TEST OPTOMA HD36

_DSC3199

En cette fin du mois de Novembre 2014, nous arrivons au bout de nos tests des nouveautés de la gamme home cinéma Optoma de cette année. En effet après vous avoir successivement proposés en avant-première, les tests des GT1080, HD161X (HD50) voici maintenant au tour du HD36 de subir nos épreuves d’évaluation.

Le nouveau venu est bien évidemment un projecteur DLP, il est basé sur une architecture de coque issue de la gamme professionnelle mais se pose résolument en modèle home cinéma à l’aide de sa roue chromatique à six segments. Sa lampe boostéE pour délivrer le plus de lumens est annoncée avec une luminosité de 3000 lumens, ce qui le destine à éclairer des écrans de grande taille mais qui dans le même temps lui confère une vocation à être installée dans un salon plutôt que dans une salle dédiée.

Le HD36 existe également dans une version moins onéreuse avec une garantie moins étendue mais avec des caractéristiques similaires destinée à la vente sur interne, elle porte la référence HD151X.

Après cette courte introduction, nous allons maintenant plonger au cœur des performances de son nouveau projecteur DLP 1080p que l’on trouve déjà chez les revendeurs au prix public recommandé de 899€. Nous remercions au passage notre partenaire, videoprojecteur24 pour le prêt du HD36.

VENEZ EN PARLER SUR LE FORUM PJHC EN CLIQUANT ICI

Caractéristiques techniques (données constructeur) :

 

Technologie d’affichage DLP
Résolution 1080p 1920 x 1080
Luminosité 1 (mode Lumineux) 3000 ANSI Lumens
Contraste 30 000:1
Niveau sonore (mode Eco) 27dB
Poids (kg) 4.5
Connecteurs (Entrées/Sorties) HDMI (1.4a 3D), DVI-D, 2x VGA (RGB/YPbPr), S-Vidéo, Composite, 3 x Audio In (RCA/3.5mm), Mic 3.5mm, Audio Out 3.5mm, VGA Out, RS232, 2x USB-B (Souris/Service), USB-A Power, Relais +12v
Résolution Maximum 1080p
Compatibilité Informatique UXGA, SXGA, WXGA, HD, XGA, SVGA, VGA, Mac
Compatibilité NTSC M/J, 3.58MHz, 4.43MHz PAL B/D/G/H/I/M/N, 4,43MHz SECAM B/D/G/K/K1/L, 4.25/4.4MHz 480i/p, 576i/p, 720p(50/60Hz), 1080i(50/60Hz), 1080p(50/60Hz)
Nombre de Couleurs 1073.4 Millions
Optique F/2.42~2.98; f=20.77~31.173mm, Zoom manuel 1.5x
Rapport de projection 1.37 – 2.05:1
Taille image projetée 0.76 – 7.67m ; Diagonale 16:9
Distance de projection 1.2 – 10m
Type de zoom Manuel 1.5x
Ratio Natif 16:9, Compatible 4:3
Taux de rafraichissement Horizontal 15.375~91.146 KHz
Taux de rafraichissement Vertical 24~ 85 Hz (120Hz pour la 3D)
Lamp Type 310W
Durée de vie de la lampe2 Dynamic/Eco/Bright 4000/3500/2500 (hrs)
Correction Trapézoïdale ±40° Verticale
Audio 30W stéréo (2x15W)

 

PRESENTATION DU PROJECTEUR

OPTOMA HD36

OPTOMA HD36

 

Le HD36 est une version dérivée de l’Optoma EH501, un projecteur business adapté pour le home cinéma. Les modifications physiques sont essentiellement basées sur le changement de roue chromatique avec le passage à une roue six segments RGBRGB. A l’intérieur de l’appareil, on trouve l’éternel puce 4244 de Texas Instrument de 0.65 pouces en Dark Chip 3. Cette puce DMD bon marché équipe la plupart des projecteurs DLP d’entrée de gamme que nous avons récemment testés. Elle a pour avantage d’offrir le support direct des signaux 3D en triple flash 144hz.

Sous la coque noire aux lignes douces et modernes nous trouvons un Lens-shift vertical permettant de déplacer (un tout petit peu ) l’image du haut vers le bas de + ou – 15% par rapport à l’horizontal. Ce dispositif malgré son peu d’amplitude permettra de positionner plus facilement l’image du projecteur dans le plan de votre écran. Pour obtenir une image d’une base de 2 mètres, vous faudra un recul compris entre 2m74 et 4m10, ces distances passant à 3m42 et 5m12 pour une largeur de 2m50.

OPTOMA HD36 vue de haut

OPTOMA HD36 vue de haut

La connectique est riche mais conserve quelques réminiscences de son origine business avec 1 HDMI (1,4a 3D support), 1 × DVI-D, 2 x VGA (RGB/YPbPr), 1 x VGA Out, S-Video, 1 prise composite, 1 entrée 3D-Sync (VESA), 1 sortie audio out, 2 entrées Audio in, , 12V Trigger, RS232, une prise USB-A autoalimentée et une prise USB destinée au service technique.

Connectique OPTOMA HD36

Connectique OPTOMA HD36

Le HD36 intègre également deux HP de 15 Watts chacun permettant de s’affranchir d’un système audio externe. Sa prise USB auto alimentée permet soit au choix de recharger les lunettes RF de la marque sans avoir à mettre en œuvre un ordinateur ou bien de fournir en électricité le récepteur du module de liaison hdmi sans fil de la marque WHD200 ou tout autre dispositif similaire.

La haute luminosité est délivrée par une lampe UHP Philips Vidid de 310W avec une durée de vie annoncée de 4000 heures en mode économique et 2500 en mode normal. Pour accroître le contraste et arriver à atteindre les 30 000:1 de contraste on:off annoncés par le constructeur, le HD36 intègre une gestion dynamique du contraste par le biais d’une modulation électronique de la puissance lumineuse de la lampe en fonction du contenu de l’image (Une lampe neuve vous coutera 288€).

Le projecteur est certifié ISFccc et dispose des menus cachés permettant à un professionnel certifié d’intervenir pour calibrer précisément la colorimétrie de l’appareil. Enfin comme ses frères de 2014, ce nouvel Optoma intègre un mode spécial jeu vidéo pour améliorer l’input lag.

La télécommande éclairée reste identique aux précédentes de la marque avec une bonne prise en mains et un excellent rayon d’action.

Pour la 3D, le HD36 vous laisse le choix de sa double compatibilité DLP-Link et VESA-3D RF. Aucune paire de lunettes ZF2100 d’Optoma n’étant fournie, nous avons utilisé pour nos tests des lunettes DLP-Link 144Hz de VOLFONI.

HD36 OPTOMA

HD36 OPTOMA

Les menus

Menus OPTOMA HD36

Menus OPTOMA HD36

Ils sont identiques à ceux de l’Optoma GT1080 récemment testés. Dans le menu IMAGE 7 modes usine sont disponibles : Cinéma, référence, jeux vidéo, utilisateur., lumineux et un mode 3D. Il n’existe pas d’éditeur de gamma, seules des valeurs calibrées en usine sont proposées.

Img0147

Pour l’ajustement des couleurs, un CMS complet sur les 3 dimensions est disponible ainsi qu’un réglage séparé du blanc pour l’ajustement des niveaux de gris. Plusieurs choix de températures de couleurs (chaud, froid, très froid, moyen) peuvent également être appelés.

Le projecteur est certifié ISFccc mais nous n’avons pas pu avoir accès aux menus correspondants.

Le HD36 est également équipé de l’option Brilliant color qui est ajustable sur un palier de 10 niveaux.

Img0145

L’activation de la 3d doit être forcée. La plupart des signaux sont pris en charge, côte à côte, haut et bas, entrelacé. S’agissant d’un projecteur Optoma, deux types de lunettes 3D sont compatibles (DLP-Link classiques en 144hz et 3D Vesa RF).

Plusieurs formats d’images sont disponibles, sous l’appellation natif le projecteur se cale sur le signal et la résolution de la source, permettant de désactiver le traitement interne et d’obtenir un mapping 1:1 parfait. Un mode 2:35 sans lentille anamorphique est également disponible.

 

IMPRESSIONS SUBJECTIVES

Netteté, piqué, rendu des couleurs

Scène du combat de mangouste (Blu-ray Casino Royal)

Notre scène d’ ouverture de Casino Royal délivre de très belles couleurs avec une impression d’image très cinéma et surtout une énorme luminosité qui rend superbement sur cette scène en extérieurs. En revanche pour les fans de netteté il faudra relier le nouvel Optoma à une source extérieure de qualité (PCHT, Oppo Darbee) pour rehausser le piqué de l’image.

Scène de travelling sur les gratte-ciels (Batman : The Dark Knight)

La scène d’introduction de Batman Dark Knight est une torture pour la plupart des projecteurs. Ce travelling est souvent entaché par des artefacts clignotants par intermittence sur l’immeuble situé au fond à gauche et de la solarisation ou des lignes tremblotantes sur les lignes de fenêtres des bâtiments situés en bas à droite.

Le HD36 s’en sort à la perfection, le 1080p24 est géré avec le maximum de fluidité que l’on est en droit d’attendre de ce type de signaux. Les artefacts gênants ne sont pas au rendez-vous.

Contraste et lisibilité des scènes nocturnes
 
Prometheus, découverte du tombeau des ingénieurs

Malgré la présence d’une puce Dark chip 3 le contraste et les noirs souffrent de la forte luminosité. La lisibilité reste excellente mais il manque de la profondeur et de la densité dans les noirs. La seule solution passe par la mise en œuvre du projecteur sur un écran gris (Draper/Lusoscreen).

FILMS 3D
 
Effets d’immersion : Avatar

Les aventures de Jack Sully et son avatar sont reproduites à la perfection par le HD36 Les lunettes VOLFONI DLP-LINK renforcent le contraste de l’image en 3D tout en délivrant de belles couleurs et une superbe profondeur de champ. Effets qui rendent justice au travail du directeur de la photographie du film de James Cameron. Même si ce film n’est pas une référence en matière de jaillissements, nous avons été agréablement surpris de voir les flèches des natifs de Pandorra s’inviter à dépasser le cadre de l’écran en venant s’avancer dans notre salle de tests.

VERDICT TECHNIQUE
 
Bruit de fonctionnement

En mode bas, nous avons mesuré 35 dB et 40 dB en mode lampe haut. Sonomètre placé à 50 cm du projecteur, au niveau de la position d’écoute du spectateur. Évitez le mode lampe haut beaucoup trop bruyant

 
Netteté/piqué

Nos mires de netteté présentent peu de signes d’aberration chromatiques, signe d’ une optique de qualité moyenne. Notre croix affiche un très léger débordement du bleu, un résultat somme toute de bonne qualité.

Mire de netteté HD36

Mire de netteté HD36

 

 

Croix de netteté OPTOMA HD36

Croix de netteté OPTOMA HD36

Shading/Uniformité

La répartition de la lumière dans tout le plan de l’écran est excellente, on ne note pas de phénomène de type coins lumineux. Les dérives colorées de type shading (nuances de couleurs rosées sur fonds clairs par exemple) sont totalement absentes comme nous l’atteste cette mire des niveaux de gris.

Mire de gris OPTOMA HD36

Mire de gris OPTOMA HD36

Bruit vidéo, artefacts

Le bruit vidéo, grésillement, compression, etc… sont des aléas de la projection à domicile. Les fonds unis clairs permettent de les mettre en évidence. Le HD36 est un projecteur DLP équipé de l’option Brilliant Color et ce dispositif s’il booste la luminosité de l’image a également pour défaut gênant d’augmenter la présence de fourmillement à l’image. Pour éviter une présence trop flagrante à l’écran, nous vous recommandons de positionner le réglage du BC à 1 (sans toutefois réussir à le faire complètement disparaître).

Overscan

La totalité de l’image est bien présente à l’écran sans être rognée. Les différents formats d’image dont le mode natif permettent d’obtenir un mapping 1:1 (une correspondance entre la résolution de la source et celle native du projecteur soit 1920 points par 1080 lignes). Notre mire d’overscan ci-dessous affiche bien l’ensemble de ces motifs.

Mire overscan et géométrie optoma HD36

Mire overscan et géométrie optoma HD36

Effets arc-en-ciel (AEC)

Notre photographe, Maximilien qui est particulièrement sensible à ces flashs désagréables de couleurs inhérents à la technologie de projection à base de DLP n’en a pas aperçu.

Colorimétrie et Gamma

Les différentes séletions usine ne permettent pas d’obtenir une image avec des valeurs proche de la référence HDTV Rec.709 recherchée. Nous vous positionnons ici nos relevés des deux modes USINE : CINEMA et REFERENCE.

CIE mode cinema OPTOMA HD36

CIE mode cinema OPTOMA HD36

RVB mode cinéma Optoma HD36

RVB mode cinéma Optoma HD36

CIE Mode référence OPTOMA HD36

CIE Mode référence OPTOMA HD36

 

 

RVB OPTOMA HD36

RVB mode référence OPTOMA HD36

L’espace de couleurs trop restreint et plus particulièrement sur le vert ne permet pas d’atteindre les valeurs de référence recherchées, les niveaux RVB et le gamma nécessitent également des corrections manuelles. Pour le coup, le mode Référence censé correspondre aux valeurs HDTV porte une appellation usurpée.

Pour obtenir des valeurs plus acceptables et s’approchant de D65 et de l’espace couleurs HDTV nous vous recommandons les valeurs suivantes : sélection utilisateur avec température de couleurs chaude et le gamma positionné à 2.2.

RVB température de couleurs claude, gamma 2.2 OPTOMA HD36

RVB température de couleurs claude, gamma 2.2 OPTOMA HD36

RENDU PHOTOGRAPHIQUE OBTENU AVEC LES DIFFERENTS MODES COULEURS DE L’OPTOMA HD36

MODE UTILISATEUR

MODE UTILISATEUR

 

MODE REFERENCE

MODE REFERENCE

 

MODE JEU

MODE JEU

 

MODE CINEMA

MODE CINEMA

 

MODE LUMINEUX

MODE LUMINEUX

MODE COULEUR

MODE COULEUR

Contraste/Luminosité

Img0155

Voici nos relevés après calibration (luxmètre) :

777 lux mode lampe haut soit 2538 lumens
619 lux mode lampe bas soit 2021 lumens
Valeur du noir : 0.30 lux
Contraste on:off : 2590:1

Relevé de contraste à la sonde :

contraste sonde Optoma hd36

contraste sonde Optoma hd36

 
Images fantômes (Crosstalking) en 3D

Plaie de la diffusion d’image à 3 dimensions, les images fantômes qui se superposent nuisent au confort général de vision et viennent gâcher le plaisir de la projection. Nous avons testé les lunettes Dlp-link Volfoni 144HZ USB. 
 
Nous n’avons pu que constater l’absence totale d’images fantômes sur nos mires de tests, que ce soit pour le canal gauche ou le canal droit.

3D CANAL GAUCHE OPTOMA HD36

3D CANAL GAUCHE OPTOMA HD36

 

3D CANAL DROIT OPTOMA HD36

3D CANAL DROIT OPTOMA HD36

CONCLUSION

L’Optoma HD36 est un modèle d’entrée de gamme qui rassemble un grand nombre de qualités. Sa forte luminosité, son lens-shift vertical, son support de la 3D RF, une bonne gestion de la fluidité obligent à le prendre en considération pour prendre pied dans le milieu de la projection à domicile sans avoir à casser sa tirelire. A ce prix il faudra néanmoins accepter quelques compromis sur le contraste et le lissé d’image mais passer ces deux faiblesses, l’Optoma reste une excellente surprise qui sera parfaitement à l’aise dans un salon pour projeter au choix les dernières aventures de James ou jouer à des parties endiablées sur le dernier opus de Call of Duty Advanced Warfare. Pour ces qualités il a bénéficie d’une place dans notre sélection des vidéoprojecteurs pour noël 2014.

Nous avons aimé :

La luminosité
la connectique particulièrement riche
Le Lens-shift vertical
La qualité de fabrication
La fluidité

Nous regrettons :

Le bruit de fonctionnement
Un contraste moyen
Un bruit vidéo trop présent avec l’activation du brilliant color

Laboratoire de tests PJHC.FR

Laboratoire de tests PJHC.FR

35 Réponses

  1. christian

    Mis a part la petite différence de prix ,quel est le meilleur choix: hd161 (hd50) ou ce hd 36 pour une utilisation sur écran 3m de base,salle non dédiée (séjour)pour regarder des films ou des concerts.
    Merci pour vos réponses

    Répondre
      • christian

        J’ai oublié de préciser que je pense le raccorder à un bdt 700 Panasonic.Ma question venait de la différence de qualité sur les noirs (mon écran est blanc) et sur le bruit vidéo avec le hd50.
        J’ai beaucoup de concerts en dvd,et je n’envisage pas de les remplacer par des blu ray.
        Maintenant,c’est pour remplacer mon vieux Davis cinematen de 2000.et son doubleur de ligne ISCAN PRO de silicon image.
        J’imagine que le gain en qualité d’image doit être impressionnant !
        Merci pour vos conseils et vos excellents tests! ils sont d’une aide précieuse au moment du choix!

  2. Paul

    Bonjour et merci pour votre test.

    J’hésite pour un premier achat entre ce projecteur Optoma et le Benq w1070 (sans le +). tous deux ont un positionnement tarifaire proche, le Benq est un (ancien) top tandis que cet optoma est plus récent.
    Que me conseillerez vous ?

    Cordialement

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      En fait cela va surtout dépendre de votre taille d’écran. Pour une base inférieure a 3 mètres le W1070 est le meilleur choix surtout avec son superbe piqué, ses couleurs bien ajustées et son gamma bien positionné.

      Répondre
  3. Anonyme

    Bonjour merci pour tout ce beau travail j’aurais une question en comparaison au benq7500 (qui a tout de même pas mal de défauts) car il y un grande différence sur le contrast 50000:1 lequel choisiriez-vous ?
    J’ai actuellement un benq w6500 dont je suis contant pour la luminosité qui est de 2500 lum.
    Merci

    Répondre
  4. toto75

    Bonjour merci pour tout ce beau travail j’aurais une question en comparaison au benq7500 (qui a tout de même pas mal de défauts) car il y un grande différence sur le contrast 50000:1 lequel choisiriez-vous ?
    J’ai actuellement un benq w6500 dont je suis contant pour la luminosité qui est de 2500 lum.
    Merci

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Le W7500 est dans une autre gamme que celle du hd36 et a plus du double de son tarif c’est tout à fait logique que les performances globales soient en faveur du W7500.

      Répondre
  5. toto75

    Bonjour merci Grégory cependant j’ai besoin d’un lumens min. de 2500 car j’aime bien regardé aussi parfois avec volet ouvert ou bien un lampe allumée la TV ! c’est pour cela que je trouve que le hd36 pourrait être bien. Le benq w7500 est peut être plus cher, mais je ne vois pas en lui les qualité qui justifie le double du prix !! dark ship identique, shading, la 3d est moins bonne que le HD36, il à peut-être un meilleur piquer mais je ne vois rien d’autre et vous que voyez vous de mieux qui est important dans le w7500 ?
    Merci de votre aide.

    Répondre
  6. Anthony

    Bonjour Gregory,
    très bon test, bravo et merci.
    J’hésite à commander cet Optima HD36, j’ai besoin de remplir un écran de 4m de base (Carada brilliant white / gain 1.3)
    je quitte un Infocus in83 (lampe de 300 watts également) et il me faut un projecteur « qui envoie ».
    J’hésite entre le HD36, et un modèle de chez Benq 1070 (ou autre)
    Lequel me conseillez vous sachant que je suis attaché à une belle précision et une belle dynamique d’image et une belle fluidité.
    Merci d’avance

    Répondre
  7. Arnaud

    Bonjour Grégory
    Merci pour tous ces tests, du coup j’ai acheté le W1070+ et rentre ainsi dans le milieu de la vidéoprojection, l’image est superbe mais j’ai deux soucis:
    le bruit du ventilo
    la focale trop large pour la place que je lui réserve, afin de l’éloigner à cause du bruit
    Je pense pouvoir encore le changer pour le HD36, est ce qu’il sera moins bruyant? Je pense fixer un écran de 225/126 gris pour plus de contraste.
    Merci encore

    Répondre
  8. RODRIGO FOFANA

    Bonjour,

    je souhaite changer mon hd131x par un hd161x ou un hd151x pour une utilisation en salon projection sur un mur de 3.5m de base
    lequel me conseillez vous?
    le contraste dynamique du hd161x a 50000 comparait au contraste de 20000 du hd151x est il vraiment visible?

    merci de vos conseil

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Non ce sont des chiffres qui ne correspondent pas à la réalité. Fiez-vous à nos mesures de contraste qui sont présentes sur les deux tests de ces projecteurs.

      Répondre
  9. RODRIGO FOFANA

    merci et pensez vous que je si passe sur un hd151x ou hd151x je gagnerais en qualité d’image ou je répare mon hd131x?
    l’optique du hd151x est elle en verre ou plastique?

    Répondre
  10. LaPioche

    Bonjour, j’hésite entre le benq w1070+ et le optoma HD36.
    Le vidéoprojecteur sera placé a 6,50 mètres…
    Qu’en pensez vous ?

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      Heu…. avec cette distance ça fait au minimum une base d’écran de 4m30 pour le BenQ W1070+ et 4m80 pour le HD36 !!! Vous cherchez quoi comme bas d’écran ?

      Répondre
  11. Hanol

    Bonjour, je souhaite mettre en place un vp, j’hésite entre le Optoma HD36 et le Bencq w1070+ , en sachant que j’ai une distance de 3m entre le VP et l’écran et je pense mettre un écran de 2M de base , quel serait votre conseil ?
    Merci.

    Répondre
  12. Beru

    Bonjour,

    Un peu la même question que juste au dessus, je souhaite investir dans un V.P., j’hésite entre le Optoma H36 ou le Benq 1350.

    Pour une Image de 2.4m de base a une distance de 4 M suspendu au plafond.

    Quel sont vos conseil?
    Merci

    Répondre
  13. brunel

    Bonjour,
    Je cherche un vp adapté aux dimensions de ma pièce. En effet je cherche un vp adapté pour une Image de 1.2 m de base a une distance de 2.8 M (petite pièce/salon). Sauriez vous me conseiller l’optoma hd 36 ou un autre model dans les mêmes gammes de prix?

    Répondre
    • Grégory
      Grégory

      120 cm de base ?? Je vous conseille de partir plutôt sur un écran plat, la videoprojection perd son intérêt avec cette taille d’image.

      Répondre
  14. irkohc

    bonsoir
    svp que me proposez vous comme vidéo projecteurs pour la cinema 3d en bi-projection passive circulaire (silver screen et lunettes real d)
    merci d’avance

    Répondre
  15. Maurice

    Bonjour Monsieur,
    Nous avons acquis un vidéoprojecteur OPTOMA HD36.
    Les réglages lumière et contraste sont inopérants.
    Y-a-t-il une procédure pour rendre les réglages actifs?
    Merci d’avance pour votre retour.

    Répondre
  16. fanuchi

    Bonjour je viens de tomber sur votre test que je trouve tres coplet.
    J’avais juste une question pratique. J’aimerai projeter en bias. Est ce que ce projecteur le permet, est il possible de « déformer l’image » pour l’adapter? certain projecteurs comme le BENQ W1070+W le permetent…
    Merci beaucoup!

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :