le banc d’essai est actualisé avec l’adjonction d’une partie 3D et de nouvelles photos des mires de netteté

Chez SONY, nous sommes arrivés à la troisième génération de projecteurs 4K natifs alors qu’aucun autre constructeur ne présente d’appareil grand public avec une résolution de 4096×2014 ! Sony continue donc à mener seul le bal du futur de la projection et qui, uniquement pour cette marque, est bien inscrit dans le présent.

Nous avons donc réceptionné la semaine dernière, le tout nouveau SONY VPL-VW300ES. Un peu plus de deux années après la présentation du SONY VPL-VW1000ES, le premier projecteur 4K, voici la troisième génération qui arrive chez vos revendeurs.

Promoteur de l’image 4K, SONY produit de gros efforts pour arriver à démocratiser cette résolution d’image dans nos salons et nos salles dédiées alors que le blu-ray 4k devrait pointer son année dans quelques mois.

Le VPL-VW300ES est donc proposé à un prix public de 6990€. A ce tarif il perd quelques options par rapport au VPL-VW500ES mais étonnement, dans le même temps, en gagne quelques unes. Ce sont donc ces caractéristiques et nos relevés et conclusions que nous allons vous présenter dans les lignes de ce nouveau test de projecteur.

SONY VPL-VW300ES Face

SONY VPL-VW300ES Face

Caractéristiques (données constructeur) :

 

Trois panneaux TriLCD SXRD 4096 x 2160 pixels (0.74″ x 3)
Processeur X-Reality Pro 4K : traitement vidéo et upscaling 4K et 3D 4K Reality Creation
Mastered in 4K : optimisation de l’upscaling 4K des Blu-ray Masterd in 4K (issus de master 4K)
TriLuminos : compatibilité xvYCC et gamut DCI
Contraste on/off : 20 000 : 1
Luminosité : 1 500 lumens
3D Ready : technologie active avec synchronisation RF
Deux connecteurs HDMI avec support de la 4K 60 Hz en entrée (limité au 4:2:0 et 8 bits en 50 et 60 im/s)
Modes Bright TV & Bright Cinema (pour une utilisation en salle semi-éclairée)
Émetteur 3D RF intégré
Lens Shift motorisé : V:+-85% et -80% / H:+/-31%
Zoom x 2,06 et Focus motorisés
Motionflow 240 Hz (compatibilité 3D, mais indisponible avec des signaux 4K)
Alignement des pixels par couleur (RVB).
Modes dédiés à la 2D et à la 3D séparément (Dynamic, Standard, Game, Cinema & Photo)
Lampe Ultra-Haute-Pression de 230 W
2 x HDMI , Mini D-Sub, YUV, RS232C, IR in, port USB pour mise à jour firmware, port Ethernet (RJ45, 10 et 100Base-TX)
Compatible HDCP 2.2
Transmetteur WHDI IFU-WH1 (transmission HDMI sans fil) et lunettes 3D (non fournies)
Dimensions : 495,6 x 195,3 x 463,6 mm pour 14 kg

 

 

GJean-002400022

PRESENTATION

Le chassis noir, les dimensions et poids sont strictement similaires à ceux du modèle précédent, le VW500ES. Pour le moment, il n’est disponible qu’en noir….. Un revendeur allemand propose déjà de peindre la coque en blanc et a déjà réalisé quelques exemplaires dans cette couleur du VW500ES. Ce point donnera peut-être quelques idées au constructeur et s’agissant d’un modèle orienté pour une utilisation en salon, le choix de deux coloris semble tout à fait judicieux.

Coque SONY VPL-VW300ES

Coque SONY VPL-VW300ES

Le bloc optique reste entièrement motorisé mais c’est au travers du chemin de lumière et de la source lumineuse que nous découvrons déjà les premières pistes d’économie empruntées par les ingénieurs de SONY.

GJean-002400014

La lampe tout d’abord, le modèle UHP LMP-H230 est moins puissant que celui du VW500ES (230W au lieu de 265W) et malgré les similitudes entre les deux modèles n’espérez pas pouvoir remplacer celle du VW300 par celle du VW500 pour gagner en dynamique lumineuse.

Autre modification, la disparition de l’option de mémoire de zoom qui permettait d’un appui sur une touche de passer d’un format 1.78:1 à un format 1.85:1 ou 2.35:1.

GJean-002400010

Les rapports taille d’image et distance de placement du projecteur restent également identiques à ceux du VW500ES. Aidé par un lens-shift disposant d’une amplitude verticale et horizontale importante, le positionnement de cet appareil dans la plupart des configurations ne posera aucun souci de trapèze ou de distance. L’image se déplace sur l’axe vertical de 85% vers le haut et de 80% vers le bas (la référence étant les 100% de la taille de l’image) et de 31% de chaque côté sur l’axe horizontal.
Le zoom est également particulièrement ample. Ainsi pour obtenir une image de 2 mètres de base il vous faudra un recul minimum de 2,30 mètres et maximum de 4,77 mètres. Pour 2 mètres 50 de base, ces distances seront comprises entre 2,90 mètres et 5,97 mètres.

Continuons notre tour de l’optique en nous intéressant à une autre disparition, celle de l’iris dynamique. A l’image de l’opération menée sur le VPL-HW40ES pour réduire son coût par rapport au VPL-HW55ES, l’iris dynamique et l’iris fixe ont été retirés du chemin de lumière du VW300ES. Pour le contraste vous ne pourrez compter que sur le très bon contraste natif du projecteur sans possibilité d’utiliser d’artifice.

Bloc optique SONY VPL-VW300ES

Bloc optique SONY VPL-VW300ES

Toujours à l’intérieur du projecteur, nous pouvons dire adieu au dispositif d’autocalibration qui était présent dans le SONY VPL-VW500ES. Pour la calibration il faudra mouiller la chemise mais grâce à de nouveaux outils qui n’étaient pas présents dans le 500ES (ils vont néanmoins être ajoutés par le biais d’une mise à jour logicielle).

Un des reproches qui avait été fait à SONY à l’occasion de la sortie du VW500ES c’était la disparition du programme des gestion externe du gamma « Image director Software » et bien cet oubli est réparé puisqu’il est disponible (en téléchargement sur le site de SONY) avec le VW300ES et surtout amélioré en proposant maintenant des possibilités d’ajustement fin et précis de l’espace couleur. Ce logiciel a été développé en pensant aux débutants en calibration, un tutoriel à destination de cette population est intégré.

Télécommande et SONY VPL-VW300ES

Télécommande et SONY VPL-VW300ES

Signalons également pour les adeptes de la domotique une autre nouveauté, l’ajout de la compatibilité avec le pilotage CRESTON ou Control4.

Pour l’extérieur du projecteur, la connectique comprend deux prises HDMI 2.0 (compatible HDCP 2.2), une prise USB pour les mises à jour logicielle, un connecteur LAN (terminé les prises composantes ou VGA). Les prises HDMI supportent les signaux 4K mais uniquement en 60hz 4:2:0.

Panneau de connectique SONY VPL-VW300ES

Panneau de connectique SONY VPL-VW300ES

Au rayon des choses qui ne changent pas signalons : la télécommande, le traitement vidéo Reality Creation, les capacités 3D RF (avec l’émetteur intégré) et enfin le module de liaison sans fil. Concernant les lunettes 3D et le module de liaison HDMI wifi, ils sont en option.

LES MENUS

Img0093

Un large éventail de configuration de couleurs et de gamma est proposé. Dans l’ordre : Cinéma film 1 et 2, référence, TV, photo, cinéma lumineux et tv lumineux (prévus pour l’utilisation dans un salon) et un menu utilisateur. Toutes ces configurations sont doublées en 3D. Les sélections de gamma sont également pléthoriques avec les valeurs annoncées suivantes : 1.8, 2.0, 2.2, 2.4, 2.6, gamma 7, 8, 9 et 10 ainsi qu’un mode désactivé off.

En matière de réglages des couleurs, aux classiques ajustement de teinte, couleur et contraste viennent s’ajuster des réglages séparés de la température de couleurs à D93, D75, D65, D55 et 5 mémoires de sauvegardes pour y positionner ses ajustements RVB personnalisés. Plusieurs espaces couleurs peuvent être sélectionnés : BT.709 suivi d’espace couleurs 1, 2 et 3. Si cela ne suffisait pas, un CMS sur 3 dimensions est également disponible.

Espace couleurs sélectionnables

Espace couleurs sélectionnables

Le traitement vidéo est également pléthorique, le VPL-VW300ES intègre le système d’amplification de la netteté Reality création également disponible sur les HW40/HW50/55ES et sur le VW1000ES/VW11ES. Ce dispositif lorsqu’il est activé ouvre sur trois sous-menus. Le premier base de données permet de choisir entre normal ou mastered 4K. Cette sélection est optimisée pour restituer les films BR du catalogue de SONY PICTURES portant la mention « MASTERED IN 4K ».

La seconde option permet d’accroître la sensation de netteté à l’image, attention à de pas en abuser car en combinaison avec le réglage classique de netteté, elle a pour désagréable conséquence d’ajouter un bruit vidéo dans l’image.

Une seule possibilité d’accroissement du contraste électronique est présente sous la dénomination amplification du contraste dans trois niveaux haut, moyen ou bas (totalement inutile, nous recommandons de ne pas l’activer).

Pour améliorer la fluidité à l’occasion des mouvements de caméra, le VW300ES est équipé du dispositif de SONY Motionflow. L’aide à la fluidité n’est pas active avec les signaux 4K, ce qui est étonnant car les écrans plats de la marque proposent cette option.

Interpolation d'images SONY VPL-VW300ES

Interpolation d’images SONY VPL-VW300ES

Enfin pour terminer ce tour des options n’oublions pas la reconduite du dispositif de correction électronique de l’alignement des trois panneaux SXRD.

Le VPL-VW300ES est également un projecteur 3D Ready. Cette capacité existe soit par l’intermédiaire de programmes 3D natifs ou par la transformation de programmes 2D en 3D. Le projecteur dispose de toutes ces possibilités. Le mode d’interpolation d’image peut être activé en 3D.

Autre nouveauté relevée l’apparition d’un mode dédié au jeu vidéo qui permettra de diminuer le temps de latence (l’input lag).

VERDICT TECHNIQUE

BRUIT DE FONCTIONNEMENT

Nous sommes dans des niveaux inférieurs à ceux du VW500ES, certainement liés à une puissance de lampe moins importante, nous avons mesuré 30DB en mode lampe bas et 35DB en mode lampe haut.

OVERSCAN

Notre mire d’overscan permet de constater que dans le format 1:78:1 toutes les parties de l’image de test sont bien présentes, il n’y a pas de cropping.

UNIFORMITE/SHADING

L’uniformité et la répartition de la lumière sont toutes deux excellentes avec une absence de coins lumineux sur les bords de l’écran et aucune trace de dérive colorée de type shading.

MIRE DE GRIS SONY VPL-VW300ES

MIRE DE GRIS SONY VPL-VW300ES

FLUIDITE

SONY maîtrise le motion flow mais il est frustrant de constater que l’aide à la fluidité n’est pas disponible pour les signaux UHD ou 4K alors que le même traitement vidéo avec interpolation d’images active existe sur les écrans plats de la marque.

NETTETE

Plusieurs possesseurs de SONY VW500ES c’étaient plaint auprès de SONY de l’obligation pour obtenir des convergences correctes d’attendre une demi-heure de fonctionnement pour arriver à stabiliser l’image, nous n’avons pas constaté de problèmes similaires avec notre appareil de test. La netteté reste stable dès l’allumage sans avoir à la corriger en cours de diffusion. Pour être totalement honnête nous avons même trouvé que l’image du VW300ES était plus précise que celle du VW500ES !

Concernant les convergences, s’agissant de la conjonction de trois panneaux SXRD, nous réussissons à découvrir des traces d’irisation vertes sur nos croix de tests mais dans des proportions qui restent habituelles pour des projections à triple matrices. Nous avons néanmoins décelé des inégalités dans les résultats visuels entre le côté gauche et le côté droit de l’image. La partie gauche semble plus touchée par le phénomène de décalage, comme vous pouvez l’apercevoir sur les mires qui suivent.

MIRE 4K BUROSH

MIRE 4K BUROSH

Croix de netteté 4K côté gauche SONY VPL-VW300ES

Croix de netteté 4K côté gauche SONY VPL-VW300ES

 

Croix de netteté 4K côté gauche SONY VPL-VW300ES

Croix de netteté 4K côté gauche SONY VPL-VW300ES

 

Mire de netteté 4K côté droit SOY VPL-VW300ES

Mire de netteté 4K côté droit SONY VPL-VW300ES

 

Mire de netteté 4K côté droit SOY VPL-VW300ES

Mire de netteté 4K côté droit SONY VPL-VW300ES

COLORIMETRIE

Pour les amoureux des couleurs naturelles et du respect du travail du directeur de la photographie du film, SONY leur fait bénéficier depuis maintenant plusieurs générations de projecteurs et c’est encore une fois confirmé avec le VW300ES, de son expérience des pré-réglages usine. Pour chacun des modes usines nous vous avons positionné le résultat en image, bien plus parlant qu’un diagramme.

Le VW300ES propose comme ses grands frères un mode tri-luminos correspondant à espace couleurs étendu ainsi qu’un mode référence avec un espace couleur plus restreint correspondant à la référence HDTV.

gamut1

 ESPACE COULEURS REFERENCE DU SONY VPL-VW300ES

VOICI DANS L’ORDRE LES DIFFERENTS PRESETS USINE DU VPL-VW300ES

MODE CINEMA 1

MODE CINEMA FILM 1

 

 

 

 

MODE CINEMA FILM 2

MODE CINEMA FILM 2

MODE REFERENCE

MODE REFERENCE

 

 

 

 

MODE TV

MODE TV

 

 

 

MODE PHOTO

MODE PHOTO

 

 

 

 

 

MODE GAME

MODE GAME

 

 

MODE CINEMA LUMINEUX

MODE CINEMA LUMINEUX

MODE TV LUMINEUX

MODE TV LUMINEUX

 

LUMINOSITE/CONTRASTE

Comment se traduisent dans nos mesures le passage d’une lampe de 265W à 230W et la perte de l’iris dynamique ?

En mode lampe bas après calibration, le SONY VPL-VW300ES offre une luminosité de 380 lux soit 1115 lumens et en mode lampe haut 460 lux soit 1348 lumens.

La meilleure valeur du noir est de 0.06 lux soit un contraste natif de 6333 on:off.

En comparaison, le SONY VPL-VW500ES était plus lumineux mais avec un contraste natif moins bon. Rappel de nos mesures : Contraste : 0.09 lux contraste 5133:1, luminosité lampe basse 462 lux 1354 lumens et lampe haute : 523 lux soit 1533 lumens.

Img0091

IMPRESSIONS SUBJECTIVES

Nous avons tout d’abord passé nos extraits favoris à partir de notre platine oppo 103 Darbee et passant d’un signal 1080p à un upscaling 4K. Voici les résultats obtenus sur Casino Royal, Batman Dark Knight et Prometheus.

CASINO ROYAL 1080P

CASINO ROYAL 1080P

 

 

CASINO ROYAL UPSCALING 4K

CASINO ROYAL UPSCALING 4K

 

 

PROMETHEUS 1080P

PROMETHEUS 1080P

 

PROMETHEUS UPSCALING 4K

PROMETHEUS UPSCALING 4K

 

BATMAN 1080P

BATMAN 1080P

 

 

BATMAN UPSCALING 4K

BATMAN UPSCALING 4K

Les différences sont très subtiles, trop subtiles pour être notées à distance normale de visionnage. Le traitement Reality Creation se suffit à lui même et ne nécessite pas d’aide extérieure. Le SONY VPL-VW300ES est à l’aise avec nos sources actuelles et effectuera un excellent travail de mise à l’échelle.

 

L’Image délivrée par ce nouveau VPL-VW300ES est réellement d’un très haut niveau, tant dans les domaines de la luminosité, du contraste, du piqué d’image, de son lissé et enfin de sa fluidité. SONY maîtrise l’aide à la fluidité sous sa dénomination MotionFlow. Elle offre une image fluide et naturelle et sans artefacts dans les travellings.

 

SIGNAUX UHD et 4K

SONY nous a confié un serveur 4K en même temps que le projecteur, nous avons pu diffuser des extraits 4K et UHD sur le SONY VPL-VW300ES. Certains sont des films promotionnels ou animaliers, le serveur contient également un extrait du dernier GODZILLA.

GODZILLA 4K

GODZILLA 4K

 

SONY 4K

SONY 4K

 

 

Si nous ne tarissons pas d’éloges sur l’image upscalée de nos Blu-Ray  projetée par ce nouveau projecteur SONY, dès qu’on lui donne une source 4K native on se prend à regarder le calendrier pour prier que les jours raccourcissent jusqu’au lancement officiel du Blu-Ray 4K. L’image fourmille de détails, tout en conservant un aspect lisse et confortable pour les yeux. L’expression « fenêtre sur le monde » prend ici tout son sens. Pour les esprits chagrins et tatillons qui trainent, on regrettera l’absence d’un mode d’interpolation d’images dédié aux signaux UHD et 4K, en effet avec les extraits présents sur le serveur SONY, il reste quelques traces de judder.

Img0123

Img0081

Img0082

IMPRESSIONS ET CONCLUSIONS DE MAXIMILIEN (PHOTOGRAPHE PJHC.FR)

Sony nous a prêté pour l’occasion un serveur hdd avec des extraits 4k. Nous avons aussi testé des images issus de teaser glanés sur youtube et des extraits de Sintel et Tears of Steel. Si l’image produite par le vw300 est indéniablement piquée en 4k, la question se pose pour le 2k. Et mon ressenti est simple, c’est du tout bon. Sans pour autant refaire un comparatif avec mon hw55 comme nous l’avions fait pour le test de l’excellentissime VW1100, je retrouve la même sensation de détails, surtout dans les zones à petit motifs répétitifs (gazon, cravate, etc.).

Certes, quel intérêt de posséder une telle machine pour des sources 2k ? Avoir l’âme d’un pionnier ne suffit pas. Mais si vous souhaitez le fin du fin dans vos images, alors c’est sure, vous avez le meilleur projo 2k/4k du moment avec un ticket d’entrée qui démarre à 7000€. Une première au regard de la concurrence (inexistante).

Le plaisir est là, l’image est belle, bien calibrée, pas de souci dans l’interpolation d’images, du tout bon et vos sources 2k seront améliorés. Pour rester objectif, j’ai demandé à plusieurs collègues (qui ne possèdent pas de projos) de tester en aveugle le teaser d’Elysium en 4k et 2k. Leurs impressions furent sans appel, tous vantèrent la qualité de l’image en 4k. Mieux, la majorité ont trouvé par la suite la version 2k plate… Bref, plusieurs de mes collègues étaient déjà en négociation avec leur femme avant la fin de la séance. On sent que Noël approche…

Pour rappel, la base de l’image était de 3m50 et la distance de visionnage de 4m. Que se passe-t-il si on réduit la distance et la base ?

Le deuxième test pour 2k/4k fut de tester sur une base plus petite de 1m80 au lieu de 3m50 et visionné à 3m de distance au lieu de 4. Résultat : personne n’a été en mesure de faire la différence entre la 4k et 2k, les images sont à nos yeux très similaires avec un très léger avantage pour le 4k.

Dans tous les cas, la révolution 4k tant promis est en marche. Sony, un des principaux acteurs de l’industrie 4k continu d’investir dans la R&D et multiplie les produits pro et amateur pour la captation 4k (PXW-FS7 ou l’incroyable FDR-AX100). C’est un gage d’avenir.

RESULTATS 3D

A l’occasion d’un second prêt du SONY VPL-VW300ES nous avons pu tester la partie 3D de cet appareil à l’aide d’une paire de lunettes RF SONY. Nous sommes toujours aussi bluffés par le rendu de la 3D à la sauce SONY qui nous apparaît délivrer le plus d’effets de jaillissements et ce devant toutes les autres marques.

Si les résultats visuels sont exceptionnels ils sont malheureusement accompagnés d’effets de Ghosting (les images fantômes). Cette pollution d’un canal sur l’autre est plus visible sur le canal gauche que sur le canal droit, comme vous pouvez le constater sur les mires 3D qui suivent.

Le L du canal gauche ne devrait pas afficher des traces de la mire « R » du canal droit.

 

CANAL GAUCHE LUNETTES 3D SONY VPL-VW300ES

CANAL GAUCHE LUNETTES 3D SONY VPL-VW300ES

 

CANAL DROIT LUNETTES 3D SONY VPL-VW300ES

CANAL DROIT LUNETTES 3D SONY VPL-VW300ES

CONCLUSION

En continuant d’une année sur l’autre à tirer les prix des projecteurs 4K vers le bas, SONY a véritablement entamé une démarche de démocratisation du futur de la vidéoprojection. Certes, le VPL-VW300ES n’est pas offert mais après avoir été conquis par son image, nous pouvons en conclure que la baisse tarif ne coïncide pas forcément avec une baisse de qualité. En fait comme nous vous l’avons souligné dans les lignes ce banc d’essai, nous avons subjectivement préféré l’image du VPL-VW300ES à celle du modèle précédent.

A plusieurs reprises nous avons souligné que le constructeur japonais est seul depuis maintenant presque trois années sur les segment des projecteurs 4K. Il bénéficie d’une expérience unique en la matière et se positionne encore une fois en défricheur de nouvelle technologie et en pourvoyeur de plaisir visuel à domicile.

Grâce à la qualité du traitement vidéo propriétaire Reality Creation, il permet de profiter dès aujourd’hui des apports de la 4K avec nos sources actuelles et est paré pour l’avènement du futur de nos supports physiques, le Blu-Ray 4K.

NOUS AVONS AIME :

– La précision, les détails

– Le lissé

– La luminosité

– La fluidité

– La discrétion de fonctionnement

– Le contraste

– La colorimétrie

– Les menus complets

– Une image 3D spectaculaire

– Un logiciel de calibration avec tutoriel

NOUS REGRETTONS :

– L’absence d’aide à la fluidité avec des signaux 4K ou UDH

– Les lunettes 3D non fournies

– Le ghosting en 3D

VW300 STUDIO

Ce diaporama nécessite JavaScript.

8 Réponses

  1. MARMOTTE 29

    Récent propriétaire d’ un 300 et n’ ayant pu visionner que des blu ray sur ce produit , je comprend que les derniers opus des BOND servent souvent de références lors des tests : on se demande ce que les sources 4K vont pouvoir apporter de plus, tant les images sont déjà un régal de définition, de clarté, et de couleur.
    Je ne peux que me féliciter d’ avoir franchi le pas . Merci Sony , je ne regrette rien , meme pas le prix puisque j’ ai bénéficié des propos de fin de série…

    Répondre
  2. Richard

    Bonjour, pourra-t-on installer ce vidéoprojecteur dans une ancienne salle de cinéma. c’est à dire 18 mètres de recul par rapport à l’écran ? Merci.

    Répondre
    • Grégory

      Cela va dépendre de la taille de votre écran mais vu le recul l’écran doit être très grand, trop en tout cas pour la luminosité du VW520 (4 mètres max. De taille d’écran).

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :