images est directement lié à l’utilisation de cette toile.

TEST BENQ W1210ST

SICARIO BENQ W1210ST XTREM SCREEN REFERENCE ZERO EDGE

Malgré une colorimétrie qui nécessite d’être affinée en sortie de boîte (dominante bleue visible), le W1210ST permet après quelques petites retouches (baisser de -5 le gain RVB bleu) d’obtenir des couleurs naturelles conformes à la volonté du directeur de la photographie du film que vous avez sélectionné.

TEST BENQ W1210ST

SICARIO BENQ W1210ST

La précision d’image est excellente pour cette catégorie de vidéoprojecteurs ; BenQ démontre encore une fois tout son savoir-faire avec un bloc optique de qualité. Les passages sombres de Fury sont reproduits avec beaucoup de détails et une forte dynamique (le rapport contraste/luminosité est bien équilibré).

TEST BENQ W1210ST

Fury BenQ W1210ST

Sur les scènes de désert de Mad Max, les couleurs hyper saturées du dernier opus des aventures de Max le road warrior sont sublimées et à aucun moment on ne peste face à une image qui apparaîtrait délavée.

 

TEST BENQ W1210ST

Mad max camion BENQ W1210ST

Enfin, c’est sur les passages de Sicario (un excellent pressage Blu-ray) que le W1210ST nous a démontré tout son potentiel grâce à une image dont les contours sont finement ciselés, sans excès.

N’oublions pas d’évoquer la fluidité avec un judder qui est bien maîtrisé par ce projecteur courte focale ; l’absence d’un mode d’interpolation d’images n’est pas préjudiciable au plaisir cinématographique avec nouveau BenQ.

 

 

CONCLUSION

 

Annoncé comme un vidéoprojecteur conçu pour les jeux vidéo, le BenQ W1210ST tient ses promesses de faible temps de latence avec une des plus basses mesures d’input lag relevées sur un diffuseur frontal. Il serait toutefois dommage de le cantonner à cette utilisation car ses qualités le rendent également tout à fait apte à diffuser vos films préférés dans des petits espaces et sur une très grande base d’image. A 999€, il est certes plus cher que son petit frère le W1090 mais va plus loin en terme de performances. Amis et lecteurs qui veulent trouver un modèle rassemblant toutes les qualités nécessaires pour conjuguer la pratique du jeux vidéo à la passion de la projection à domicile, le BenQ W1210ST remplit avec brio votre cahier des charges.

 

Nous avons apprécié :

– Le design de l’appareil

– La luminosité

– Le contraste (sur un DLP de cette catégorie)

– La discrétion de fonctionnement

– L’input lag exceptionnellement bas

– Le prix.

Nous regrettons :

– L’absence de lens-shift

– Une colorimétrie moins précise que celle des modèles précédents.

CARACTÉRISTIQUES BENQ W1210ST

 

   
Système de projection‎ DLP ‎
Résolution native‎ 1080p (1920 x 1080)‎
Luminosité*‎ 2200 AL ‎
Rapport de contraste‎ 15000:1 ‎
Couleurs d’affichage‎ 1.07 Milliards de couleurs‎
Objectif‎ F = 2.6 – 2.78, f = 10.2 – 12.24 mm‎
Aspect Ratio‎ 16:9 natif (5 formats d’affichage au choix)‎
Rapport de projection‎ 0.69 – 0.83 (100″ @ 1.5m)‎
Taille de l’image (diagonale)‎ 60 » ~ 120 »‎
Rapport de zoom‎ 1.2:1‎
Type de lampe‎ 240W‎
Lampe (normale/mode économique/mode SmartEco)*‎ Normal 3500 Heures, Economic 5000 Heures, SmartEco 6000 Heures‎

 

BENQ W1210ST

BENQ W1210ST

TEST BENQ W1210ST
Conçu pour les Gamers, le W1210ST est effectivement un champion dans le domaine de la diffusion de jeux vidéos en offrant un temps de retard à l'affichage extrêmement bas. Ses points forts ne sont pas limités à cette utilisation, en effet il hérite de toutes les qualités d'images bénéfiques à une séance de cinéma à domicile et qui ont été éprouvées tout au long de la succession de nouveaux modèles chez BenQ.
Qualité d'image globale88%
Contraste et luminosité83%
Piqué, netetté et fluidité80%
Colorimétrie80%
Menus, options et équipement65%
Placement et installation75%
79%Note Finale

Articles similaires

12 Réponses

  1. Hervé

    Bonjour,

    Une remarque : le temps de réponse de 1ms annoncé par le constructeur est ce qui serait l’équivalent du temps de réactivité d’une dalle LCD/Plasma/OLED, et pas l’input-lag.

    Et c’est précisément une des 2 qualités (avec un faible input-lag non quantifié par le constructeur) que Benq vantait aux gamers, en ce sens que ce temps de réponse de 1ms est censé éliminer les effets de flou lors des déplacements rapides.

    C’était une des comparaison que j’aurais souhaité que vous effectuiez par rapport au Benq W2000.

    Ne faudrait-il d’ailleurs pas à cet effet entreprendre en plus un test de « motion resolution », vu que le test de fluidité que vous menez ne nous informe que sur le « judder » ?

    Merci, et j’espère que vous me répondrez.

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Bonjour, le constructeur ne parle pas d’input lag mais génère la confusion avec ces photos comparatives (voir le site de BenQ). Maintenant nous n’allons pas bouder notre plaisir, 16,8 msec pour un vidéoprojecteur c’est tout simplement excellent et pour le coup de W1210ST est parfait pour les Gamers.
      N’hésitez pas à nous conseiller sur ce test de motion résolution que vous aimeriez trouver, si nous pouvons y avoir accès, il servira pour l’avenir.

      Répondre
  2. Hervé

    Merci pour votre réponse Grégory.

    Quant à vous conseiller, croyez-moi vous êtes certainement plus calé que moi !

    PS : c’est précisément sur son site que Benq fait bien le distinguo entre le « temps de réponse DMD (?) de 1 micro seconde » (ce que je suspecte être l’équivalant pour un projecteur du taux de réactivité d’une dalle) et un « faible taux d’entrée » (soit l’input-lag).

    Répondre
  3. iende

    Bonjour,

    J’hésite entre le W1090 qui est beaucoup moins cher et ce W1210ST pour une utilisation gaming / films. Le très faible input lag me semble valoir la peine mais vous avez attribué un score de 95% au W1090 contre 75% pour celui-ci. En dehors du prix me conseillez-vous tout de même le W1210ST? La qualité d’image n’est tout de même pas inférieure pour les films au W1090?

    Merci

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Bonjour, nos critères de notation et d’évaluation ont été modifiées entre les tests du W1090 et du W1210ST (4 critères pour le W1090 et 6 pour le W1210ST), globalement l’image 2D est très proche pour les films sur les 2 modèles.

      Répondre
      • iende

        Donc pour vous sans regarder le prix W1210ST>W1090?

  4. DieG

    Bonjour Grégory.

    Vous dites que le meilleur réglage est : ISF nuit, verrouillé par un code, ou trouve t-on ce code ? afin que je puisse profiter pleinement de mon Benq – w1210st.

    Cdlt. DieG.

    Répondre
  5. DieG

    Pas de réponse ?

    J’ai fais de brève recherche sur le net sans succès.
    Dois-je me tourner vers le constructeur pour avoir ce fameux code ?

    Répondre
  6. Camille

    Bonjour,
    Quelle est la distance minimale de projection ?
    Je souhaiterais projeter à environ 1m50 pour une base de 2m, est-ce possible avec le W1210 ?

    Répondre
  7. Joe

    Hello Grégory,

    I appreciate your great tests and reviews.
    I am planning to pick up one projector from Optoma GT1080, Benq W1210ST and w2000+
    My room is small about 4mx3.5mx2.6mH so short throw projector should be more ease of use.
    Can you please advice which one the image quality(contrast/brightness/sharpness) is the best.
    from the review the w2000+ seems to be the best one.

    Thanks,
    Joe

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Hi Joe, first let me thank you for your compliments.
      On the 3 models you have choose, the BenQ W2000+ is my favorite but if you need a short throw projector, the best choice is the W1210ST.

      Répondre
  8. Sébastien LEBRETON

    Bonjour,
    Je cherche actuellement un vidéoprojecteur focal courte (distance projecteur-écran : 2,20m, projecteur fixé au plafond; pour une largeur d’image souhaitée entre 2,50 et 3m) pour un usage purement Home-cinéma.
    Je comptais m’orienter vers le Benq W1080ST+ (correspondant à mon cahier des charges et à mon budget mais sorti il y a déjà quelques années et difficilement disponible à la vente)
    Suite à votre article, je me pose la question si le W1210ST n’est pas plus performant et s’il conviendrait à mon besoin (malgré sa spécification orientée jeux et position table plutôt que plafond)
    A ma connaissance, il n’y a pas d’équivalent (focal courte ST) chez d’autre constructeur?
    Merci
    Sébastien

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :