Banc d’essai de l’écran cadre technique LUSOSCREEN HOME CINÉMA.

Depuis maintenant un mois, nous utilisons dans notre salle non dédiée, le nouvel écran sur cadre gris de la marque Lusoscreen : le Home Cinéma. Après vous avoir proposé le premier banc d’essai en ligne de la version courbe à gain ici : Lusoscreen écran courbe test pjhc.fr, nous nous intéressons aujourd’hui à la nouvelle version plane de la firme portugaise nous propose aujourd’hui une version plane avec un grain classique de 1.

LUSOSCREEN HOME CINEMA

LUSOSCREEN HOME CINEMA

 

Cet écran technique gris a pour vocation d’éviter les pertes de contraste de nos vidéoprojecteurs qui seraient liées à des réflexions de lumières parasites générées par les murs clairs d’un environnement non dédié, comme ceux d’ un salon par exemple.

Ses caractéristiques ne le prédestinent pas à être mis en œuvre dans une vraie salle de cinéma dans laquelle un contrôle de lumière est exercé.

La société Portugaise qui imagine et fabrique ces écrans est engagée dans une démarche de qualité en réalisant sur commande et de manière artisanale, chacune de ses toiles. Dans le cas du modèle Home cinéma nous nous retrouvons face à un écran gris collé sur une plaque de bois, elle même fixée sur une armature métallique. L’ensemble pèse 20 kilos pour une surface utile d’image de 2 mètres de base.

Dimensions lusoscreen home cinéma taille image utile

Dimensions lusoscreen home cinéma taille image utile

 

Pour le moment il n’existe pas de version déroulante électrique de cet écran, l’écran doit donc être installé à demeure dans une pièce. Il y a deux manières de le fixer soit par le biais des fixations fournies à la livraison. Elles vont décaler le Lusoscreen homecinéma du mur en permettant de modifier l’angle d’inclinaison en fonction de la position de votre vidéoprojecteur.

Fixation Lusoscreen

Fixation Lusoscreen

 

La seconde solution d’accroche que nous avons utilisé, permet de coller le Lusoscreen directement contre le mur. Le cadre métallique comprend de nombreuses ouvertures permettant d’introduire la tête d’une vis et de tout simplement accrocher le cadre à l’aide d’un minimum de deux points de fixation.

Lusoscreen en configuration collée contre le mur

Lusoscreen en configuration collée contre le mur

 

Autre facteur à prendre en compte, l’envoi par transporteur est réalisé dans d’excellentes conditions de sécurité pour éviter absolument toute dégradation pendant le transport dans une caisse en bois scellée, mais à l’arrivée vous vous retrouvez avec un paquet de 70 kilos particulièrement volumineux.

Vous avez ci-dessous une représentation visuelle de cette protection :

Emballage de transport écran Lusoscreen

Passé tous ces écueils, vous allez vous retrouver avec un des plus beaux écrans disponibles actuellement sur le marché et surtout, vous l’aurez bien compris, un des plus solides. Avec la conception des écrans Lusoscreen aucune chance de voir apparaître au cours des années une déformation de l’écran (ce n’est malheureusement pas le cas de notre écran Xtrem Screen Référence qui après moins d’une année d’existence présente déjà des signes de faiblesses dans la tension de la toile).

Ecran lusoscreen homecinéma

Écran lusoscreen home cinéma

 

Epaisseur du cadre Lusoscreen Homecinéma

Épaisseur du cadre Lusoscreen Homecinéma

Le design de l’écran et le cadre noir en velours ainsi que les montants en bois peints en noir achèvent de captiver l’œil et transforment cet écran en une réussite esthétique qui n’a pas son équivalent sur le marché.

Montants en bois peints en noir

Montants en bois peints en noir

 

Logo Lusoscreen

Logo Lusoscreen

 

Avant de passer aux résultats de nos tests, nous tenons à signaler les mérites annoncés par le constructeur et que nous allons vérifier en comparaison d’un écran blanc classique d’un gain 1 et d’un écran gris technique annoncé à un gain 1.1, les voici :

 

« Le Lusoscreen est conçu pour délivrer des valeurs élevées de luminance, son substrat gris doit également conduire à réaliser un contrôle de la lumière ambiante en annihilant ou en réduisant les lumières parasites qui viennent gêner le contraste perçu dans un environnement non dédié, il faudra toutefois éviter des sources lumineuses directes vers l’écran situées à l’arrière du spectateur.
Avec la toile Lusoscreen, les valeurs de luminosité explosent mais sans nuire au contraste bien au contraire, cet écran permet de réunir les avantages des toiles blanches et grise référence mais sans leurs défauts. »

 

Source : micromedia33 importateur officiel France des écrans Lusoscreen

 

CONDITIONS DES TESTS

Nous nous sommes servis d’un BenQ W1350 préalablement calibré à 6500K dans les références de l’espace couleurs HDTV. L’image de ce vidéoprojecteur a été réduite à une base  de 2 mètres pour chacune des toiles et l’appareil placé à la même distance de projection pour chacun des opposants.

3 Sondes de calibration ont été utilisées en combinaison avec le logiciel Chromapure, une tri-stimulus Eye one Display 3 dans sa version Pro et deux colorimètres Eye one Pro 1 et une Klein K10-A. La dernière sonde a servi d’étalon pour la version Pro de la Display 3.

A l’occasion de notre précédent test de la toile Xtrem Référence nous avions pu relever  une valeur de gain proche de 0.5, bien éloignée du gain 1.1 annoncé par le concepteur. Nos valeurs de luminance étaient ainsi diminuées de près de 50% par rapport à une toile blanche.

Nous avons donc repris des nouvelle mesures en confrontant les toiles. Deux d’entre elles sont annoncées respectivement avec un gain de 1 pour la toiles blanche classique ainsi que la Lusoscreen et 1.1 pour la toile Xtrem Référence.

Voici ci-dessous nos relevés CIE, RVB, GAMMA et Luminance pour chacun de ces écrans mesurés à partir de l’image projetée par un vidéoprojecteur BenQ W1350.

ÉCRAN BLANC CLASSIQUE GAIN ANNONCE 1

L’écran blanc est mesuré après calibration avec une température de couleurs de 6486K, un écart deltaE réduit à 0.7 , le gamma à 2.4. Le CIE présente des écarts de luminance qui ne peuvent être diminués, la faute à un CMS peu opérant.

La valeur de luminance est mesurée à 42 fL.

calibration benq w1350 écran blanc gain 1

calibration benq w1350 écran blanc gain 1

 

LUSOSCREEN HOMECINEMA

Nous mesurons dans les mêmes conditions l’image du BenQ W1350 sur le Lusoscreen. L’écran gris génère une modification des niveaux RVB, ce qui implique une nouvelle calibration du projecteur. La température de couleurs est descendue à 6111K avec un écart deltaE qui passe au-dessus de la barre de tolérance de 3 (7.1 !). Le gamma reste collé à 2.4 et toujours bien plane.

 Pour la luminosité, le gain proche de 1 annoncé par le fabricant est bien là puisque nous obtenons une valeur très proche de celle de l’écran blanc avec 41.663 fL.

BENQ W1350 CALIBRE LUSOSCREEN HOMECINEMA

BENQ W1350 CALIBRE LUSOSCREEN HOMECINEMA

 

XTREM SCREEN REFERENCE GAIN 1.1

Sur la toile Xtrem, les écarts RVB sont plus réduits qu’avec la Lusoscreen. La température de couleurs est mesurée à 6561K avec un écart deltaE moins important que celui du Lusoscreen mais toujours au-dessus de 3 (4.6), ce qui nécessitera également une nouvelle calibration. Le gamma reste positionné à 2.4.

 

Mais la plus grande différence vient de notre mesure de luminance qui vient confirmer  notre test initial de cet écran, la valeur mesurée est de 22.674 fL. soit moitié moins que le même relevé dans les mêmes conditions sur  l’écran blanc et sur la Lusoscreen.  Ce qui équivaut à un gain de 0.5 bien loin du  1.1 annoncé par le constructeur.

BENQ W1350 CALIBRE ECRAN XTREM SCREEN

BENQ W1350 CALIBRE ECRAN XTREM SCREEN

 

Cette différence de luminance se retrouve dans nos mesures de contraste, les rapports de contraste on:off pour chacun des deux écrans Xtrem et Lusoscreen sont proches, la toile Lusoscreen garde néanmoins la tête. Le niveau de noir sur la toile Xtrem est lié à la faiblesse de sa valeur de luminance. Nous obtenons ainsi une valeur de 0.017 fL pour le noir à 00 IRE pour la Xtrem mais avec une luminance de 22.613 fL à 100 IRE contre 0.029 à 00IRE avec la Lusocreen et 41.435 fL à 100 IRE.

Valeurs de contraste Xtrem versus Lusoscreen

 

Quelque soit la configuration choisie, la toile Lusoscreen est donc, des deux toiles techniques grises, celle qui est la plus lumineuse.

Concrètement lorsqu’un projecteur est mesuré à 800 lumens sur un écran blanc, le gain de 0.5 mesuré avec la toile Xtrem signifie qu’il ne restera plus que 400 lumens environ à l’écran alors qu’avec la Lusoscreen vous conserverez la totalité de votre luminosité tout en conservant ses avantages en matière de contraste et d’absorption de lumière. En résumé avec la toile Xtrem le gain en contraste est contrarié par la baisse de luminosité alors qu’avec la Lusoscreen vous bénéficiez du meilleur des deux mondes.

DEFAUTS DES ÉCRANS TECHNIQUES

Nous avions déjà évoqué les défauts visuels de l’écran Xtrem à l’occasion de son test dédié : test Xtrem Référence.

Si l’uniformité et l’angle de vision ne souffraient pas de reproches, un effet de point chaud était visible à l’écran.

Nous avons donc recherché les défauts suivants à l’occasion de notre banc d’essai du Lusoscreen homecinéma : la présence ou non de l’ effet paillettes (lié à l’incrustation de paillettes métalliques dans le substrat revêtant l’écran), la recherche d’un point chaud (hot-spot) au centre de l’écran mais qui concerne surtout les écrans à gain supérieurs à 1 et enfin l’amplitude du champ de vision.

EFFET PAILLETTES

Seul point sur lequel l’écran tire son épingle du jeu face au Lusoscreen, l’effet paillettes est totalement absent de la version Référence alors que la solution technique qui permet à la toile portugaise d’être deux fois plus lumineuse que la toile alsacienne, rend ce phénomène plus perceptible. Comme il est dépendant de la position de votre vidéoprojecteur, plus l’incidence de l’appareil sera élevée (basculement), plus le phénomène sera perceptible. Le kit de fixation livré avec l’écran est conçu pour y remédier ou le diminuer.

POINT CHAUD (HOT-SPOT)

L’Uniformité perçue est meilleure que celle de la photo ci-dessous. Le phénomène de point chaud est amplifié par l’appareil photo. Cette pollution lumineuse est bien mieux maîtrisée sur la Lusoscreen.

MIRE ANSI LUSOSCREEN

MIRE ANSI LUSOSCREEN

 

 

ANGLE DE VISION

Aucune différence n’est perceptible quelque soit l’angle de vision sélectionné entre l’écran blanc et le Lusoscreen, les spectateurs situés sur les côtés ne seront pas défavorisés par rapport à ceux du centre. C’est là une grande différence par rapport au précédent écran de la marque que nous avions testé ici : test écran courbe Lusoscreen.

Les photos ci-dessous sont prises à 45°, 25° gauche, 0° centre, 25°  et 45° droit.

Multi angles lusoscreen au centre prise de photo face a l'écran e haut angles gauche et en bas angles droit

Multi angles Lusoscreen au centre prise de photo face a l’écran haut angles gauche et en bas angles droit

RÉSULTATS VISUELS

Terminé avec les mesures, nous passons maintenant au compte-rendu visuel pour tenter de vous démontrer toutes les qualités de l’écran Lusoscreen et ses bienfaits dans un salon ou autre salle non spécifiquement conçue pour la vidéoprojection.

COMPARAISON COTE A COTE XTREM ET LUSOSCREEN

COMPARAISON COTE A COTE XTREM ET LUSOSCREEN

 

 

Au-delà de la comparaison avec une toile technique, c’est surtout l’apport de cet écran face  à une toile blanche qu’il convient d’étudier. La mise en œuvre d’un vidéoprojecteur avec un écran blanc dans un salon dans une salle qui n’est pas traitée (murs, plafonds et sols de couleurs sombres au lieu de clairs) va venir impacter le contraste visuel de l’image en gênant le rendu des noirs.

omparatif lusoscreen haut et écran blanc bas sur scène oblivion

omparatif lusoscreen haut et écran blanc bas sur scène oblivion

L’utilisation d’un écran technique gris comme le Lusoscreen vise à absorber la lumière diffuse de la salle,  en aidant à créer un meilleur niveau de noir. Cette caractéristique, il va être facile de vous en rendre compte visuellement à travers les images qui vont suivre :

OBLIVIION LUSOSCREEN EN HAUT BENQ W1350 VERSUS ECRAN BLANC EN BAS

OBLIVIION LUSOSCREEN EN HAUT BENQ W1350 VERSUS ECRAN BLANC EN BAS

 

 

Toujours issues d’Oblivion, les images ci-dessous ne sont pas en montage, elles sont ont été réalisées en un seul cliché. Les deux écrans sont présents en même temps. L’image du bas apparaît plus lumineuse que celle de la Lusoscreen mais les valeurs de luminance sont semblables.  Les réverbérations de lumière viennent éclaircir les parties les plus sombres de l’image en gênant le contraste perçu et surtout la profondeur d’image.

OBLIVION LUSOSCREEN en haut versus écran blanc en bas

OBLIVION LUSOSCREEN en haut versus écran blanc en bas

 

OBLIVIION LUSOSCREEN EN HAUT BENQ W1350 VERSUS ECRAN BLANC EN BAS

OBLIVION LUSOSCREEN EN HAUT BENQ W1350 VERSUS ECRAN BLANC EN BAS

 

comparaison lusoscreen haut écran blanc bas

Comparaison Lusoscreen haut écran blanc bas

 

 

LUSOSCREEN EN HAUT ECRAN BLANC EN BAS

LUSOSCREEN EN HAUT ECRAN BLANC EN BAS

 

Enfin uniquement pour le plaisir des yeux, ces derniers clichés ont été réalisés par notre photographe Maximilien à partir du couple SONY VPL-HW40ES et le Lusoscreen.

CASINO ROYALE LUSOSCREEN HOME CINEMA SOY VPL-HW40ES

CASINO ROYALE LUSOSCREEN HOME CINEMA SONY VPL-HW40ES

 

CASINO ROYALE LUSOSCREEN HOME CINEMA SOY VPL-HW40ES

CASINO ROYALE LUSOSCREEN HOME CINEMA SONY VPL-HW40ES

 

OBLIVION SONY VPL-HW40ES ECRAN LUSOSCREEN HOMECINEMA

OBLIVION SONY VPL-HW40ES ECRAN LUSOSCREEN HOMECINEMA

 

CONCLUSION

Adeptes de la vidéoprojection homecinéma qui n’êtes pas en mesure de consacrer une pièce dédiée à votre passion, ce nouvel écran Lusoscreen Homecinéma est conçu pour vous. Il vous permettra de bénéficier de tout le potentiel de contraste disponible avec votre diffuseur frontal en évitant les contraintes des écrans techniques gris à gain (angle de vision réduit, effet paillettes, hot spot).

Face à la concurrence de modèles annoncés comme similaires, il conjugue plusieurs avantages : tout d’abord celui de la conformité entre les annonces de gain et la réalité de nos mesures (c’est assez rare pour le souligner) et dans un second temps malgré le caractère sur-mesures de la conception et de la construction et la qualité de la fabrication, un prix particulièrement concurrentiel.

La société portugaise Lusoscreen mérite toutes nos félicitations pour ses écrans et leur rendu visuel, tant dans leur aspect extérieur que dans l’image qu’ils diffusent, pour toutes ces raisons nous délivrons une nouvelle fois à cet écran cadre Lusoscreen Homecinéma un award PJHC.FR.

[wp-review]

GOLD AWARD ECRAN D EXCEPTION PJHC.FR - lusoscreen curveNOUS AVONS AIME :

La solidité

L’esthétique

Le rendu de l’image

Le prix

NOUS REGRETTONS :

Un effet paillette plus ou moins perceptible en fonction de la position de votre vidéoprojecteur

 

LUSOSCREEN FIN

TEST LUSOSCREEN HOMECINEMA
Les écrans LUSOSCREEN sont distribués en France par la société MICROMEDIA 33. Les tarifs sont de 1149€ pour le modèle de 90 pouces (2 mètres de base d'image utile), 1249€ pour celui de 2m21 de base à 1699€ pour 2m65 de base.
Qualité de Fabrication90%
Rendu de l'image de jour90%
Rendu de l'image de nuit90%
rendu de la 3D90%
rapport qualité prix100%
facilité de placement71%
89%Note Finale

20 Réponses

  1. mathieu

    Tests très intéressant comme souvent avec toi.
    Est-ce que tu aurais des clichés mettant en avant le contrôle de la pollution lumineuse des salons. J’entends par la, des vues plus large ou l’on verrait les mur / plafond etc… avec une comparaison écran blanc / luso . Ça permettrait de voir le gain sur cette aspect.

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Je vais en réaliser à la réception de mon nouveau projecteur en tests qui arrive le 4 mars, l’acer H7550BD.

      Répondre
  2. Pascal

    Bonjour ,

    Ok , je comprends que pour une salle non dedié ( salon ) l’ideal est un ecran gris comme ce LUSOSCREEN HOMECINEMA , et pour une salle dedié , donc au mur sombre , quel est le meilleur choix , quel model ou reference recommandes tu Grégory ?

    Que penses tu des ecrans transparents , micro perforés , quel avantage et inconveniant de ce type d’ecran au niveau du rendu à l’ecran au final , mise à part d’avoir les enceintes juste derriere ?

    Merci d’avance pour tes conseils

    Répondre
  3. Pascal

    Bonjour ,

    Ok , je comprends que pour une salle non dedié , piece à vivre ( salon … ) l’ideal est un ecran gris à gain comme ce LUSOSCREEN HOMECINEMA . Pour une salle dedié , donc au mur sombre , quel est le meilleur choix , quel model ou reference recommandes tu en particuler Grégory stp ?

    Que penses tu des ecrans transparents , micro perforés , quel avantage et inconveniant de ce type d’ecran au niveau du rendu à l’ecran au final , mise à part d’avoir les enceintes juste derriere ?

    Merci d’avance pour tes conseils

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Bonjour Pascal,

      Je suis désolé de ne pouvoir répondre, je n’ai aucune expérience en matière d’écrans perforés. Pour les écrans blancs je suis un adepte inconditionnel des écrans allemands wsspalluto.de

      Répondre
      • Thiman

        Bonjour, je crois qu’un écran blanc serait encore l’idéal pour mon vieux tritube Sony G70. Je ne connaissais pas wsspalluto. Est-ce qu’ils font quelque chose qui se rapproche du Studiotek 130 de chez Stewart ? (mon Graal mais si cher et introuvable …)

    • Grégory
      Grégory

      Vous avez le choix : Lusoscreen contraste et luminosité conservés avec une qualité de fabrication qui assurera la tenue de l’écran pendant de longues années ou perte de luminosité de moitié avec une finition légère pour la xtrem.

      Répondre
      • Jerome

        Je n’ai pas dû activer l’envoi d’email lorsqu’un commentaire est posté, du coup je retombe sur ce message tardivement…
        Bon comme je n’ai encore rien choisis, je projète toujours sur mon mur…
        Comme dit Mathieu, sacré choix 🙂
        Par contre pour de l’enroulable, pas de solutions intéressante actuellement?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.