TEST JVC DLA-X7000

Avec le JVC DLA-X7000, nous achevons la série de tests de la nouvelle génération de vidéoprojecteurs 2015/2016 du constructeur japonais. Nous sommes d’ailleurs le seul site à vous proposer les tests de l’intégralité des appareils de cette nouvelle génération.

Ce modèle se différencie du JVC DLA-X5000 que nous avons récemment testé par une luminosité et un contraste supérieurs ainsi que par ses certifications ISF et THX 3D Display.

(Nota bene de la rédaction : ce banc d’essai sera enrichi de tests 4K et HDR à la réception de notre platine Ultra HD Blu-ray).

JVC DLA-X7000

JVC DLA-X7000

Avec le X7000 nous nous retrouvons à nouveau face à un vidéoprojecteur DLA (panneaux LCoS réflectifs) de résolution 1920×1080 avec simulation 4K par wobulation E-shift.

Principe de la simulation 4K E-shift JVC (source hdguru.com)

Tous les nouveaux vidéoprojecteurs JVC acceptent en entrée les signaux 4K et sont compatibles HDMI 2.0a et HDCP 2.2. Ils supportent également le HDR (High Dynamic Range) mais tout ceci avec une résolution native full hd 1080p et non 4K/UHD. Pour simuler une image 4K, JVC utilise l’Eshift dans sa 4ᵉ génération. Une image de résolution 4K contient environ 8 millions de pixels, alors qu’une image 1080p contient environ 2 millions de pixels. À partir d’une image de 8 millions de pixels, le traitement vidéo E-shift de JVC va la séparer en deux images de 4 millions de pixels uniques qui sont ensuite affichées sous forme de deux trames séquentielles de 2 millions de pixels décalées en diagonale à l’échelle d’1/2 pixel. L’image qui est projetée ne contient pas deux fois plus d’informations que celle d’une image 1080p, mais seulement la moitié de l’information d’une vraie image 4K.

Un projecteur 4K natif comme le SONY VPL-VW520ES est donc susceptible de représenter plus de détails à l’image que ces nouveaux JVC.

La principale amélioration apportée cette année par JVC sur la gamme X5000/X7000/X9000 provient de la nouvelle lampe, apte à soutenir une gamme de couleurs plus large et à fournir une puissance lumineuse plus élevée que celle de ses prédécesseurs.

La nouvelle gamme a été lancée, comme à son habitude en fin d’année 2015, mais le DLA-X7000 a connu une petite rupture d’approvisionnement et commence tout juste à être disponible en quantité chez les revendeurs.

La coque reste inchangée par rapport aux générations précédentes et son optique est entièrement motorisée (zoom et lens-shift), offrant  une option de mémoire de zoom qui permet de passer d’une simple pression sur la télécommande d’un format 1.78 à un 2.35. Le verre de l’optique est protégé par un cache électrique qui s’escamote à la mise en marche de l’appareil.

JVC DLA-X7000

JVC DLA-X7000

L’aération se fait par l’avant (grilles d’extraction et d’aération). En-dessous du JVC DLA-X7000 nous trouvons quatre pieds réglables filetés, 2 à l’avant et 2 à l’arrière. Les pieds sont enlevés et les trous filetés utilisés quand il faut fixer l’appareil au plafond. On trouve également une entrée d’air sur le fond. Rien sur les côtés ou la partie supérieure (autre que le logo sur le dessus). Le reste des commandes et le panneau de connectique sont installés à l’arrière du vidéoprojecteur. Sur les bords extérieurs de l’arrière nous découvrons deux orifices d’admission d’air.

JVC DLA-X7000 CONNECTIQUE

JVC DLA-X7000 CONNECTIQUE

Ce projecteur est compatible 3D en connectant un émetteur et via des lunettes 3D RF (en option).

Pour projeter une image de 2 mètres de base il vous faudra un recul compris entre 2m80 minimum et 5m60 maximum. Pour compléter ce tour d’horizon, signalons la présence dans le chemin de lumière d’un iris dynamique paramétrable sur deux niveaux de fonctionnement qui viendra faire varier la puissance du flux lumineux en fonction du contenu de l’image projetée.

Le panneau de connectique comprend deux prises HDMI 2.0a, HDCP 2.2, une RS232C Sub-D, un trigger 12 V, une prise RJ-45 et une DIN de synchro 3D RF avec un émetteur 3D et des lunettes 3D optionnelles.

La télécommande reste inchangée par rapport aux générations précédentes, avec son rétro-éclairage jaune.

Télécommande JVC

Télécommande JVC

Support du Gamut DCI-P3

Les caractéristiques des images 4K/UHD ne sont pas limitées à une augmentation de la résolution de l’image. L’ultra haute définition offre également la possibilité d’obtenir une gamme de couleurs beaucoup plus large que celle de la norme HDTV.

Pour le 4K/UHD, l’industrie du cinéma a défini une gamme de couleurs élargie dans le cadre de ses recommandations 2020. L’Ultra HD Blu-ray disc sytem a adopté le Rec.2020 comme standard. Toutefois cela ne signifie pas que tous les films qui sortiront sur Ultra HD Blu-ray seront effectivement créés avec un encodage Rec. 2020. La gamme de couleurs peut être supérieure à celle du Rec.709 (HDTV) et aller jusqu’à un maximum défini par la référence Rec. 2020. Il semble maintenant que les studios de cinéma projettent de sortir leurs titres Ultra HD Blu-ray (au moins pour les deux prochaines années) en utilisant l’espace couleurs déjà utilisé par l’industrie du cinéma numérique communément appelée DCI-P3.

gamut DCI-P3 (source noteloop.com)

Le JVC DLA-X7000 est annoncé par le constructeur comme capable d’afficher toute la gamme de couleurs DCI-P3. Pour arriver à ce résultat, les ingénieurs de la marque ont istallé un filtre de correction de couleurs qui vient se mettre en place dans le chemin de lumière pour permettre d’obtenir une gamme de couleurs plus large.

Dynamic Range High (H.D.R.)

GAMME JVC COMPATIBLE HDR (source coudert.tv)

Le support du HDR est la seconde nouveauté notable sur cette nouvelle génération. La majorité des premiers films UHD Blu-ray sont HDR mais on peut légitimement s’interroger sur la question de la capacité des vidéoprojecteurs à répondre au cahier des charges fixé par les studios de cinéma, dans le cadre de l’Alliance UHD. En effet l’Association Blu-ray Disc prévoient pour le HDR dans ses recommandations une luminosité de 300 fL !!!. Aucun projecteur de cinéma maison actuel n’est en mesure d’afficher une telle puissance lumineuse. Le JVC DLA-X7000 (tout comme l’ offre le JVC DLA-X9000) propose en sortie de boîte un gamma optimisé pour le HDR vidéo (D).

Nous serons en mesure de tester rapidement les capacités HDR du X7000 grâce à l’arrivée des premières platines UHD Blu-ray sur le territoire national au courant du mois d’avril 2016. A noter que si les normes de base pour la 4K/UHD prévoient un encodage 10 bits par couleur, les nouveaux JVC sont les seuls vidéoprojecteurs grand public actuellement prévus pour accepter un signal 12bits à l’image des futurs contenus Dolby Vision HDR (attention la compatibilité Dolby Vision n’est pas annoncée par JVC mais les X7000 et X9000 sont aptes à retranscrire une signal vidéo HDMI 12bits).

MENUS

L’architecture des menus reste globalement identique à celle du JVC DLA-X700. Tout d’abord au moment de l’installation , il est possible de sélectionner des paramètres qui sont optimisés pour l’environnement dans lequel le projecteur va être mis en œuvre (taille d’écran, type de salle, type d’écran). À ces différents paramètres s’ajoute une mémoire de zoom qui après sauvegarde des réglages permettra de passer d’une image 2:35:1 au format cinémascope à un format 16:9.

Menu Qualité image JVC DLA-X7000

Menu Qualité image JVC DLA-X7000

Passons ensuite au menu image : le DLA-X7000 offre des préselections étalonnées en usine. Nous trouvons ainsi les modes : film, cinéma, animation, naturel, thx et 6  mémoires utilisateurs. Tous ces réglages sont doublés pour la 3D. L’offre est pléthorique !

Sélections couleurs JVC DLA-X7000

Sélections couleurs JVC DLA-X7000

Le X7000 dispose de tous les outils nécessaires pour calibrer finement sa colorimétrie (CMS, ajustement dédié des niveaux RVB, éditeur de gamma).

RVB GAIN ET BIAS JVC DLA-X7000

RVB GAIN ET BIAS JVC DLA-X7000

Le JVC DLA-x7000 une multitude de choix de profils couleurs qui peuvent être activés en fonction des modes images que vous sélectionnerez, comme le mode x.v color qui lui est totalement bloqué et ne permet aucun ajustement.

Profil couleur JVC DLA-X7000

Profil couleur JVC DLA-X7000

Au-delà des couleurs, il convient de s’intéresser à une des caractéristiques mise en avant par le constructeur, à savoir l’imitation du rendu de l’image d’un projecteur 4K à partir de panneaux 1080p. Il s’agit là du fameux dispositif E-shift qui est maintenant dans sa 4ᵉ version. Cette mise à jour s’accompagne du support des signaux 4K natifs. Dans les menus, cette option prend l’appellation MPC pour Multiple Pixel Control.

Menu MPC JVC DLA-X7000

Menu MPC JVC DLA-X7000

L’utilisateur peut choisir de l’activer ou de la désactiver (elle est active par défaut). Plusieurs paramètres de réglages sont ensuite disponibles, le choix de la résolution, de la netteté, du contraste.

Le X7000 conserve l’aide à la fluidité grâce au mode d’interpolation d’images CMD (clear motion drive). Il a également été modifié avec un effort particulier pour réduire les artefacts de mouvement. Plusieurs options sont disponibles : arrêt, bas, haut. Juste en-dessous se trouve l’option « amélioration mvt » que nous vous recommandons de laisser désactivée.

L’aide à la fluidité est également disponible pour les signaux 3D.

Réduction du flou JVC DLA-X7000

Réduction du flou JVC DLA-X7000

Pour accroître le contraste, un dispositif d’iris dynamique combiné à un iris fixe permet de maîtriser le plus finement possible la puissance lumineuse du projecteur. Il vient travailler en temps réel en fonction du contenu de l’image. Deux niveaux de réglages sont disponibles : auto 1 et auto 2.

Les menus 3D permettent de sélectionner le type de format (côte à côte, haut et bas, mélange de trames).  Les réglages de parallaxe et ded diaphonie permettront d’ajuster finement le rendu final.

Menu 3D JVC DLA-X7000

Menu 3D JVC DLA-X7000

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Positionné à une distance de 0.50 mètre (position table), à côté du projecteur sur sa table basse et munis de notre sonomètre nous avons mesuré 31db en mode lampe basse (limite de notre appareil de mesure) et 44db en mode lampe haute. (mesures similaires à celles du X9000)

HDMI Handshake  :

Comme avec le JVC DLA-X9000, nous avons connu quelques problèmes de gel d’image ou plutôt d’écran noir sans pouvoir reprendre le contrôle de notre appareil. Seule solution  débrancher l’alimentation…. et la lampe n’aime pas trop ce genre de traitement !

Netteté/Piqué :

MIRE DE NETTETE JVC DLA-X7000

MIRE DE NETTETE JVC DLA-X7000

Nos mires de netteté sont superbement reproduites avec une légère irisation du vert. La précision d’image est exceptionnelle, conjuguée à une très grande profondeur de champ et à une forte luminosité ; tout comme pour le JVC DLA-X9000, nous sommes subjugués par la précision d’image de ce X7000.

MIRE DE NETTETE JVC DLA-X7000

MIRE DE NETTETE JVC DLA-X7000

MPC (E-shift simulation) :

Sur les deux images qui suivent issues du Blu-ray d’oblivion, nous avons respectivement activé et désactivé le MPC (multi pixels création) ou simulation 4K pour déterminer son effet à l’image. Amoureux de la précision d’image et de la netteté vous devriez préférer le mode MPC désactivé. L’E-shift dans sa version 4 a tendance à lisser l’image.

 

MPC ACTIVE JVC DLA-X7000

MPC ACTIVE JVC DLA-X7000

MPC DESACTIVE JVC DLA-X7000

MPC DESACTIVE JVC DLA-X7000

MPC ACTIF JVC DLA-X7000

MPC ACTIF JVC DLA-X7000

MPC INACTIF JVC DLA-X7000

MPC INACTIF JVC DLA-X7000

 

Fluidité (CMD Clear Motion Drive) :

Nous sommes maintenant dans la version 3 du CMD (pour Clear Motion Drive). Le judder disparaît dès son activation  (deux niveaux sont disponibles : bas et haut). En complément du CMD, une seconde option intitulée « amélioration du mouvement » est présente. Nous vous conseillons de la laisser désactivée ; elle doit correspondre à un dispositif d’insertion de trames qui présente le désagréable inconvénient d’entraîner des « papillonnements » dans l’image.

 

MIRE DE FLUIDITE JVC DLA-X7000

MIRE DE FLUIDITE JVC DLA-X7000

 

Input lag (Jeux vidéo) :

Avec un retard de 135 msec. , le DLA-X7000 fait mieux que les 193 msec. du DLA-X9000 mais nous sommes encore bien loin des meilleurs dans le domaine et si le X7000 est parfaitement adapté pour projeter un film dans les meilleures conditions possibles, nous ne saurions le recommander pour les jeux vidéos.

OVERSCAN :

Aucun souci sur ce point, notre mire de cropping Burosh affiche bien tous ses symboles, signe que l’overscan est désactivé.

Mire d'overscan Burosh JVC DLA-X7000

Mire d’overscan Burosh JVC DLA-X7000

CONTRASTE ET LUMINOSITÉ

Nos mesures ont été prises dans une salle non dédiée, un salon classique aux murs clairs, la sonde orientée vers le bloc optique du vidéoprojecteur pour que l’écran n’influe pas sur nos relevés.

Dans ces conditions, le DLA-X7000 fait bien mieux que le X5000 en terme de contraste et moins bien que le DLA-X9000, la hiérarchie tarifaire est donc bien respectée.

Le constructeur annonce une luminosité de 1800 lumens pour un contraste natif de 120 000:1 et dynamique de 1 200 000:1

Le meilleur niveau de contraste natif que nous obtenons est de 26726:1 dans le mode THX et 25618:1 après calibration et tout ceci avec de fortes valeurs de luminosité : 1528 lumens en mode lampe haut (mode film) et 1502 lumens après calibration. En mode lampe bas, c’est encore plus impressionnant avec des valeurs supérieures à 1000 lumens pour toutes les sélections usine.

Avec de telles mesures, les 3m50 de base ne font pas peur au X7000 en mode lampe bas.

Pour autant le nouveau JVC n’est pas inadapté pour des bases plus modeste, la conjonction iris dynamique et iris fixe permettra d’ajuster finement la luminosité à la taille de votre écran.

LUMINOSITE CONTRASTE JVC X7000

LUMINOSITÉ CONTRASTE JVC X7000

 

A titre de comparaison nous vous plaçons les mesures récapitulatives pour le JVC DLA-X9000 et le DLA-X5000 (issues de leurs tests respectifs).

Mesures contraste et luminosité JVC DLA-X5000

 

COLORIMÉTRIE / GAMMA

Nous avons mesuré les modes Film, cinéma, naturel, animation et THX et voici nos relevés (CIE, LUMINANCE et GAMMA) pour chacun d’eux. Sur la colonne située à droite de ce paragraphe vous pouvez découvrir l’influence de chacun de ces modes sur la même scène issue du Blu-ray de Mad Max Fury Road.

MODE FILM :

RVB FILM

RVB FILM

CIE FILM

CIE FILM

 

MODE CINEMA

 

CIE CINEMA

CIE CINEMA

RVB CINEMA

RVB CINEMA

 

MODE ANIMATION

rvb animation

rvb animation

CIE ANIMATION

CIE ANIMATION

 

MODE NATUREL

MODE NATUREL RVB

MODE NATUREL RVB

MODE NATUREL CIE

MODE NATUREL CIE

 

MODE THX

mode thx rvb

mode thx rvb

MODE THX CIE

MODE THX CIE

Les modes couleurs en sortie de boîte présentent quelques dissonances par rapport à la référence HDTV recherchée. C’est plus particulièrement le gamma qui se montre chaotique et pas très en phase avec les valeurs annoncées.

Faute de possibilités d’ajustement de la colorimétrie à l’aide d’outils dédiés nous vous recommandons pour les films Blu-ray 1080P d’utiliser les sélections usine « THX » ou « CINEMA », cette seconde option ayant notre préférence.

En vue d’un futur test d’une platine UHD Blu-ray en liaison avec le JVC DLA-X7000, nous avons également effectué une mesure de l’espace couleurs de ce projecteur par rapport à la référence DCI. Le X7000 affiche un gamut qui ne colle pas à 100% avec les valeurs recherchées, spécifiquement pour le vert. Pour les autres couleurs, les points de nos mesures correspondent à la référence.

REFERENCE DCI JVC X7000

REFERENCE DCI JVC X7000

Soulignons également,  pour ce nouveau vidéoprojecteur, la possibilité de procéder à une auto-calibration à l’aide du logiciel « Projector calibration Software » et d’une sonde tri-stimulus Spyder4 Elite/Pro reliée à prise LAN du JVC DLA-X7000.

COLORIMÉTRIE / GAMMA POST-CALIBRATION

Après calibration, nous arrivons à une température de couleurs de 6527K et un écart deltaE réduit à  1.8. Le gamma n’est pas totalement linéaire avec une bosse dans les bas niveaux d’IRE mais sa moyenne est à 2.22.

Nous avons réussi à faire mieux correspondre nos mesures à la référence rec.709 avec les sélections suivantes :

 

MODE UTILISATEUR 1
PROFIL COULEUR STANDARD
GAMMA PERSO : 2.4
MPC : ARRÊT
CMD ACTIF BAS
AMÉLIORATION MOUVEMENT : ARRÊT
RÉGLAGES RVB
GAIN R 0
GAIN V -8
GAIN B – 7
BIAS R 0
BIAS V – 5
BIAS B + 4

 

VALEURS CMS JVC DLA X7000

VALEURS CMS JVC DLA X7000

 

 

.

IMPRESSIONS SUBJECTIVES

Cette partie dédiée à l’étude de nos impressions aura été établie après de nombreuses heures passées à visionner des films sur le X7000 et non quelques extraits et passages de tests. C’est là tout l’effet produit par ce nouveau vidéoprojecteur : son image vous scotche à l’écran et vous
n’aurez de cesse de découvrir les passages les plus difficiles à retranscrire en vous disant que décidément seul JVC est capable de reproduire les scènes nocturnes de cette manière.

Mais ça nous le savions déjà ; ce que nous reprochions aux anciennes générations c’était une relative faiblesse de la puissance lumineuse : ce que l’on gagnait dans les scènes nocturnes, on le perdait dans les scènes de jour. Cette faiblesse appartient au passé car JVC a réussi à nous livrer un appareil à l’aise dans tous les domaines d’évaluation de l’image. Le JVC DLA-X7000 est tour à tour un ténor du contraste, de la luminosité, de la netteté et de la fluidité, tout ceci avec des couleurs bien équilibrées après quelques ajustements.

Et le spectacle ne sera nullement gâché par son bruit de fonctionnement : ce projecteur est quasiment inaudible en mode lampe basse.

Nous avons positionné, en appui visuel de notre texte sur nos impressions subjectives, des photos d’écran de l’image projetée par le JVC DLA-X7000 sur notre écran Lusoscreen Home cinéma. Elles ne sont en aucune manière retouchées.

Sur ces extraits issus des films  Seul sur Mars, Fury, James Bond Spectre, Oblivion vous pouvez découvrir toutes les qualités de l’image du X7000. Luminosité, contraste, piqué, couleurs tout est là et avec ce degré de qualité en 1080P, on peut légitimement s’interroger sur l’apport de la 4K. A notre connaissance le seul projecteur capable de surpasser ce X7000, c’est uniquement le JVC DLA-X9000 car les derniers SONY 4K n’arrivent pas à égaler cette combinaison contraste/luminosité qui  produit cette impression d’image tridimensionnelle à forte dynamique.

CONCLUSION

Il est des tests qui vous transportent et dont la simple écriture vous rappelle quel bonheur vous avez éprouvé à la découverte de l’image diffusée par le vidéoprojecteur. C’est rare mais heureusement cela existe et c’est ce qui donne du sens à notre passion. Le JVC DLA-X7000 entre donc dans notre catégorie restreinte des vidéoprojecteurs d’exception et devient le meilleur rapport qualité/prix de l’année de commercialisation 2015/2016 face à des vidéoprojecteurs comme les Sony VPL-VW520ES ou EPSON EH-LS10000, ses concurrents directs. Il n’existe à nos yeux qu’un seul appareil grand public susceptible de le surpasser, mais dans une gamme de prix supérieure, il s’agit d’un projecteur du même constructeur, le JVC DLA-X9000. Ce test du DLA-X7000 vient donc clôturer notre analyse des 3 nouveaux appareils du champion du contraste natif en nous confirmant le retour de JVC au premier plan de la scène des meilleurs diffuseurs frontaux de cinéma à la maison. Pour toutes ces raisons, nous décernons au DLA-X7000 un Gold Award PJHC.FR amplement mérité.

Gold award PJHC.FR

Gold award PJHC.FR

Nous avons apprécié :

  • La qualité de la fabrication
  • La luminosité
  • Le contraste
  • La netteté
  • La fluidité
  • La discrétion de fonctionnement
  • Les menus particulièrement complets
  • Les outils de calibration
  • Une image à tomber
  • Le bloc optique motorisé

Nous regrettons :

  • Toujours des problèmes de HDMI handshake
  • Input lag important

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES (données constructeur)

Prix public recommandé : 6499€

Vidéoprojecteur 2D/3D,
Matrice D-ILA 3 x 0,7″ (1920×1080 pixels),
Technologie e-shift 4,
Niveau de bruit : 21 dB en mode éco

Fonctions d’image
Certification THX 3D Display

Calibration ISF des couleurs
xvColor, DCI
Intelligent Lens Aperture
Clear Motion Drive (v3)
Gestion des couleurs : 6 axes
Picture tone
Clear Black
Ajustement des pixels : 1/16 pixels, 2 mémoires
Paramétrage  en fonction de l’écran : 255 modes
Mode Anamorphique
Correction distorsion trapézoidale
Auto Calibration : software 6
Masque écran : off / custom 1 / 2 / 3
Paramétrage manuel gammas

Objectif
Zoom motorisé 2x avec mise au point motorisée
Longueur focale : 21,4 mm à 42,8 mm
Ouverture : F3,2 à F4
Décalage de l’axe optique motorisé : +/- 80 % verticalement et +/- 34 % horizontalement, motorisé

Lampe
NSH 265 W (PK-L2615) prix 499€
Luminosité : 1800 lumens
Durée de vie : 4000 h en mode éco
Rapport de contraste : 120 000:1 (natif) et 1 200 000:1 (dynamique)

Compatibilité
Signaux vidéo supportés en entrée : 480p, 576p, 720p 50/60, 1080i 50/60, 1080 24/50/60, 3840 x 2160p 24/25/30/50/60 et 4096 x 2160p 24 (cropé à 3840 x 2160p)
Signaux ordinateur : de VGA à WUXGA
Formats 3D supportés : Frame packing 720p, 1080p, 1080i, side by side jusqu’à 1080p et Top Bottom jusqu’à 1080p.

Connectique
2x entrées HDMI 3D
1x RS232C Sub-D
1x trigger 12 V
1x RJ-45 (service)
1x mini-DIN de synchro 3D RF

Généralités
Consommation : 380 W (7 W en veille et 0,4 W en veille éco)
Dimensions (lxhxp) : 455 x 179 x 472 mm
Poids : 15 kg

JVC DLA-X7000

JVC DLA-X7000

LES FORUMS DE PJHC.FR

Comme nous, le JVC DLA-X7000 vous intéresse, vous souhaitez en discuter avec la communauté grandissante des forums de PJHCFR et bien rejoignez nous en vous inscrivant et en participant au sujet dédié à ce nouveau vidéoprojecteur ici : SUJET DÉDIÉ JVC DLA-X7000.

TEST JVC DLA-X7000
Le JVC DLA-X7000 n'a qu'un seul concurrent sérieux actuellement disponible sur le marché.... le JVC DLA-X9000 mais à 8999€ (X9000) contre 6499€, le meilleur rapport qualité est indéniablement le JVC DLA-X7000. Nous lui décernons donc un Gold Award bien légitime. Puriste de la grande image, le X7000 répondra à toutes vos attentes !
QUALITE IMAGE 2D100%
QUALITE DE FABRICATION96%
FACILITE DE PLACEMENT100%
99%Note Finale

28 Réponses

  1. Laurent

    Bonjour et merci pour ce test à nouveau très détaillé. J’ai bien lu votre test, j’ai bien noté que le X7000 est plus lumineux et possède un contraste plus élevé. Néanmoins, je ne trouve pas réponse à ma question :

    Vous qui avez testé les deux (X5000 et X7000), sans rentrer dans les détails techniques, est-ce que la différence d’image en tant que spectateur vous pousserait à opter pour le X7000 vu l’écart de prix ?

    Je vous remercie pour votre réponse. Laurent

    Répondre
  2. JCC31000

    Bonjour Grégory

    Je suis actuellement à la recherche d’un remplacent pour mon HW50.
    Ce nouveau JVC me plaît bien mais je cherche à changer principalement pour la 4K et améliorer le contraste natif (je n’utilise pas le dynamique).
    Du coup, j’hésite entre le X7000, le LS10000 et le VW320.
    Les deux premiers ont l’avantage du contraste mais ne sont pas réellement 4K.
    Le SONY est un vrai 4K mais j’ai peur d’être déçu par son contraste.
    Si tu devais faire un choix en considérant mes critères, lequel choisirais-tu ???

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Bonsoir Jean-charles, je l’ai écrit dans le test du X7000, il surclasse les Epson ls10000 (que j’adore) et le Sony v320 et vw520 (la résolution ne fait pas tout).

      Répondre
      • chiroulet

        Ok, merci Grégory.
        Penses tu que la 4K apporte un gain significatif en projection sur une base de 270 cm avec 3,6 m de recul, ou l’œil n’est pas capable de faire la différence?

      • Grégory
        Grégory

        La réponse sera publiée dans le test à réception de la platine UHD Blu-ray (bientôt !).

  3. Luc

    Bravo pour le test d’une rigueur impressionante ! Le X7000 et X9000 ont une ampoule Xenon mais pas le X5000. Quel est l’impact réel par exemple sur les couleurs et surtout sur la longévité de la puissance lumineuse? Merci

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Bonjour Luc, les 3 appareils ont une lampe classique et pas une Xénon. Les X7000 et X9000 ont un réglage de colorimetrie en usine censés restituer l’effet d’une lampe Xénon.

      Répondre
  4. Olivier WARIN

    Bonjour,
    Pour monter en gamme et en remplacement d’un Mitshubishi HC5500 qui m’a donne beaucoup de plaisir entre 2009 et 2013, j’envisage de le remplacer par un JVC x7000 ou Epson LH10500.
    La source actuelle est un oppo 103d mais ce dernier devrait etre remplace par un 203 ou 205.
    Je cherche un projo qui puisse m’accompagner quelques années (au moins 5ans) et ne me pose pas de difficultés pour l’UHD.
    A la difference du HC5500 qui complétait un plasma dans mon salon, le futur projo sera installe dans une salle dédiée en sous-sol d’environ 20m2 et un écran de 2,4m de base. Merci pour vos conseilles.

    Répondre
  5. Patrick

    Bonjour Grégory, je possède actuellement un HW 55, j’aime beaucoup la propreté de l’image mais je trouve parfois que cela manque de piqué et de dynamique, la baisse de prix de ce jvc X7000 me donne envie de changer, et en même temps j’ai lu votre test sur le rendu HDR, et sur un forum que l’image était moins propre (bruit vidéo etc…) avec certains films que mon sony, tout cela me fait hésiter car je voudrai investir sur du plus ou moins long terme. Je précise que je possède une toile technique dont l’effet paillette est limite en ce qui me concerne, j’ai peur que cet effet soit accentué avec la puissance lumineuse du jvc. Qu’en pensez vous ?

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Patrick, je ne connais pas votre toile mais le JVC DLA-X7000 est un ténor de la vidéoprojection et bien meilleur sur le SONY HW55. Avec son iris, tout comme pur le Sony, il est possible de juguler la puissance lumineuse du JVC.

      Répondre
  6. Gabriel

    Hello,
    Question a priori simple : pour le même prix, mieux vax acheter le jvc x5500 ou le jvc x7000 ?
    Merci et A+

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Bonjour Gabriel, la réponse est effectivement très simple : à prix égal le X7000 s’impose. Il faudra juste se redresser les manches à l’aide de nos conseils sur le blog, pour ajuster le HDR sur le X7000.

      Répondre
      • Gabriel

        Merci pour ta réponse rapide Grégory !
        J’avais un certain temps mis aussi dans la balance les Acer V9800 et Optima HD91+ car même si mes possibilités UHD/HDR peuvent être un plus, c’est surtout en HD que ce projo m’intéresse (achat d’une durée de 3 ans, le temps que les techno soient mûres).
        Au vu des différents commentaires qui comparent les JVC et l’Acer et l’Optoma, j’ai cru comprendre que JVC les degommes tous, donc… 😉.
        Btw, felicitations pour tes tests et ton site, toi et ton équipe faire un super boulot, bravo !
        A+

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :