TEST LG PF1000U

Après vous l’avoir fait découvrir en exclusivité sur PJHC.FR à l’occasion de notre couverture du dernier salon IFA de BERLIN, voici maintenant que nous sommes les premiers à pouvoir vous proposer, grâce à la gentillesse du magasin parisien Cobra, un test du LG-PF1000U. Il s’agit du premier vidéoprojecteur à LED 1080P à très courte focale du constructeur coréen LG. Sa dénomination commerciale complète est d’ailleurs UST Minibeam LG PF-1000U, l’acronyme UST signifiant Ultra Short Throw ce que nous pouvons traduire par projection à distance ultra-courte ou rapprochée. Ce modèle fait partie de la famille des LG PF1500 (LARGO, PF15000G et PF1000U) dont nous vous avons déjà proposé le banc d’essai du modèle d’entrée de gamme européen, le PF15000. Le fabriquant est pleinement engagé dans le développement de vidéoprojecteurs DLP compacts bénéficiant d’une source lumineuse de longue durée à LED depuis maintenant plusieurs années. C’est également lui qui nous avait proposé le premier modèle de ce type en résolution full hd 1080p, le PF80 également en test sur notre blog. Sans plus attendre plongeons dans les entrailles de ce nouveau banc-d’essai PJHC.FR.

LG PF1000U

LG PF1000U Stand LG IFA 2015

PRÉSENTATION

Le PF1000U est un appareil compact, de forme rectangulaire allongée, il ne tiendra pas dans votre main mais on peut néanmoins le considérer comme un membre de la famille des vidéoprojecteurs compacts (Minibeam pour reprendre la dénomination LG). Il est équipé de la puce DLP4710 de résolution 1080P d’une taille de 0,47 pouces.

Cette nouvelle puce a été conçue par Texas Instrument pour pouvoir être intégrée dans des  vidéoprojecteurs DLP à LED comme ce PF1000U. Sa source lumineuse est prise en charge par trois diodes LED. Il s’agit des mêmes modèles LED de troisième génération de la marque OSRAM. Les Osram Opto Semiconductors, nouvelles versions haute puissance de l’Osram Ostar Projection, peuvent offrir une luminosité allant jusqu’à 1 700 lumens. Dans le PF1000U, elles sont annoncées par LG comme pouvant délivrer un contraste de 150 000:1 ! (on peut toujours l’annoncer, dans ce domaine la démesure des chiffres semble devenir la norme) et une luminosité de 1000 lumens. La durée de vie de la source lumineuse est donnée pour 30 000 heures (espérons que cette limite est plus fiable que celle du contraste).

osram led ostar

osram led ostar

 

OSRAM OSTAR LED

OSRAM OSTAR LED

 

La grande innovation présente sur ce modèle en comparaison du PF1500, c’est le bloc optique conçu pour projeter une très grande image avec peu de recul. Ainsi 38 cm de istance doivent vous permettre de diffuser votre film avec une diagonale d’écran de 2m50. Sur le film ci-dessous, vous pouvez découvrir la démonstration effectuée par LG à Berlin avec un panneau coulissant qui permet de faire varier la taille d’image.

 

N’espérez pas trouver ici de zoom ou de lens-shift pour venir placer l’appareil dans votre environnement. C’est la position de votre vidéoprojecteur qui déterminera directement la taille d’écran. Seul une molette de focus est présente et vous permettra d’ajuster la netteté. Nous en profitons pour signaler un première difficulté avec ce type de diffuseur frontal : Faire correspondre la géométrie de l’image projetée à celle du cadre d’un écran revient à effectuer un des 12 travaux d’hercule ! Il faudra jouer d’une part sur la hauteur et sur la distance de projection. Ce type d’appareil est plus conçu pour projeter sur un mur blanc sans les limites du cadre d’un écran. C’est d’ailleurs dans cette configuration que LG a présenté son appareil à Berlin.

Bloc optique LG PF1000U

Bloc optique LG PF1000U

 

MIroir de réflexion LG PF1000U

MIroir de réflexion LG PF1000U

Pour corriger le trapèze de l’image, vous bénéficiez d’une correction électronique mais ce dispositif viendra directement impacter la résolution de votre image en réduisant la netteté.

rapport distance taille LG PF1000U (manuel utilisateur LG)

rapport distance taille LG PF1000U (manuel utilisateur LG)

 

Coque du PF10000U extrait du manuel utilisateur LG

Coque du PF10000U extrait du manuel utilisateur LG

 

Le famille des PF1XXXX. est clairement orientée pour diffuser du contenu multimédia plus que pour une utilisation réservée au home cinéma. Le PF1000U vous permettra de diffuser tous vos contenus stockés sur un smartphone ou une tablette compatible, grâce à la technologie Smart Share (Miracast). Ses capacités Bluetooth lui permettent de lui relier une enceinte sans-fil pour compenser la qualité sonore limitée des hauts-parleurs intégrés (3 watts). Malheureusement encore une fois nous avons droit à une version expurgée et allégée en Europe (mais pas au niveau du prix). En effet le modèle américain du PF1000 intègre un meilleur processeur vidéo qui offre un mode d’aide à la fluidité et surtout une télécommande intelligente (Smart Remote). LG nous refait le même coup désagréable qu’avec le PF1500G en commercialisant une version  bas de gamme sur le vieux continent.

Connectique LG PF1000U

Connectique LG PF1000U

 

La connectique de ce LG PF1000U intègre deux prises HDMI (dont 1 MHL), un port VGA pour connecter un ordinateur, ou encore un port USB multimédia. Il est compatible avec les fichiers vidéo DivX HD, et certains fichiers bureautiques. Mais il faut dire adieu à la fonction Smart Tv de la version US, ici nous n’avons droit qu’à un Tuner TNT intégré et il faut également faire une croix sur les capacités WLAN (non vraiment M. LG ce  n’est pas bien de nous proposer des versions à ce point allégée de vos modèles US et surtout au même prix !).

Terminons ce tour d’horizon en signalant un autre défaut de cet appareil, son alimentation électrique. Si nous comprenons l’esprit de la réalisation de ce dispositif (placer la batterie à l’extérieur de la coque pour éviter son refroidissement et réduire la taille de l’appareil), cette conception rend compliquée sa dissimulation dans le cadre d’une utilisation à domicile. Nous revenons encore à cette notion d’appareil d’appoint, qui est uniquement bon à utiliser en déplacement dans le cadre d’installation provisoire où l’intégration n’est pas la priorité.

Bloc d'alimentation électrque LG PF1000U

Bloc d’alimentation électrque LG PF1000U

Continuons l’examen des choses désagréables avec la télécommande. Comme nous l’avons évoqué plus haut, la Smart Remote du modèle américain a été remplacée par une télécommande d’entrée de gamme. Encore une erreur de stratégie chez LG ! Nous vous positionnons ci-dessous, une photo de la télécommande du PF1000U européen et l’équivalent du modèle US que nous avons reçu avec notre PF15000 LARGO.

Télécommande LG PF1000U européen dépourvue de rétro-éclairage.

Télécommande LG PF1000U européen dépourvue de rétro-éclairage.


Smart Remote LG

Smart Remote LG

Enfin terminons cette présentation en vous signalant que le PF1000U est également un vidéoprojecteur 3D Ready, synchronisant avec des lunettes 3D DLP-Link (non fournies).

Le Minibeam UST-PF1000U est d’ores et déjà disponible au tarif public recommandé de 1299€.

MENUS

Oublions tout de suite les options Smart TV avec l’accès direct aux applications telles que Netflix, Youtube et autres, avec le PF-1000U c’est service minimum dans les menus qui sont similaires à ceux du PF-15000G que nous avions déjà testé.

C’est d’autant plus dommage quand on sait que la version US de ce modèle propose toutes ces options, voici ci-dessous à quoi ressemble les menus du PF1000U vendu aux USA (photos issues des menus du PF1500 LARGO que nous avons actuellement en test et qui propose les mêmes options que le PF1000 américain).

A la place du Smart TV, des vignettes animées permettant de visionner un film pendant que vous naviguez dans d’autres menus, nous avons ça :

L’architecture est typique à LG avec des vignettes carrés qui donnent accès aux principales fonctions de l’image. Un menu simplifié sous forme de cercle permet d’accéder rapidement aux sélections images et aux différents formats.

Dès lors que l’on connecte une nouvelle source, le PF1000 demande à l’utilisateur par le biais d’une vignette à l’écran s’il souhaite l’utiliser (HDMI, USB, etc….).

Pour ajuster les couleurs, les réglages sont pléthoriques : échelle de gris sur 2 ou 20 niveaux, CMS sur 3 dimensions, ajustement des tons chairs et ciels…..

Pour avoir accès aux réglages avancés des couleurs (CMS et RVB) il faudra passer par les modes expert1 et expert2.

La puissance des LED est ajustable sur 3 niveaux (haut, moyen et bas) et ce choix influence directement le bruit de fonctionnement de l’appareil. S’il est presque inaudible avec les modes bas et moyen, vous ne tiendrez pas à regarder un film avec le mode haut.

Le mode 3D est activé automatiquement dès lors qu’un signal de trames entrelacées est détecté (les Blu-ray 3D) pour les signaux haut-bas et côte à côte il faudra forcer l’activation à l’aide de la télécommande.

Plusieurs réglages de colorimétrie d’usine sont proposés sous les appellations : vif, standard, cinéma, sport, jeux et deux mémoires utilisateurs sous les dénominations expert1 et expert2. Pour la 3D, les deux modes sont 3D lumineux et cinéma.

IMPRESSIONS SUBJECTIVES

A l’IFA de Berlin, le PF1000U nous avait fait une bonne impression sur des scènes de jour du dernier Opus de Fast and Furious principalement en raison d’une luminosité qui semblait en progrès par rapport au PF1500G récemment testé. Nous nous sommes donc empressés de vérifier nos impressions avec nos passages favoris de Casino Royale et d’Oblivion. Malheureusement l’exploit de la capitale allemande n’a pas été réitéré à domicile.

CASINO ROYALE :

C’est mou, c’est fade et surtout c’est flou. L’optique du PF1000U est à la traîne et ne rend pas justice à la qualité du pressage du Blu-Ray des premières aventures de James Bond version Daniel CRAIG.

Si les couleurs semblent équilibrées et la luminosité en progrès c’est principalement le piqué général de l’image qui vient irriter notre œil et c’est un comble pour un projecteur DLP 1080P. Le PF1000U a grandement besoin d’une aide extérieur de type scaler ou Darbee pour venir redonner de l’éclat à l’image.

En matière de fluidité, l’absence d’un mode d’interpolation d’images ne se fait pas sentir et c’est une bonne surprise car l’image reste très fluide dans le passage de la marina et généralement dans tous les travellings que le PF1000U restitue à l’écran.

Le contraste est en faisant un mauvais jeu de mot « le point noir » ou le talon d’Achille de cette gamme de vidéoprojecteurs : LG PF1500G, PF1500 LARGO. Le PF1000U ne déroge pas à ce constat, sur l’image ci-dessous issue de Casino Royale (passage de l’entrée du train au Monténégro), les bandes noires ont viré au gris et l’image ne propose aucune profondeur. Où sont donc passés ces fameux 150 000:1 de contraste on:off ? Pas à l’image en tout cas.

OBLIVION : Nos extraits d’Oblivion renforcent nos impressions sur les faiblesses et les défauts de l’image du PF1000U. S’il arrive à donner le change sur les scènes de jour, dès que le ciel s’assombrit, le gris est de retour alors que nous attendons du noir.

Face à un tel résultat, nous nous prenons à penser que les vidéoprojecteurs à lampe classique ont encore de beaux jours devant eux. En effet, un vidéoprojecteur comme le BenQ W2000 propose une vraie image cinéma alors qu’avec le nouveau vidéoprojecteur LG à LED on serait plutôt dans le domaine de l’ersatz.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Avec les vidéoprojecteurs à LED, l’image apparaît quasiment immédiatement sans préchauffage. Le PF1000u ne dispose pas d’un système élaboré de refroidissement par liquide. Ce sont plusieurs ventilateurs internes qui vont refroidir les composants et qui en fonctionnant vont générer du bruit. Avec le PF1000U nous sommes face à un appareil très discret dans les deux premiers niveaux d’intensité des LED (mesures de 31DB pour le modes bas et 32DB moyen). Le passage en mode de puissance LED maximum s’accompagne d’un bruit important et nous sommes mesurons dès lors 41db.

Piqué/Netteté :

Nous avons parlé d’une image avec une apparence de flou dans la partie « évaluation subjective ». Après l’affichage de nos mires de netteté nous arrivons mieux à identifier un bloc optique de faible qualité et surtout un traitement vidéo qui malgré la désactivation du mode super résolution semble toujours bien présent en occasionnant la présence de double contours sur les lettres de nos images de tests Burosch. Tout ceci donne une impression générale de douceur à l’image.

Nos mires de 1 et de 2 pixels présentent également des traces d’aberrations chromatiques. De bien mauvais résultats pour un mono-dlp 1080P.

Uniformité/Bruit vidéo/Artefact :

Si notre mire de gris est reproduite sans dérive colorée et avec un bruit vidéo maîtrisé, nous avons la désagréable surprise de constater la présence de deux micro-miroirs bloqués dans le bas de l’image de notre appareil de prêt. L’effet produit est le même que celui des pixels morts sur un vidéoprojecteur LCD, deux points de couleurs (là ils sont de couleur blanche) sont en permanence présents à l’écran et c’est particulièrement distrayant. Notre l’œil revient souvent sur ce défaut dans l’image pendant la projection d’un film. Là encore, nous ne souvenons plus quand nous avons pour la dernière fois constaté un défaut similaire sur un appareil de test.

Overscan :

Attention par défaut l’overscan est actif et rogne plus de 10% de l’image dans le mode 16/9ème. Pour le désactiver il faut choisir le mode « signal original ». Dans cette configuration,  notre mire de cropping affiche 100% de l’image sans amputation.

 

Mire d'overscan pf1000u.

Mire d’overscan pf1000u.

 

Fluidité :

Nous l’avions noté pendant la partie « évaluation subjective », la fluidité de l’image est excellente même sans mode d’ interpolation d’images. Ce constat visuel est appuyé par notre pendulaire Burosch dont la translation horizontale s’effectue sans déformation notable des lignes de la flèche. Un bon pour pour ce PF1000U sur ce critère d’évaluation.

mire de fluidité pf1000u

mire de fluidité pf1000u

Input Lag :

Avec un retard de 55,9ms. le PF1000U ne satisfera pas les amateurs de FPS les plus exigeants mais il reste tout de même dans le haut du panier des derniers vidéoprojecteurs testés.

 

Mesure d'input lag LG PF1000U

Mesure d’input lag LG PF1000U

Colorimétrie et gamma :

Aucun des modes de couleurs étalonnés en usine n’est proche de la référence HDTV recherchée (température de couleurs de 6500K avec un écart deltaE réduit inférieur de 3 et un gamma linéaire à 2.2). A ce petit jeu, c’est le mode cinéma qui est le moins éloigné des valeurs cibles. Son gamma est presque linéaire à 2.16 mais c’est bien le seul point positif de nos relevés.

 

LG PF1000U mode cinema

LG PF1000U mode cinema

 

Ce constat est fait avec 100% de saturation mais avec les relevés à 25, 50 et 75% nous arrivons à voir qu’aucun effort particulier n’a été effectué par LG pour offrir un appareil avec des couleurs naturelles dès la sortie de boîte.

Pour être parfait les ronds correspondant à nos mesures devraient venir s’intégrer dans les carrés correspondant aux références de l’espace couleurs rec709 (HDTV). Nous en sommes bien loin !

CMS avancé PF1000

CMS avancé PF1000

 

Nous vous positionnons ci-dessous nos relevés dans les modes standard, vif et expert 1 du PF1000U :

Luminosité/contraste :

Arrêtons nous quelques minutes sur la campagne publicitaire qui a été menée en Allemagne par LG, relayée par des revendeurs et un site de test germanique bien connu, tout ceci pour nous étonner devant la  faiblesse de nos mesures dans le domaine du contraste. Ce constat et valable pour le PF-1500G, pour le Largo que nous avons déjà mesuré et pour ce LG-PF1000. Que ce soit à la sonde ou au luxmètre c’est un des pires scores que nous avons mesuré et qui est confirmé par nos impressions visuelles. Nous ne sommes d’ailleurs par les seuls à obtenir ce type de mesure sur un vidéoprojecteur de la gamme LG-PF1500 puisque le magazine allemand Heimkino Magazin a obtenu des valeurs similaires.

C’est donc dans cette lignée que le PF-1000U nous affiche une mesure de contraste on:off désespérante de 288:1 (et non vous ne rêvez pas, ce n’est pas une mesure de contraste Ansi mais une mesure on:off).

lg pf1000 CONTRASTE

 En activant le contraste dynamique, nous obtenons 298:1 !

Pour la luminosité elle culmine  à 610 lumens en mode LED haut, 410 lumens en mode LED moyen et enfin 304 lumens en mode LED bas. La luminosité est en progrès par rapport au PF1500G, ce constat est lié à des distances écran/vidéoprojecteur réduite par la focale ultra courte.

Ghosting/images fantômes en 3d :

Nos mires 1080P 3D ne sont pas épargnées par des traces de ghosting mais uniquement sur le canal gauche (le R du canal droit est présent dans la mire du centre du canal gauche).

CONCLUSION

Alors que le vidéoprojecteur laser EPSON EH-LS10000 avait réussi à nous convaincre de la fin prochaine des vidéoprojecteurs à lampe classique, les derniers modèles à LED LG et ce UST-PF1000U nous font penser que le LED a encore bien du chemin à parcourir en vidéoprojection pour nous offrir une alternative crédible aux lampes UHP. Il est d’ailleurs à noter que ces dernières sont entrées en résistance et offrent des performances et une longévité en hausse pour des tarifs en baisse.

Au-delà de la prospective, à l’issue de ce test, nous délivrons plusieurs cartons rouge. Tout d’abord à LG qui nous propose en Europe des versions amputées des fonctions les plus intéressantes présentes sur les modèles américain et coréen et tout ceci au même prix ! Le second carton rouge concerne le contraste qui n’est absolument pas conforme aux annonces du constructeur (ça c’est une constante chez beaucoup de concurrents donc nous serons indulgents) mais surtout qui ne correspond plus à la technologie actuelle, enfin dernier carton rouge écarlate à la campagne de marketing menée Outre-rhin sur cette gamme d’appareil qui a soigneusement omis de mettre en avant les faiblesses que nous avons relevées.

Malgré cela nous tenons à saluer la volonté du constructeur de dynamiser le marché de la vidéoprojection depuis plusieurs années en concentrant ses efforts sur les solutions à LED. Toutefois la technologie ne nous semble pas encore en capacité de supplanter les modèles plus classiques équipés de lampes au mercure.

Le LG-PF1000U tout comme ses camarades nous apparaît comme un vidéoprojecteur multimédia d’appoint et non comme un diffuseur home cinéma apte à prendre sa place dans une installation principale.

Nous tenons à remercier tout particulièrement COBRASON PARIS pour le prêt de cet appareil qui nous aura permis de vous proposer ce nouveau banc d’essai et premier test en ligne de ce UST-PF1000U de LG.

Nous avons apprécié :

  • L’innovation technologique, il s’agit du premier vidéoprojecteur à LED à très courte focale.
  • Un bruit de fonctionnement maîtrisé en mode led minimum et moyen
  • Une luminosité en progrès
  • Une fluidité excellente
  • La durée de vie de la source lumineuse

Nous regrettons :

Un modèle européen sans les options Smart Tv et Smart Remote et sans interpolation d’images au même prix que les modèles US et coréen qui eux les proposent.

Un positionnement peu aisé

Un contraste faible

Une optique bas de gamme

Une colorimétrie mal ajustée en sortie de boîte

Un prix trop élevé

Technologie DLP / LED
Matrice DLP Full HD 1080p
Format des panneaux 16/9
Résolution en 2D 1920 x 1080 pixels (Full HD)
Résolution maximale en 3D 1920 x 1080 pixels
Traitement vidéo Propriétaire
Contraste 150 000 : 1
Luminosité 1000 lumens
Intervalle de luminosité 1000 à 1200 lumens
Compatibilité 3D 3D Active
Type de lampe LED RGB
Durée de vie de la lampe 30 000 heures
Positionnement Avant
Diagonale d’image projetée (mini / max) 150 – 254 cm
Connectique VIDEO : HDMI (x2, dont MHL) / YUV / Composite / VGA // AUDIO : Mini-jack / Optique
Connectique informatique Port USB, VGA (Sub D15)
Mobile High-Definition Link (MHL) Oui
Codecs Vidéo lus DivX® HD
Liaison Sans-Fil Bluetooth, Wi-Fi Miracast
Haut-parleur intégré 2×3 Watts
Fonctions spéciales Lunettes 3D optionnelles / Tuner TNT HD intégré
Télécommande Magic Remote
Dimensions (L x H x P) 132 x 128 x 309 mm
Poids 1,9 Kg
TEST LG PF1000U
Quelle déception que ce PF-1000U, malgré un concept intéressant, ces nombreux défauts ne nous permettent pas de le recommander.
Qualité de l'image 2D35%
Qualité de la 3D35%
Facilité de placement10%
Rapport qualité/prix15%
Ce que nous apprécions
  • Une innovation technique, le premier du genre en résolution full hd
Ce que nous regrettons
  • Un contraste inadapté à la concurrence actuelle
  • Des micros-miroirs bloqués
35%Note Finale

24 Réponses

  1. Aurelien

    Bonjour,

    Je suis surpris de votre remarque concernant l’installation électrique. Le transfo prend de la place comme bon nombre de transfo, en revanche, j’ai pu installé sans problème ce vidéoprojecteur dans le tiroir haut du meuble se trouvant sous mon écran de projection et c’est très pratique de pouvoir ranger ce videoprojecteur aussi simplement.

    Concernant la smart-remote, savez-vous s’il est possible de la faire fonctionner avec la version européenne du vidéoprojecteur ? Avec mon installation dans le tiroir il devient impossible d’utiliser la télécommande infra-rouge…
    L’autre piste que je n’ai pas encore exploré c’est le HDMI CEC ou la version LG de ce protocole SIMPLINK.

    Répondre
    • Grégory

      Bonjour Aurélien, cette version avec la batterie externe m’a effectivement gênée, tout simplement parce que la grande majorité des appareils que je teste n’ont pas cette configuration de batterie externe. Concernant la seconde partie de votre question n’ayant pas eu les deux versions en même temps je n’ai pas pu vérifier ce point, par contre ce que je peux vous dire c’est que la Smart Remote du Largo est bien européenne (voir le banc d’essai du LG-PF1500 LARGO.

      Répondre
  2. Yorik

    Bonjour,

    Merci pour ce test. En voyant les différences notables entre le modèle européen et US je me demande si cela ne vaut pas le coup d’acheter un modèle US (j’ai de la famille qui pourrait m’en ramener un).

    Dans ce cas, à part le format de prise électrique, y aurait-il d’autres incompatibilités (Tuner TNT ?) qui nuiraient à son utilisation en France ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    Répondre
  3. Arnaud

    Je pensais avoir trouvé le saint Graal, me permettant de concilier mon désir de grande diagonale et un SAF (Seul d’Acceptation Féminine) très bas…
    Malheureusement, les fonctions enlevées par LG entre la version US et la version EU (principalement le SmartTV et Netflix) font que je vais passer mon tour, et continuer à attendre…
    Pourquoi ne simplement pas avoir fait 2 modèles, le premier sans ces fonctions, et le second avec????? J’aurais été prêt à dépenser un peu plus pour disposer d’une solution simple, me permettant de regarder la TV, Netflix, sans avoir à passer un certain temps pour câbler mon installation…

    Dommage….

    Répondre
  4. Lughanjam

    Pourquoi faut-il toujours que la version « europe » soit dépourvue par rapport à la version « Etats-Unis » ?
    C’est rédhibitoire à toute volonté d’achat…
    S’il faut rajouter une apple TV ou autres et un décodeur TNT, l’intérêt devient nettement moins évident.
    A quand la sortie d’un videoprojecteur proposant l’accès à la TNT, aux services de streaming comme Netflix (pour ne citer que lui) avec une définition Full HD ?
    Aller Philips…un petit effort! et sortez-nous une version digne du marché européen.

    Répondre
  5. éric

    @ Grégory
    Le LG PF1000U me plaît bien malgré ses défauts.
    Je pense l’associer :
    1. à un boîtier Darbee DVP5000S ou à un câble HD Elite Active afin d’améliorer le piqué général de l’image.
    2. à un écran technique gris du type LUSOSCREEN afin d’améliorer le contraste.
    (Une idée de référence d’écran équivalent à un 65 pouces maximum ?).
    A ton avis, ça peux donner quelque chose de bien ?
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Éric

    Répondre
  6. éric

    @ Grégory
    Merci pour ta réponse.
    Oui mais, le LG Adagio PF1000UT n’a plus le tuner TNT HD intégré (vraiment mesquin de la part de LG).
    Éric

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :